Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel

http://www.seewinter.com/winter-hope

un lien pour vous visiter un peu plus que ce que vous allez pouvoir lire içi.

ce centre n'est pas qu'un centre marin il a aussi pour but d'apporter a la vie marine un grand plus

il est aussi nous pourrions dire un centre de rééducation pour les handicapées des océans

Winter en est l'un des plus grands exemple. privé de ca nageoire caudale et subissant un traumatisme au niveau de ca colonne vertébrale. après des recherches il lui a ete confectionné une nageoir caudale afin de l'aider et a nager a nouveau et d'éviter une plus grande déformation et donc d'handicap.

bien sur d'autres sont soignés dans ce centre marin, tortues, requins etc

Winter a une histoire j'ai voulue ici mettre en avant et ce dauphin ainsi que son amie Hope

une histoire en a fait un film basé sur l'histoire de ce lieu et de Winter.

un film a conseillé a tous enfants et grands pour montrer que l'accompagnement est une des bases importantes dans la vie dans la société actuelle.

la l'humain et l'animal nous donne une belle leçon de savoir vivre ensemble

mais nous. nous savons nous vraiment vivre ensembe ou le voulons nous vraiment ?

film : l'incroyable histoire de Winter le dauphin

et Dolphin Tale 2

ClearWater marine  acquaruim
ClearWater marine  acquaruim
ClearWater marine  acquaruim
ClearWater marine  acquaruim
prothese de Winter

prothese de Winter

Nicholas

Nicholas

HOpe et Winter
HOpe et Winter

HOpe et Winter

ClearWater marine  acquaruim

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel

Châteauroux, le bon élève de l’accessibilité

En février 2015, la ville de Châteauroux a reçu le prix national des belles pratiques et des bons usages en matière d’accessibilité.

Portée par cette dynamique, cette commune du Berry a poursuivi ses efforts cet été dans le domaine des transports.

Châteauroux a signé en 2003 la charte nationale de l’accessibilité. Depuis, le chef-lieu de l’Indre, qui figure régulièrement dans le top 20 du baromètre annuel de l’Association des paralysées de France (APF), ne relâche pas ses investissements afin de respecter le cadre de la loi de 2005, qui imposait aux collectivités et aux établissements recevant du public d’être accessibles à tous.

Ainsi, de nombreux aménagements ont été réalisés pour faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite, tels que des bandes podotactiles, des feux sonores, des planchers bas pour les bus ou des rampes électriques.

Des travaux à 105 000 €

En février 2015, la ville de Châteauroux a reçu des mains de Marie Prost-Coletta, déléguée ministérielle à l’accessibilité, le prix national des belles pratiques et des bons usages. « C’est un axe fort de la politique de notre ville. Pour une commune de cette taille, c’est assez rare en France d’investir autant dans l’accessibilité », assure Catherine Ruet, adjointe aux personnes âgées et au handicap de Gil Averous, le nouveau maire de cette ville de 50 000 habitants.

Fin juillet, l’agglomération de Châteauroux a achevé un chantier de 105 000 € sur son pôle d’échanges central de la place Voltaire, épicentre du réseau urbain de l’agglomération.

Ces travaux concernent l’aménagement du système d’aide aux voyageurs (SAEIV), avec des panneaux d’information sur chacun des trois quais, la pose d’un revêtement neuf, de bandes d’éveil de vigilance et la réalisation de bordures surélevées pour faciliter l’accès aux véhicules des personnes à mobilité réduite ou des familles avec poussettes.

> À lire aussi : Accessibilité, les personnes handicapées devront patienter

« Il y a encore du travail à faire »

Très remontée contre le Parlement, qui a accordé en juillet un nouveau délai pour l’obligation d’accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées – initialement prévue pour 2015 –, l’APF salue la bonne volonté des élus.

« Depuis une dizaine d’années, nous sommes écoutés par la municipalité, qui a fait ce qu’il fallait pour rendre accessible l’essentiel de son réseau de transport et de ses équipements publics », confirme Daniel Dubois, représentant de l’APF dans l’Indre. « Il y a encore du travail à faire sur les cheminements et les trottoirs. Je pense à un quartier où les personnes en fauteuil sont obligées de passer sur la route pour accéder à un quai de bus », affirme-t-il.

Ce dialogue a aussi conduit les représentants associatifs et les politiques à mener conjointement des opérations de sensibilisation auprès des commerçants, hôtels et restaurants réfractaires.

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel

en France il est un droit celui de pouvoir manifester son mécontentement par rapport a une loi ou un fait. un groupe de personnes plus ou moins importants peu revendiquer le droit de manifester

la France pays des droits de l'homme aime a mettre en avant ce fait

malheureusement parfois pour certains l’accès a ce droit n'est pas le même pour certains

il y a quelques jours la loi sur l'accessibilité aux handicapées a ete repporter a 9 ans au maximum

les associations et les personnes ce révoltent contre une lois qui pour ces tout débuts de prise en compte date de 1975 puis remis en question dans les années 2000 pour que d'ici 2015 chaque batiment pourra etre accessible a tous

quand je dis a tous souvent nous oublions que les fauteuils roulants ou les personnes a mobilités reduites ne peuvent accéder mais n'oublions pas les mamans avec leurs poussettes ou les personnes âgées

accessibilité est crée mais pas que pour l’handicape juste pour une meilleur conditions de vie dans des déplacements difficiles

alors quelques personnes en fauteuils roulants ont voulu aller deposer une pétition sur cette loi

ils se sont donc rendu a l'assemblée et la une meute de crs les attendaient ils etaient la avec barrières de sécurités pour eviter que ces personnes puissent deposer leurs revendications

incroyable de voir que les policiers les crs poursuivent une personne en fauteuils pour vite mettre une de ces barrières

la je vois qu'il y a eu ces derniers temps des manifestations des taxis et la depuis hier ou avant hier les agriculteurs

tout a fait logique ils défendent leurs droits eux aussi

ce que je trouve honteux c'est qu'effectivement il est plus facile d’empêcher l’accès ou la possibilité de manifester en fauteuils quand voitures ou tracteurs

preuve en est les taxis ont bloquer paris la police la laissait faire et les agriculteurs eux bloque les autoroutes bloques les entrées de villes ou des supermarchés voir ils dégradent ces lieux cassent ou dépose du fumier devant les portes ou tags les facades

tout cela sous les yeux de la police ou crs personnes la n'intervient pour empecher cela

et de suite le ministre concerner ainsi que le premier ministre donne des rendez vous a tout va

pour que cela ce termine au plus vite et vont jusqu'a debloquer presque la somme de 800 millions d'euros pour montrer leurs bonne volonté

Monsieur Hollande, Monsieur Valls auriez vous bien l'obligeance de respecter chaque individu

de prendre en compte que les tracteurs effectivement peuvent bloquer des routes

mais que les handicapés sont eux aussi a prendre en compte a respecter les engagements qui date ainsi que les humains que nous sommes

alors que la France revendique fierement liberté égalité fraternité

ou est la Liberté quand nous ne pouvons nous déplacer comme tout a chacun

ou est l'égalité quand la police crs empeche une manifestation de fauteuils roulants et baisse les bras devant les tracteurs

ou est la fraternité quand vous meme fermer les yeux pour ne pas voir le dessaroi de chacun

avant d'etre président ou ministre vous etes avant tout des hommes que feriez vous si demain vous aviez a vous déplacer en fauteuils et non pas en avion pour aller de Poitier a Berlin aller retour

merci a vous de nous respecter

faire suvire sur vos facebook merci

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Dominique André, directeur général de l'association des OEuvres Pen Bron. |
Dominique André, directeur général de l'association des OEuvres Pen Bron. |

Michel ORIOT. article Ouest France

Questions - Réponses

Que va-t-il se passer au centre marin de La Turballe ?

Le centre de rééducation fonctionnelle de Pen Bron qui soigne les traumatisés victimes d'un AVC, d'une tumeur cérébrale, de maladies neurologiques dégénératives après 50 ans, d'un accident, déménagera de La Turballe à Saint-Nazaire en 2014. Sur un nouveau site à construire.

Pourquoi doit-il changer de site ?

L'agence régionale de santé (ARS) qui assure le schéma des structures de soin à l'échelle de la région, le veut : « L'ARS nous a demandé de rapprocher l'offre de rééducation sur la région urbaine, proche de la cité sanitaire », affirme Dominique André, directeur général de l'association des OEuvres de Pen Bron. En terme de rééducation fonctionnelle, cette structure privée sera le pivot sur le secteur de Saint-Nazaire, en partenariat avec l'hôpital.

Comment est mené le projet ?

L'association des oeuvres de Pen Bron réfléchit « depuis plus d'un an » à la création d'un nouveau site sur Saint-Nazaire : « On aura 90 lits et 40 places d'accueil de jour », ajoute le directeur général nantais. Actuellement, le centre de Pen Bron accueille 104 lits et possède douze places d'hôpital de jour pour les patients qui viennent en soins à la journée.

Tous les lits seront-ils transférés ?

Oui et non. Tous les lits partiront à Saint-Nazaire mais, en fait, les places seront réparties différemment : moins de lits pour le séjour et plus de places à la journée. L'agence de santé a demandé à l'association de plancher sur ce projet avec 90 lits, c'est-à-dire 14 de moins qu'à La Turballe, mais en augmentant le nombre de place d'accueil de jour (de 12 à 40 places). C'est le but : la proximité pour les Nazairiens et les perspectives d'économie pour l'Etat. Car il vaut mieux laisser, si possible, les personnes en situation de handicap chez elles.

Le centre marin a-t-il toujours soigné les traumatisés ?

Ce centre né en 1887 pour soigner les tuberculeux, c'était le Centre héliomarin, s'est transformé en centre « Centre marin de Pen-Bron médecine physique et réadaptation » pour les polytraumatisés. Il enregistre plus de 1 100 entrées par an. Environ 20 % des parents arrivent au centre à la suite d'un accident de la vie et 80 % y reviennent plus tard, pour des « situations séquellaires ».

L'association propriétaire gère-t-elle d'autres établissements ?

L'association des OEuvres de Pen Bron, basée sur Nantes, possède neuf structures sur le département et des services, dont deux instituts médico-éducatifs (IME) à Vertou et Varades. Elle dispose également d'un établissement tout neuf : un Institut d'éducation motrice qui vient d'ouvrir le 1er septembre à Océanis, pour 50 enfants polytraumatisés âgés de 18 mois à 20 ans. Pen Bron a perdu, de son côté, dix lits en juillet 2010, partis sur Nantes, à l'Esean, à la demande de l'agence de santé. Le futur centre s'installera à Océanis, pas loin de cet institut.

Que deviendra Pen Bron, son activité économique, ses personnels ?

Le personnel rejoindra sans doute Saint-Nazaire car le projet n'envisage pas de plan social. L'association des OEuvres affirme poursuivre à Pen Bron après 2014 sa mission dans le « champ du handicap. » Peut-être en valorisant sa proximité avec la mer et en y associant le sport ?

Pen Bron sera-t-il bientôt à vendre ?

Non, répond le directeur. « C'est notre site historique. Au-delà du symbole, on restera propriétaire. Notre président me le dit suffisamment fort ! »

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel

voir vidéo

Mercredi 24 juin 2015 à Maringá, au Brésil, un automobiliste a retrouvé sa voiture entièrement recouverte de post-it bleus et blancs car il s’était garé sur une place réservée aux personnes à mobilité réduite. Ces papiers adhésifs formaient le logo d’une personne en fauteuil roulant. Le conducteur, humilié, s’est très vite énervé puis est parti à toute vitesse avec son véhicule. Signalé par Évelyne Weymann

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel

Un immense merci encore à l'organisation de Pen Bron qui m'a trouvé la solution idéale pour que je puisse venir !

Je n'avais pas manqué la croisière depuis 2007, et j'espère bien fêter, moi aussi, comme elle, mes 10 ans, puis mes 20 ans de navigatrice !

Peut-etre pas solitaire l'an prochain, car Adae me prendra sans doute vu qu'ils m'ont abandonné cette année ?

et j'espère aussi recruter une nouvelle asso super sympa, Comme les Autres...

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel

bonjour a tous certains de vous ont fait ou connaisse des personnes ayant fait la croisiere de pen bron 2015. j'ai besoin de vous afin de réaliser une vidéo de vos photos ils vous est possible de me les envoyées a : les-enfants-de-pen-bron@hotmail.fr

un grand merci a vous

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
La précarité frappe l’aide aux élèves handicapés
article Rue 89 Bordeaux
Les accompagnants des élèves handicapés ont manifesté ce mercredi partout en France pour dénoncer la précarité de leurs contrats. A Bordeaux, le rectorat apporte des solutions jugées insuffisantes, alors que le nombre d’enfants handicapés scolarisés a plus que doublé en 9 ans.

Une cinquantaine de personnes étaient rassemblées devant le rectorat de Bordeaux ce mercredi après-midi à l’appel de la CGT-Educ’action pour exprimer leurs mécontentements face à la précarité de leurs emplois dans l’Éducation nationale.

En cause, leurs contrats de travail à durées déterminés pour la plupart avec un renouvellement limité, une proposition du ministère pour une « CDIsation » qui ne concerne qu’une petite partie des personnels et ne peut être réclamée qu’après 6 années de CDD, de faibles rémunérations qui dépassent rarement les 700 euros, et des temps incomplets imposés qui limitent les droits à Pôle emploi.

Pour Franck Dole, co-secrétaire académique régional de CGT Educ’action, « le rectorat exploite à fond ces statuts précaires sous prétexte de restriction budgétaire » malgré le décret de 2014 instituant le métier d’AESH (Accompagnant des élèves en situation d’handicap) :

« Ces contrats ne tiennent pas compte de l’expérience des AESH, ni des EVS (employé vie scolaire), ni des AVS (auxiliaire vie scolaire). Il s’agit d’un vrai métier, il est question d’accompagnement d’handicapés aussi bien pour les aides administratives aux écoles que pour la compréhension des cours. A chaque fin de contrat, le rectorat préfère reprendre de nouvelles personnes, peu qualifiées et sans expérience, ni formation. »

Le rôle des accompagnants auprès des élèves varie selon le handicap. Cette année, Vincent Labatut, AVS en école élémentaire et membre du Collectif EVS-AVS-AESH 33, s’occupe d’un autiste scolarisé dans une école publique non-spécialisée :

« Je dois être avec lui en classe, lui clarifier les énoncés, réexpliquer les cours et prendre des notes pour lui. Il y a des années où j’ai eu deux élèves simultanément. Il faut travailler avec une méthode précise et avoir une certaine expérience. D’autres collègues assistent des sourds muets et font la traduction entre l’élève et le professeur en langage des signes. Il faut être formé pour accomplir correctement ces tâches. »

Karine Commenchal est AESH en collège. Elle est en charge d’une unité localisée pour l’inclusion scolaire (ULIS). Celle-ci permet l’accueil d’un petit groupe d’élèves présentant le même type de handicap. Il y en a une dizaine en Gironde :

« Nous sommes que deux à avoir un contrat à durée indéterminé ! Ce métier en exige plus. Je suis responsable d’une ULIS qui accueille 14 élèves alors qu’elles sont normalement limitées à 10. Tous n’ont pas le même handicap, il y a des dyspraxiques, des dyslexiques, des hyperactifs, des autistes… Je dois les aider à faire les devoirs, faire une remise à niveau sur les matières où ils sont en difficulté et reformuler les explications du professeur. »

Selon la CGT Educ’action, 1500 emplois d’assistance existent en Gironde (et 40000 au niveau national). Et ce n’est pas suffisant.

Depuis neuf ans, le nombre d’élèves en situation de handicap scolarisés a plus que doublé en Aquitaine selon les chiffres de l’Académie de Bordeaux. En 2015, ce sont plus de 10 700 enfants et adolescents qui fréquentent les écoles, les collèges, les lycées généraux, technologiques et professionnels de l’académie. Ils représentent environ 2,11% des élèves scolarisés dans le premier degré – écoles maternelles, primaires et élémentaires – pour 2,09% au niveau national, et 1,66% des élèves du second degré – collèges et lycées – pour 1,78% au niveau national.

A l’issue du rassemblement, ​Vincent Labatut a été reçu avec Dominique Marchal, co-secrétaire académique régional de CGT Educ’action, par le secrétaire générale de la DSDEN et par l​e​ chef​ du département en charge de la gestion des contrats aidés au Rectorat​ :

« Nous avons demandé une audience afin de faire le point sur les engagements pris par le rectorat et la DSDEN, précise Vincent Labatut. Nous avons voulu faire également le point sur les AVS ou EVS menacés de fin de contrat à la fin de l’année scolaire. Nous avons obtenu la prolongation d’une trentaine de dossiers. Pour la suite, le rectorat nous donne rendez-vous ce vendredi et nous espérons qu’aucun cas ne sera négligé. »

Les représentants du collectif, créé depuis trois mois en Gironde, préviennent que s’ils n’obtiennent pas satisfaction, ils seront de retour pour un nouveau rassemblement :

« L’Éducation nationale manque de personnel et le personnel en place vit dans la précarité, ajoute Vincent Labatut. La mobilisation a été suivie à Toulouse, Nantes, Marseille, Paris et ailleurs. Ce qui montre une dynamique nationale importante fermement décidée à aller au bout. »

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel

bonjour a tous. aujoud'hdui effectivement voila 6 ans que le blog a été créee. revenant d'une visite de pen bron ayant été déçus et surpris d'apprendre que pen bron allant dans les années a venir a ce moment la ne plus prendre d'enfants. j'ai donc voulu rendre hommage a ce centre mais aussi aux personnes nombreuses qui y ont séjourné a un moment de leurs vie

beaucoup d'enfants sont passés la depuis ca création je dirais meme beaucoup trop étant donner que cela voulait aussi dire que ces enfants étaient malade

mais depuis la création du blog beaucoup d'entre vous m'ont écrits pour me dire le plaisir a retrouver des photos ou vidéos ainsi que des informations sur pen bron. j'ai eu la surprise d'avoir une femmes âgées de plus de 70 ans heureuse de lire le blog

pen bron est devenus au fur et a mesure du temps un centre pour personnes handicapées adultes puis que les enfants ont tous été relogés dans un nouveau centre tout neuf sur Saint-Nazaire. 30 millions d'euros si je me souviens bien pour ce nouveau centre qui n'a absolument pas le charme et les avantages que pen bron peut apporter. mais l'économie a fait que le choix d'investir plus que de réaménagé pen bron pour lui redonner un second souffle

sans tenir compte naturellement de la vie d'une personne handicapé ou d'un enfant sans se soucier non plus du bien etre apporter en ayant l'ocean a perte vue qui le soir venus apporte un appaisement

plus que cela outre les personnes venant pour des soins il ne faut pas oublier non plus le personnel de pen bron qui maintenant va etre amener a avoir des déplacements plus importants et donc une dépenses supplémentaire de frais de route ni bien sur la vie de famille qui pourrrait en etre perturbé mais qu'importe

voila bientot la croisière de pen bron va prendre acte d'ici quelques jours. le Docteur Moutet aura une nouvelle fois mis en oeuvre avec tout les composants de bénévoles et d'associations qui auront travailler depuis plusieurs mois a deux jours qui vont apporter du plaisir

voila l'esprit pen bron c'est aussi cela

bientot pen bron va fermer ces portes j'ai cru entendre en septembre 2015 j'ose esperer que non

en attendant le blog fête aujourd'hui ses six ans et en grande partie grace a Marie Laure qui m'a pousser aider et qui c'est elle même beaucoup investit dans celui ci donc a toi aussi bonne anniversaire et encore un énorme merci pour cette route partagés

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog