Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Bernadette

 

Ce soir ,nous sommes presque tous arrivés en même temps à notre table . Il ne manque que Bernadette , alors nous commençcons à parler tous les trois .
Les premières connaissances se sont faites pendant les repas et l'ambiance est de plus en plus détendue et agréable.Nous  commençons à plaisanter ,à se raconter des bêtises et nous rions tous de bon coeur. Un échange se fait ressentir au sein de notre petit groupe .
Jocelyne est une femme vraiment adorable , remplie de charme . Quelque chose en elle ,fait qu'une amitié s'installe entre nous.
On nous sert nos plats les uns après les autres , nous sourions . Et Bernadette arrive . Elle est dans son fauteuil électrique , elle se dirige vers nous et commence à faire un créneau pour s'installer à sa place .Un créneau qu'elle réussit d'ailleurs.Elle n'a plus qu'a couper le moteur et le tour est joué.
Mais Bernadette fait une erreur de manipulation : elle appuie sur la marche avant et là , la table avance de plus en plus sur Rémi.Rémy
A ce moment , un éclat de rire nous prend en voyant ce fauteuil avancer.Cela n'a duré que quelques secondes , mais quelle rigolade !!!
Du coup ,tout le monde détourne son regard vers notre table et nous rigolons encore plus comme un fou rire collectif.
A chaque repas , Bernadette nous fera le coup de la table qui avance et à chaque fois nous serons écroulés de rire !!!
La Bernadette ,petite femme timide ,est obligée d'en rire avec nous . Elle rougit et sourit à la fois .Ca fait du bien à tout le monde.
Oui ,notre petit groupe s'installe dans une ambiance agréablement comique.
Bernadette aura beau faire attention ,mais à chaque repas ,la table bougera . Je souris . Elle est un peu notre femme spirituelle .En effet ,elle est la seule à faire bouger les tables .
Sacrée Bernadette .
Nous réinstallons la table de manière à ce que Rémi puisse quand même pouvoir ressortir après le repas.
Et heureusement ,car à force ,je crois que la table de repas aurait fini sur le blockhaus avant la fin de notre séjour.
Nous parlons tous de notre journée et Jocelyne me dit que j'ai l'air fatigué.Elle a raison ,je le suis ,mais je ne pensais pas que cela se verrait sur mon visage à ce point là.
Nous parlons de nous ,de l'endroit où nous vivons : l'un est de La Baule,l'autre de Vannes,Rémi ,lui est de Guérande .Alors ,quand je dis que j'arrive de Châteauroux , tout le monde est un peu surpris que je suis de si loin . Et moi ,je suis étonné et surpris qu'ils puissent connaître ma ville .Châteauroux n'est pas une grande ville et on entend rarement parler de ce coin.
Je leur raconte alors  un peu mon histoire ,que je connais le centre depuis longtemps et pourquoi ,j'ai choisi et préféré revenir ici plutôt qu'ailleurs.
Bernadette me dit connaître ma ville et même le quartier St Christophe. Alors ,là je suis vraiment étonné . Elle m'explique que le mari de sa soeur tenait une petite épicerie , et là , je souris.
Je souris ,oui ,car cet endroit je le connais et que le Monsieur ,je me souviens de lui aussi.Car lorsque j'étais gosse et que j'allais certains week end chez ma tante qui habitait le quartier,on allait
chercher quelques courses.
Le monde ,est quand même tout petit ,non .
Eux ,par contre sont surtout surpris que je me sois volontairement éloigné si loin de chez moi , et que je risque d'avoir peu de visites à cause de la distance.
Je le sais très bien et je le savais déjà avant de partir de chez moi.
Mais ,Pen Bron ,je savais au fond de moi que c'était l'endroit ,le lieu qu'il me fallait pour pouvoir réussir une bonne rééducation et me permettre aussi de me retrouver.
Ces derniers temps , j'étais perdu ,je ne savais plus trop en j'en étais (enfin si quand même ) ,j'avais besoin aussi de me vider la tête et de me ressourcer.
Pen Bron est présent en moi depuis mon enfance,alors oui , j'étais bien là et heureux d'y être.
Moi qui mangeais à tout vitesse chez moi , ici je prenais mon temps.
La télévision dans la salle était éteinte et donc le dialogue , la communication s'installaient à toutes les tables.
Les repas étaient bons ,mais il arrivait parfois que j'avais encore faim après  .Pourtant ,ils étaient bien équilibrés et copieux .
Je crois que l'air de l'océan me faisait du bien et me donnait plus d'appétit.
Il fallait prendre des forces ,car ma rééducation a été très fatiguante et dure.
Comme tout bon fumeur ,la cigarette d'après le repas va faire partir cette envie et cette sensation d'avoir encore faim.
Il me manque le café !!!! Ah oui ,un café pour moi après le repas ,c'est important .On en avait un que le midi.C'était dur dur pour moi.
Je pouvais,si je le souhaitais aller en prendre dans la salle où tout le monde se retrouve ,mais je n'ai pas envie ,ce soir. Et puis ,prendre un café à ces distributeurs , on l'apprécie beaucoup moins.
Je préfère prendre ma canne avec moi ,mon fidèle appui et filer me ballader et prendre l'océan dans les yeux .
Ces moments à profiter de cet océan sont si bons ,si calmes ,si tranquilles et apaisants que mon envie de cafè passera bien .
Jocelyne

Articles récents

Hébergé par Overblog