Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le
Publié dans : #Infos Handicap

A paraître

Handicap : le guide pratique, Edition 2010

Auteur : Ouvrage collectif

Date de parution : 31/01/2010

Editeur : Presses Prat-Europa

Collection : Guides pour tous

ISBN : 2809501513  


L'insertion professionnelle des travailleurs handicapés

Auteur : Alain Blanc

Date de parution : 12/2009

Editeur : Presses Universitaires Grenoble

Collection : Handicap Vieillissement Société

ISBN : 2706115513


9782706115516

Adapter l'offre touristique aux handicaps

Auteur : Ouvrage collectif

Date de parution : 11/2009

Editeur : Odit

Collection : Guide du Savoir-Faire

ISBN : 2915215677


9782915215670

Guide des aides techniques pour les malentendants et les sourds - 3e édition : Les stratégies de compensation et leurs financements, pour la meilleure communication

Auteur : Jérôme Goust

Collection : NÉRET

ISBN : 978-2-87880-789-9

Réf. 80789 - 2009 - 224 pages

Ce guide a été conçu et réalisé comme un outil permettant d’initier les stratégies de compensation des malentendances. Il fait le point sur tous les matériels et techniques utilisables : prothèses, aides techniques individuelles, équipements collectifs, aménagements de domicile ou de poste de travail. Il propose aussi une méthode d'autorééducation pour s’entraîner à maîtriser les nouveaux univers sonores. Il constitue enfin un véritable guide des financements en indiquant toutes les démarches possibles pour limiter le coût de ces compensations. Cet ouvrage s'adresse à tous : malentendants, associations, travailleurs sociaux, professionnels de la santé au travail ou de l'audition... et bien sûr toute personne soucieuse de son audition et de sa vie sociale.

Voir les commentaires

Publié le

 

 
Photographies prises ce week-end, 19-20 décembre 2009

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel-MLaure
Publié dans : #Infos Handicap

Scolarisation des enfants handicapés : Le ministère de l'Education nationale a mis en ligne deux vidéos sur son site Internet.
Cliquez ici 

Le reportage Scolariser son enfant handicapé présente les étapes et les interlocuteurs clés (inscription, saisine de la maison départementale des personnes handicapées ...). La vidéo Scolarisation des enfants handicapés porte quant à elle sur les différentes formes de scolarisation des élèves handicapés : individuelle en classe ordinaire, collective en classe pour l'inclusion scolaire...


Actualités sociales hebdomadaires, 18 décembre 2009 : Orientation des jeunes handicapés.
Pour renforcer l'accès à l'emploi, "il convient d'agir dès la formation des jeunes handicapés en les informant au mieux au moment  de l'orientation sur toutes les possibilités que leur offrent leurs compétences ainsi que sur  l'accessibilité des différents cursus" ...
Nadine Morano souhaite étendre cette initiative à l'ensemble des centres d'orientation et parvenir à un état des lieux complet des  établissements accessibles en France, indique le communiqué

Accès au document

 

Handicaps rares : le premier schéma national d’organisation sociale et médico-sociale 2009-2013

Le schéma, fruit d’une concertation organisée par la CNSA
Le point de départ, pour l’élaboration de ce schéma, a systématiquement été le parcours de vie des personnes. Celui-ci a été envisagé à la fois à partir de l’expression des attentes des usagers et des familles et de l’expression du point de vue des professionnels. Les attentes se sont exprimées autour :

- de la poursuite de l’investissement sur la connaissance et la détection la plus précoce des handicaps rares ;

- des moyens de favoriser des comportements professionnels adaptés ;

- du développement des services de soutien, des relais et, dans certains cas, des lieux de vie.

Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie

Document en ligne : Schéma national d’organisation sociale et médico-sociale pour les handicaps rares


Info locale
Batz-sur-Mer.- L'office de tourisme équipé pour les malentendants
L'office de tourisme peut désormais accueillir de façon optimale les personnes malentendantes. Grâce à la générosité de la Fédération départementale des offices de tourisme et syndicats d'initiative présidée par Bernard Scordia, Claudie Bery, responsable du bureau, rue de la Plage, peut aujourd'hui renseigner d'une manière tout à fait complète, les vacanciers désireux de s'aventurer dans les ruelles du bourg et chemins pédestres le long de la côte sauvage.

Article in Ouest-France, 17 décembre 2009  

 

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel-MLaure
Publié dans : #Infos générales

RDivers0001.jpgLe Croisic.- Bataille des Cardinaux : l'exposition est prolongée

Face à l'énorme succès rencontré avec plus de 14 000 visiteurs à ce jour, l'exposition de la bataille des Cardinaux, qui se déroule actuellement à l'ancienne criée, va être prolongée jusqu'au 3 janvier.

Voir l'article


1038437-gf
Roger Coupannec pour "Pot-pourri à la fleur de sel"

En Loire-Atlantique, Jo Morel, journaliste enquête sur un tueur en série. Un appel anonyme le met sur la piste d'une grille de mots-croisés qui contiendrait les indices de la prochaine victime.
Éditeur : Editions d'Orbestier
Sujet : Roman Policier
ISBN : 9782842381141


sn60 875820 2 px 470Pornichet.- Les Cités balnéaires de Bretagne - Pornichet, le havre de la Côte d'Amour. Évoquer l’existence à Pornichet des années trente aux années soixante, c’est retrouver l’atmosphère si particulière d’une station balnéaire et climatique : la vie familiale sur les plages des Libraires et de Bonne Source, l’évolution du logement, de la villa aux grands ensembles architecturaux, les clubs de plage, les activités sportives et les animations comme les courses hippiques, le Tour de l’Ouest ou le Carnaval. Découvrez ou revivez, avec des films inédits de la Cinémathèque de Bretagne, l’histoire de cet emblème de la Côte d’Amour, couchée sur pellicule par des cinéastes amateurs.
Disponible à l'Office du Tourisme de Pornichet

 

sn60_876145_1_px_470_.jpgJean-François Clapier, remet un chèque à la SNSM : correspondant de presse, passionné de photographie, il a exposé dans les mairies de La Turballe et Piriac, 46 prises de vue d'interventions spectaculaires de la SNSM.  Le produit de leur vente, a permis à Jean-François, de remettre à François Bertho, président de la SNSM de La Turballe, un chèque de 300 €.

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel-MLaure
Publié dans : #Notes d'histoire

Le dernier Panckoucke,  héritier d’une fortune émanant de presque deux siècles d’édition d’ouvrages, d’encyclopédies et traductions latines, décida par testament  du 4 septembre  1932 de léguer tous ses biens à l'oeuvre de Pen Bron,  à la  condition qu’un pavillon portant son nom soit édifié.

Yves Horeau évoque dans son livre – Pen Bron 1887-1987 une prise de conscience, peut-être due à la lecture de Pierre Loti et de son appel ; ce dernier après avoir rencontré le très convaincant  Hyppolite Pallu,  avait ressenti une très vive émotion  lors de sa visite à Pen Bron, il avait été alors accueilli par une soixantaine d’enfants malades et chétifs résidant dans le centre marin, et "une réunion de gens de coeur" et d’appeler à la fin de son chapitre sur Pen Bron  "Si ma voix pouvait être entendue, si je pouvais leur attirer quelques dons…visiter Pen Bron…ils seraient gagner comme je l’ai été..et qu’ils donneraient".

C’est en  1946 que Sœur Letourneau reçut le courrier lui annonçant le décès Charles-Ernest Panckoucke et qu’il laissait sa fortune à Pen Bron.

Ce legs inattendu permit effectivement de sauver Pen Bron et un bâtiment illustre de son nom  la mémoire du donateur.


De la pitié et de la mort, Pierre Loti, Chapitre sur Pen Bron


Numeriser10.jpg                                                                         Construction de Panckoucke

                               DSCF1093                    RIMG0414
                
Bref historique de la Famille Panckoucke

   

1700-1753 : André-Joseph Panckoucke est un écrivain, libraire et éditeur à Lille.


1736-1798
 : Charles-Joseph Panckoucke prit la direction de la librairie lilloise en 1757 puis s’installe à Paris en  1762.

Il fut à partir de 1768 le libraire-éditeur officiel de l'Imprimerie Royale et de l'Académie Royale des Sciences. Il devint à la fin du dix-huitième siècle la figure de proue du marché du livre.

Bénéficiant de la protection de Malesherbes, directeur de la Librairie française, et d'un privilège royal, il diffuse dans toute l'Europe des rééditions et des Suppléments de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert.

La grande œuvre des Panckoucke est la publication de l’Encyclopédie méthodique, organisée par sujet plutôt que par ordre alphabétique. Elle représente un  ensemble de 166 volumes parus de 1782 à 1832, publication assurée après sa mort  par sa fille Thérèse-Charlotte Agasse.

En 1789, il publie le Mercure de France et fonde le Moniteur Universel.
Charles-Joseph Panckoucke peut et doit être considéré comme un véritable artisan de l'encyclopédisme français.

Jean-Yves Mollier : " Charles-Joseph Panckoucke, sorte d'archétype ou de prototype de l'éditeur moderne, façon Michel Lévy, Louis Hachette ou Gaston Gallimard... il bouscule les habitudes, cherche à précéder la demande... sous les formats les plus divers et crée ainsi les bases d'un lectorat plus étendu, dépassant les limites anciennes du marché du livre..."

1780-1844 : Charles-Louis Panckoucke, fils de Charles-Joseph,  fut nommé secrétaire de la présidence du sénat, mais  fonction qu'il abandonna pour conitnuer l'oeuvre de son père car il reprend l’entreprise vers 1812.
Il
publie des beaux livres coûteux, édite des textes classiques, des publications érudites, de droit, de médecine. Il mène différents travaux littéraires qui lui confèrent une excellente réputation.

Il fut décoré en 1826 et élevé plus tard au grade d'officier de la Légion d'honneur.
En 1827, il présenta à l'Exposition des produits de l'industrie une édition latine des Oeuvres complètes de Tacite, tirée seulement à 80 exemplaires. A cette occasion, Charles-Louis Panckoucke reçut la médaille d'or décernée par le jury d'exposition.

Il était associé correspondant de la société des Antiquaires d'Edimbourg, de la société de l'Ouest, des Académies d'archéologie de Rome et de Naples, de la société de Géographie.

Enfin il a continué et terminé l'impression de l'Encyclopédie méthodique, commencée par son père en 1780-82.

1808-1886 : Ernest Panckoucke, fils de Charles-Louis,  poursuit la même production que son père, Charles-Louis, et se penche en particulier sur "Le Moniteur" qui jusqu’en 1869 joue le rôle de journal officiel. Il est également l’auteur d’une traduction reconnue des Fables de Phèdre.


Sources
-  
Paul Dupont, Histoire de l'imprimerie, Tome II, Paris, Edouard Rouveyre, sans date (1853 ?).
-  Jean-Yves Mollier,  Les mutations de l’espace éditorial français  du XVIIIe au XXe siècle
, Actes de la recherche en sciences sociales (1999).

Voir les commentaires

Publié le par Laurianne
Publié dans : #Pen Bron

C'était en 1963, j'avais 9 ans. Je suis arrivée au Croisic en train avec mes parents, ma mère pour l'occasion m' avait achetée une jolie robe; nous avons pris la vedette. Soeur Jeanne nous a accueillit avec ma scoliose et mon rachitisme. Je suis restée quelques semaines au bon accueil, Soeur Jeanne savait atténuer le chagrin que nous avions loin de nos famille. Elle peignait des images religieuses sur papier ou sur les murs, elle faisait des poupées de coquillages, elle appelait le soleil Freddy, je serai bien restée tout mon séjour à cet endroit.

Arrivée chez les Abeilles fut plus difficile, déjà par la taille du service, grand dortoir, grand réfectoire, je me suis vite fait des amies heureusement. Soeur Luçie était plus rigoureuse, mais pouvait-elle faire autrement, nous étions les moins malades du centre, donc les plus turbulentes ! J'ai correspondu avec elle jusqu'à la fin de sa vie, elle m'a beaucoup apporté. Je garde un bon souvenir de la messe de Noel, le Jésus de plâtre porté par quatre enfants habillés en ange ; Dans le hall d'entrée se trouvait un gigantesque sapin.
A Pâques nous cherchions les oeufs dans la prairie et Mr l'Aumonier arrivait  avec un grand sac quand il n'y en avait plus bien sur ; Ce fut aussi la découverte de la Mer, un sable fin comme nul part ailleurs, le ramassage des coquillages, cette odeur de pin si particulière, la fête de la St Jean avec son grand feu de joie sur la plage et la retraite aux flambeaux ; Ce soir là j'ai trouvé un vers luisant que j'ai rapporté précieusement au dortoir ! Ce dortoir parfaitement entretenu, son odeur de cire, une rangée de petits lits  de métal blanc de chaque coté séparés au milieu par de grand meuble de rangement.

Plus difficiles étaient les prières répétitives à genoux sur le parquet ! La gymnastique pour redresser mon dos tordu ! La visite médicale ou la sanction tombée, prolongation ou l'autorisation de partir.
La visite de mes parents était rare et douloureuse pour la séparation ; Quel bonheur quand nous avions du courrier òu un colis quelquefois chargé de bonbons, ce qui n'était pas apprécié de Soeur Luçie quand nous avions plus besoin d' une paire de chaussures, dans ce cas là, elle distribuait les friandises à tout le monde. Difficile aussi d'aller à la messe à jeun le matin ! Après quelques nausées on nous donnait un café au lait avant de partir.

45 ans après je revois encore les soeurs avec leurs habits blancs ou marines, les ailes de leurs cornettes battant la mesure de leurs pas, le chapelet à la taille. Quel dévouement elles avaient pour nous ! Je me souviens aussi de leurs cornettes qui séchaient sur des plaques au soleil quand le temps le permettait devant la buanderie. L'école avec Melle Margueritte, en cachette nous l'appelions Margot, elle avait bien du mal avec nous ! Le bain de mer, en ayant pris soin de vérifier que nous avions bien notre médaille de la Sainte Vierge qui nous protégeait et de faire une petite prière avant de rentrer dans l'eau !

Quelques années après, j'ai réalisé ce que m'a apporté mon séjour à Pen-Bron, la santé, les photos en témoignent, mais aussi le sentiment d'avoir vécu dans un endroit exeptionnel, un petit bout de terre magnifique qui j'espère restera aux malades.

J'ai la chance d'avoir un mari qui a compris mon attachement pour Pen-Bron, pratiquement chaque année nous allons respirer l'air iodée, parcourir l'intérieur, faire un arrêt dans la chapelle, je regarde la vierge qui n'a pas changé, faire le tour du pérée et pour finir, de plonger mes doigts dans le sable fin et brillant et nous repartons, mes doigts serrés sur quelques coquillages dans ma poche en pensant déjà à notre prochaine visite. Laurianne

Merci à vous Laurianne pour  cette part de vous qui nous touche beaucoup
MLaure & Emmanuel

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel-MLaure

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel-MLaure
Publié dans : #Infos Handicap

Actualités Sociales Hebdomadaires – 11 décembre 2009

Europe sociale : Entrée en vigueur d'un règlement garantissant l'accessibilité des trains et des gares

Accès au document


Actualités Sociales Hebdomadaires - 11 décembre 2009

Questions à Emmanuel Verny  : "Un front commun pour accompagner à domicile les personnes handicapées".

Accès au document 


Actualités Sociales Hebdomadaires – 10 décembre 2009

Handicap - Aide à domicile : Coup de projecteur sur les spécificités de l'aide aux personnes handicapées à domicile
Accès au document


Handéo, la première enseigne de services à la personne dédiée aux besoins des personnes handicapées, vient de démarrer son activité dans trois départements, et sera progressivement étendue à l'ensemble du territoire national.

Lire l’étude : Spécificités des services d’aide à la personne destinés aux adultes en situation de handicap, novembre 2009

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel-MLaure
Publié dans : #Notes d'histoire

Cécile Charlotte Furtado, dite Furtado-Heine, est une philanthrope française,  fondatrice d’œuvres pour enfants,  née le 6 mars 1821 et décédée le 10 décembre 1896.

 

Cécile Furtado naît à Paris le 6 mars 1821. Son père, Élie Furtado, fils du rabbin de Bayonne, est représentant de la circonscription de Bayonne au consistoire central à Paris. Rose Fould, la mère de Cécile, a pour père Beer Léon Fould, directeur de banque et maire de Rocquencourt, près de Versailles. Son oncle maternel, Achille Fould, sera ministre sous le Second Empire.
Cécile Furtado épouse le 2 octobre 1838 à Rocquencourt le riche banquier de Francfort Charles Heine.
Veuve le 4 juillet 1865, elle hérite une fortune considérable. Pendant la guerre de 1870, Cécile Furtado-Heine soutient la Croix-Rouge et organise un service d’ambulances pour le rapatriement des blessés. En 1884, elle crée et dote d’une rente un hospice pour enfants dans le 14e arrondissement et ouvre une école professionnelle pour jeunes aveugles.
Elle subvient aussi aux frais d’entretien des malades, du personnel et du bâtiment. Elle se montre également très généreuse envers l’Institut Pasteur. Un buste la représentant orne toujours le hall de cet Institut.

 

En 1887, Les fondateurs de l’hôpital marin de Pen Bron sont confrontés à la question du financement et notamment lors de la première commission administrative où Hippolyte Pallu présente les dépenses déjà  engagées ou à entérinées.

Réparations et agrandissement des bâtiments : 34 358 F

Acquisition de l’usine Benoît                         : 31 300 F

Mobilier et agencement                                 : 30 000 F

Le montant s élève donc à 95 658 F

(Chiffres issus  de "Pen Bron 1887-1987", Yves Horeau)

 

Cécile Furtado-Heine avait offert une somme de 40 000 F pour les dépenses engagées.

 

En 1895, au retour du corps expéditionnaire français de Madagascar, Cécile Furtado-Heine cherche à soulager le sort des militaires malades. Elle lègue à l’armée sa villa de Nice sur la promenade des Anglais pour l’accueil des officiers convalescents.

Afin de perpétuer sa mémoire, la République Française a décidé par décret du 18 novembre 1895 que la villa de Nice prendrait et conserverait le nom de Fondation Furtado Heine Villa des officiers.

Ses activités caritatives et sa générosité lui valent d’être promue au grade d’officier de la Légion d’honneur en 1896. Il est encore très rare à cette époque qu’une femme accède à un tel honneur.

.
Cécile Furtado-Heine

Quelques semaines après cette nomination, Cécile Furtado-Heine s’éteint le 10 décembre 1896 dans son château de Rocquencourt
Sa mort est marquée par un deuil public auquel s’associent le Président de la République, Félix Faure, les ministres et la municipalité de Paris.

Article in La Presse, 14 décembre 1896, Décès de Cécile Furtado-Heine

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Le sport et le handicap

Dans tous les domaines, nous trouvons des exclus mais il est un domaine qui devrait être synonyme d’union, on a peine à croire  en l’exclusion  des handicapés mentaux des Jeux Olympiques.
1996
- Les Jeux Olympiques se déroulent à Atlanta,  les personnes handicapées dites handicapées mentales y participent,  un pas énorme est enfin réalisé.

Mais,  pour ceux Sydney une énorme tricherie de la part de l’Espagne fait que tous les handicapés mentaux seront exclus des jeux !

Incroyable,  pourquoi avoir puni les personnes handicapées pour la tricherie d’une équipe !  
Les faits -  L’équipe nationale de basket espagnole aligne 10 joueurs non atteints d’un handicap mental.

Des lors le Comité Olympique exclut les athlètes mentaux des jeux. Une incompréhension s’installe telle une punition collective pour tous les pays,  une punition collective pour tous les handicapés mentaux.

Le Comité Olympique aurait pu effectivement exclure pendant une durée limitée l’équipe espagnole,  ce qui aurait été plus juste. Mais non une nouvelle fois le handicapé subit une nouvelle mise à l’écart de la part des valides.

Exclus  donc depuis 2000 puis présents en tant que discipline de démonstration en 2004 à Athènes, une nouvelle éviction en 2006, les athlètes handicapées attendent de  participer aux Jeux de Pékin en 2008.

A croire que le handicap en lui-même et que le handicap mental en particulier dérange puisque samedi, il aura fallu attendre la décision du Comité pour savoir si oui ou non les handicapés mentaux pouvaient réintégrés les Jeux Olympiques.

Les sportifs intellectuellement déficients seront bien présents en 2012 à Londres,  enfin une décision juste et honnête a été prise, une décision  prise samedi à Kuala Lumpur.

L’assemblée générale a rendu un verdict plus que serré : 63 voix pour, 53 voix contre et 7 abstentions.
Depuis 9 ans les sportifs handicapés mentaux et leur entourage obtiennent une des plus belles victoires ; celle d’être reconnus et de pouvoir à nouveau participer,  car l’essentiel est là de PARTICIPER, devise bien connue du baron Pierre de Coubertin, l’essentiel est de participer.

Qu’importe la victoire finale,  la plus belle des victoires pour moi, pour vous,  comme pour l’essentiel des sportifs est de pouvoir dire je me suis battu pour y être et j’y suis allé…
Une injustice subie depuis l’année  2000 enfin réparée,  ils iront aux JO de Londres en 2012.
Bien sûr ils ne pourront pas se présenter dans toutes les disciplines mais déjà le pas énorme fait ce  samedi permettra de se présenter aux disciplines telles que l’athlétisme, la natation, le tennis de table et l’aviron.

Un vote salué  - Dès l’annonce de la réintégration des handicapés mentaux la réaction ne s’est  pas fait attendre. En effet,  Bob Price président anglais de l’Inas-Fid a déclaré "cette décision met fin à un épisode malheureux ; elle replace les sportifs déficients intellectuels à leur juste place au sein de la famille paralympique".

Rama Yade secrétaire d’Etat aux Sports et Roselyne Bachelot ministre de la Santé et des Sports ont salué ce retour dans les compétions paralympiques.

Philipe Craven président de l’IPC, "souhaite à tous les athlètes déficients intellectuels, la meilleure des réussites dans les compétitions à venir".

Et Marc Truffaut qui représentait la Fédération Française de Sport Adapté (FFSA) avec Gérard Masson lors de cette réunion,  a lui simplement demandé à tous ces sportifs  "faites nous vibrer et rêver".

Pour ma part cette grande nouvelle me fait simplement dire qu’une injustice a été enfin réparée, bien sûr celle-ci a mis beaucoup trop de temps à être reconnue,  plus de neuf années ont privé de rêve toutes ces personnes ayant imaginé participer à ce qui est la plus belle fête sportive au monde.

En 2012 à Londres beaucoup de personnes vont à nouveau défiler,  participer à ces jeux et auront à cœur de donner le meilleur d’eux-mêmes afin de nous faire vibrer devant notre petit écran ou simplement à lire dans les journaux l’annonce de leurs résultats mais qu’importe le résultat,  ils y seront.

Une bataille importante à mes yeux est encore à venir et celle-ci serait aux yeux du monde entier la plus belle réalisation sportive :   faire participer dans les mêmes jeux les valides et invalides,  des jeux où les compétions se dérouleraient ensemble,  unis dans un état d’esprit unique,  participer et aller au bout de soi.

Les handicapés mentaux iront à Londres : Gérard Masson et Michel Truffaut ont réussi leur pari. Les sportifs déficients intellectuels sont réintégrés aux Jeux !, Le Figaro, 27 novembre 2009

 

Les handicapés au Jeux : Les athlètes déficients intellectuels pourraient faire leur retour aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012, Le Figaro, 20 novembre 2009

 

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog