Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Le sport et le handicap

stamps_SAIT-693X520.jpg

Un nouveau bloc-feuillet consacré aux médailles paralympiques a vu le jour dans le cadre du programme philatélique de Sotchi 2014. Celui-ci est composé de trois timbres différents mettant à l’honneur les premiers Jeux Paralympiques d'hiver de l'histoire de la Russie. Sir Philip Craven, président du Comité International Paralympique; Dmitri Kozak, Vice-Premier ministre de la Fédération de Russie; Dmitri Tchernychenko, président du Comité d'organisation de Sotchi 2014 et Igor Tchoursine, directeur adjoint de l'Agence fédérale pour la communication ont participé à la cérémonie solennelle d'oblitération.

Le bloc-feuillet est composé de trois timbres représentant chacun une des médailles des Jeux Paralympiques de Sotchi 2014 : l'or, l'argent et le bronze. Cette nouvelle série de timbres présente non seulement un design unique mais aussi des particularités technologiques. En effet, trois types de peinture métallisée, une pour chaque type de médaille, ont été utilisées pour la création de cette série. On a également procédé, selon la technique de l’embossage, à un estampillage en relief des timbres. L'utilisation de cette nouvelle technologie permet de conférer un effet 3D aux images et lorsqu'on touche la surface des timbres on peut ainsi sentir le relief de ces médailles miniatures.

Ce bloc-feuillet sera tiré à 150 000 exemplaires. Chaque timbre aura une valeur différente : un timbre avec une médaille d’or vaudra 75 roubles, un timbre avec une médaille d’argent vaudra 50 roubles et un timbre avec une médaille de bronze vaudra 25 roubles. La taille du bloc-feuillet est de 136x80 mm.

Dans les marges de chaque bloc-feuillet se trouve un code QR renvoyant au site officiel des Jeux de Sotchi 2014 : www.sochi2014.com  

Notes à l’éditeur

Programme philatélique de Sotchi 2014
Un programme philatélique a accompagné tous  les Jeux Olympiques modernes depuis 1896. Les timbres produits par le pays hôte des Jeux font partie intégrante de chaque édition des Jeux Olympiques et sont, à n'en pas douter, des pièces précieuses dans une collection de timbre.
Le programme philatélique de Sotchi 2014 a été lancé en 2011 avec la sortie d'un feuillet présentant les timbres « Sotchi : ville hôte des XXIIème Jeux Olympiques d'hiver en 2014 ». Les premiers timbres « les XXIIème Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi » et « Tourisme sur les côtes russes de la mer Noire » ont également été publiés en 2011. Les ventes des premiers mois ont démontré un grand intérêt pour les timbres tant de la part des philatélistes que de la part du grand public. Plus de 10 millions de timbres ont été mis en circulation en 2011, et ce chiffre a atteint environ 12 millions en 2012. Les ventes des premiers mois ont démontré un grand intérêt pour les timbres tant de la part des philatélistes que de la part du grand public.

8 blocs-feuillets, 50 timbres postaux, 2 enveloppes de modèle particulier ainsi qu'un coffret contenant l'ensemble des timbres édités, dans une bordure décorative, ont été mis en circulation avant le début des Jeux de Sotchi. Parmi les thèmes utilisés pour la production des timbres pour Sotchi 2014, on retrouve les sports d’hiver, les mascottes des JO 2014, les sites sportifs des Jeux, le relais de la flamme olympique, des légendes du sport et les paysages de la région de Krasnodar.

En outre, pour la première fois dans l'histoire de la Russie et dans l'histoire du Mouvement Olympique, un timbre a été lancé avec un code QR reconnaissable par les téléphones mobiles. Sur ce timbre, on trouve le logo officiel des XXIIème Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi ainsi qu’un code de matrice avec un lien permettant d’accéder, via l’application appropriée, au site www.sochi2014.com

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Le sport et le handicap

Et de deux medailles d'or pour la skieuse Marie Bochet. celle ci s'impose au Super-G la semaine pour les française debute tres bien puisqu'une autre Française Solène Jambaqué prend la deuxième place du poduim dans la même épreuve

un tres jolie doublé

Actualites_37_1.jpgindex-copie-3.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel

Pass Pour l’Emploi (PPE) est un forum de recrutement destiné aux personnes en situation de handicap. Société Générale a initié ces rencontres en 2009 en partenariat avec l’ADAPT pour faire face aux difficultés des entreprises pour atteindre les objectifs de la Loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances (l’obligation d’emploi d’au moins 6 % de travailleurs handicapés pour les entreprises de plus de 20 salariés).

En six ans, PPE s’est transformé en devenant plus qu’un espace de rencontres entre candidats et entreprises. Il propose un accompagnement personnalisé des candidats et un lieu de réflexion et d’échanges autour de l’emploi et du handicap en initiant des débats entre les différents acteurs (entreprises, pouvoirs publics, associations, enseignement supérieur, collaborateurs, …)

Cette année, l’accent est mis sur les enjeux de la formation des étudiants en situation de handicap et leur intégration dans le monde professionnel.

Quel dispositif ?

Une journée de rencontres avec 35 entreprises
Le 20 mars 2014 sur le Parvis de La Défense de 9h30 à 18h00.
Présence de 35 entreprises de tous secteurs.

Forum 100% accessible
En amont, un site internet qui prend en compte les différents handicaps pour une navigation possible pour tous : www.passpourlemploi.fr

Le jour J, les candidats pourront solliciter les facilitateurs suivants : interprètes en LSF, boucle magnétique, vélotypie, guides pour aveugles/malvoyants, fauteuils roulants, guide en braille, signalétique claire et visible …

L’accompagnement des candidats
Sur le site internet :

Un moteur de recherche avec l’ensemble des offres d’emploi disponibles.
Une page dédiée aux conseils pour permettre aux futurs visiteurs de préparer au mieux leur candidature.

Le jour J : deux ateliers seront animés par des professionnels du recrutement et des collaborateurs bénévoles de Société Générale.
Un atelier rédaction de CV.
Un atelier de simulation d’entretien de recrutement.

Les « + » de Pass Pour l’Emploi

Après avoir traité du thème de l’insertion professionnelle des personnes handicapées en 2013, c’est celui de la formation des étudiants en situation de handicap et de leur intégration dans le monde professionnel qui sera abordé lors de cette nouvelle édition.

Parce que le développement des qualifications des étudiants en situation de handicap favorisera leur employabilité auprès des entreprises - seulement 2 bacheliers sur 10 en situation de handicap accèdent à l’enseignement supérieur – Pass Pour l’Emploi met, cette année, la question de la formation des étudiants au cœur des échanges :

Deux tables rondes avec des intervenants issus des entreprises, de l’enseignement, d’associations, …

Puis, un temps d’échanges avec des collaborateurs des entreprises partenaires pour partager leur expérience scolaire et professionnelle.

Infos pratiques

Jeudi 20 mars 2014 de 9h30 à 18H00, le forum pass pour l'emploi, installé sur le Parvis de La Défense, sera 100% accessible. ENTRÉE GRATUITE.
35 entreprises, 10 associations partenaires, 2 000 visiteurs attendus...

Accès - Transport
En Métro et RER
METRO Ligne 1 station Grande Arche
RER Ligne A station Grande Arche de La Défense

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel

Parmi ses nombreuses dispositions, la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale (voir nos articles ci-contre du 28 février et du 7 janvier 2014) prévoit, dans son article 21, une mesure qui n'a pas été au centre des débats, mais n'en revêt pas moins une grande importance : le transfert de l'Etat aux régions de la compétence sur la formation professionnelle des personnes handicapées. Avec la formation des personnes sous main de justice (détenus) et celle des Français établis hors de France - également transférées par la loi du 5 mars 2014 -, il s'agit là des trois derniers domaines qui, en matière de formation professionnelle, relevaient encore de l'Etat. La région est donc désormais compétente pour l'ensemble des publics. Mais le transfert de la formation professionnelle des personnes handicapées représente, de loin, l'enjeu le plus important.

La région en charge de l'accès à la formation et à la qualification

L'article 21 de la loi du 5 mars 2014 précise en effet que "la région est chargée, dans le cadre du service public régional de la formation professionnelle [...], de l'accès à la formation et à la qualification professionnelle des personnes handicapées. Elle définit et met en œuvre un programme régional d'accès à la formation et à la qualification professionnelle des personnes handicapées", en concertation avec l'Etat, le service public de l'emploi, l'Agefiph, le Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), les organismes de protection sociale et les organisations syndicales et associations représentatives des personnes handicapées. Ce programme régional s'inscrit dans le cadre du service public régional de la formation (SPRF). Il constitue le volet formation du plan régional d'insertion professionnelle des travailleurs handicapés (PRITH).
La loi intègre, par ailleurs, les travailleurs handicapés dans le dispositif de droit commun de la formation professionnelle des salariés. Ils se constitueront donc progressivement un compte personnel de formation pouvant aller jusqu'à 150 heures. Ce compte pourra être utilisé dans le cadre de la formation permanente ou pour des actions de requalification à la suite d'une perte d'emploi. Le compte personnel d'un travailleur handicapé pourra être complété par l'Agefiph ou le FIPHFP. Enfin, la loi intègre les stagiaires handicapés au régime public de rémunération des formation de Pôle emploi (RFPE). La rémunération spécifique des stagiaires handicapés sera donc remplacée par l'allocation chômage ou par une allocation minimale s'ils n'y ont pas droit.

Cent millions d'euros pour compenser le transfert

Au titre de la compensation financière de ce transfert de la compétence sur la formation professionnelle des personnes handicapées, les régions devraient bénéficier d'une compensation financière de l'ordre de 100 millions d'euros, pour la prise en charge de la rémunération des stagiaires handicapés et autres publics spécifiques. Cette enveloppe de 100 millions d'euros représente 60% du total de 165 millions prévu pour compenser les différents transferts de compétences organisés par la loi.
Si le principe de la compensation des transferts par l'Etat est ainsi posé dans la loi du 5 mars 2014, ses modalités pratiques devront encore attendre. En effet, la nature des recettes de compensation n'est pas encore définie et devra être précisée avant l'examen du projet de loi de finances pour 2015, soit par dotation budgétaire, soit par affectation d'une part de taxe intérieure de consommation de produits énergétiques (TICPE).

Références : loi 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale (Journal officiel du 6 mars 2014).

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel

Le Collectif associatif 65 : Association française contre les myopathies (AFM), l’Association des paralysés de France (APF), l’Association Valentin-Haüy (AVH), l’Association des accidentés de la vie (FNATH), communiquent :

Fort du succès du classement accessibilité 65, mis en place en 2011, qui nous a permis de sensibiliser les élus et d’avoir un état des lieux de l’accessibilité dans les 7 plus grandes villes de notre département, nous réitérons cette année notre action, sous une autre forme. Nous nous adressons cette fois à l’ensemble des candidats de notre département.

À l’occasion des élections municipales qui auront lieu les 23 et 30 mars, le collectif associatif 65, avec ses représentants départementaux, interpelle les candidats sur leurs orientations et projets pour une politique de proximité du handicap. Nous leur avons soumis un questionnaire à nous retourner avant le 28 février. Leur réponse sera publiée lors d’une conférence de presse début mars puis consultable sur notre blog : http://collectifaccess65.over-blog.com/

Un des axes prioritaires de notre collectif est de permettre aux personnes en situation de handicap, et plus largement aux personnes à mobilité réduite, de vivre avec une certaine autonomie. Pour cela, nous nous efforçons d’intervenir afin de rendre accessibles le paysage urbain, les établissements recevant du public, le transport, le monde numérique…

Les personnes concernées par le handicap représentent en France près de 10 millions de citoyens selon l’Insee dont 35.000 personnes dans notre département.

Les municipalités ont donc un rôle fondamental dans la prise en compte de ces citoyens et dans la mise en œuvre de la politique du handicap avec des enjeux notamment liés à la citoyenneté, l’accessibilité, l’éducation, l’emploi, la santé, la solidarité, la famille, les sports et loisirs, la démocratie participative et d’une manière générale au «vivre ensemble».

Le collectif rappelle son attachement à une politique transversale du handicap pour construire une société ouverte à tous.

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Le sport et le handicap

200671875.png

La sélection russe occupe la tête du classement par pays à l'issue de la première journée des XIèmes Jeux paralympiques d'hiver qui se déroulent dans la ville de Sotchi, sur le littoral russe de la mer Noire, rapporte l'agence R-Sport.

Samedi, les Russes ont remporté 12 médailles, dont quatre d'or, six d'argent et deux de bronze. L'Allemagne compte à son actif deux titres, l'Ukraine se classant troisième avec cinq trophées (1, 1, 3).

La Russie doit ses quatre titres de la journée aux bialthlètes: la Russe Alena Kaufman a remporté l'or de l'épreuve de 6 km debout. L'argent de l'épreuve est revenu à sa compatriote Anna Milenina, l'Ukrainienne Iuliia Batenkova décrochant le bronze.

La biathlète russe Mikhalina Lysova a décroché le titre du 6 km, malvoyants. La Russe Iuliia Budaleeva et l'Ukrainienne Oksana Shyshkova se sont adjugé l'argent et le bronze respectivement.

Le Russe Vladislav Lekomtcev a été sacré champion paralympique en 7,5 km debout, devant le Canadien Mark Arendz et le Russe Azat Karachurin.

biathlète russe Roman Petushkov a remporté l'épreuve du 7,5km assis, l'argent et le bronze revenant à l'Ukrainien Maksym Yorovyi et au Japonais Kozo Kubo.

Ses quatre autres trophées d'argent la Russie doit à Svetlana Konovalova (biathlon, 6km dames, assis), Nikolay Polukhin (biathlon, 7,5km hommes, malvoyants), Alexey Bugaev (ski alpin, descente hommes, debout), Inga Medvedeva (ski alpin, descente dames, debout).

La skieuse alpine russe Aleksandra Frantceva a décroché le bronze en descente (malvoyants). 

Les Jeux paralympiques de Sotchi, les premiers Jeux paralympiques d'hiver sur le sol russe, auront lieu du 7 au 16 mars. Les athlètes disputeront 72 lots de médailles dans cinq disciplines sportives - ski alpin (+snowboard handisport), ski nordique, biathlon, hockey sur luge et curling handisport.

Le Groupe RIA Novosti, dont relève l'agence d'actualités sportives R-Sport, a le statut spécial d'agence hôte des Jeux paralympiques de Sotchi depuis mars 2013, sur décision du Comité international olympique (CIO).

200476374.png

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Le sport et le handicap

Dès la première journée, la délégation française a décroché deux médailles ! Et d’abord un titre pour Marie Bochet qui l’a emporté en ski alpin dans l’épreuve de descente debout.

La jeune Savoyarde de 20 ans, quintuple championne du monde en titre, victime d’une atrophie du bras gauche congénitale, s’est imposée devant la Russe Inga Medvedeva et l’Américaine Allison Jones.

Cette première médaille tricolore est tombée 25 minutes à peine après le début des compétitions : «Commencer les Paralympiques par une médaille d’or, ça fait du bien. Je vais bien profiter de celle-là», a déclaré la skieuse à l’arrivée.

«Abraracourcix» en bronze

Un peu plus tard dans la matinée, sur les mêmes pentes de Rosa Khoutor, le site alpin de Sotchi, c’est Vincent Gauthier-Manuel, le porte-drapeau français lors de la cérémonie d’ouverture vendredi soir, qui s’est illustré en décrochant le bronze, également en descente debout.

Surnommé «Abraracourcix», en raison de son handicap (Ndlr : il est né avec un seul bras), cet athlète de 27 ans, quintuple champion du monde (2011 et 2013), avait été double médaillé d’argent aux JO Paralympiques de Vancouver en 2010. Également inscrit à Sotchi en géant, super G et slalom, il vise l’or.

Du côté des autres Français engagés, Romain Rosique a pris la 16e place du biathlon courte distance (7,5km) en catégorie assis, Benjamin Daviet la 7e en catégorie debout, une petite erreur de tir lui ayant fait perdre du temps pour sa première course aux Jeux. Toujours en biathlon (catégorie déficient visuel), Thomas Clarion et son guide Julien Bourla ont terminé 15es.

4 titres et 12 breloques pour les Russes

La France pointe du coup à la sixième place au tableau des médailles, déjà largement dominé par la Russie, qui a fait le plein avec douze médailles, dont quatre en or, devançant l’Allemagne avec deux médailles d’or.


Portrait. Les derniers Jeux de la médaillée de Turin et Vancouver.

Solène Jambaqué, l'espoir des Pyrénées

Il n’y a qu’une Pyrénéenne parmi les 15 skieurs français qui participent depuis vendredi aux Jeux Paralympiques d’hiver de Sotchi : Solène Jambaqué, 25 ans, la skieuse de Peyragudes. Déjà médaillée aux jeux de Turin (2006) et Vancouver (2010), cette championne d’1,68 m pour 74 kg rêvait pour ses derniers jeux d’une médaille en descente, mais elle s’alignera à tous les départs : superG, Géant, supercombiné et Spécial.

Opérée à deux reprises des ligaments croisés, plus récemment du ménisque, cette battante qui vient de terminer ses études de kinésithérapeute skiera avec une attelle sur la jambe droite. Le côté droit, c’est son point faible, celui d’une hémiplégie de naissance, qui lui vaut d’être inscrite en handisport.

Solène est avant tout skieuse, dans une famille de skieurs de Luchon. Poussée sur les planches dès l’âge de 2 ans par Michel, son père pisteur dameur à Peyragudes, elle s’est alignée en course jusqu’à 12 ans avec les «valides» avant de passer en handisport… «C’était une décision difficile à prendre, se souvient sa mère, mais il fallait en passer par là pour continuer la compétition, et comme elle a la gagne…».

Le bac, le permis, les études

À l’âge de 17 ans, deux ans après la mort de son père d’une tumeur cérébrale foudroyante, Solène aligne les victoires à Turin : l’or en descente et super G, l’argent en géant, le bronze en spécial. Une moisson pour les Pyrénées, alors que du côté des valides, deux semaines plus tôt, il avait fallu se contenter du bronze de Polo de Le Rue.

Une fois les médailles rangées, «Soso» avait repris la vie normale d’une sportive sérieuse : le bac, le permis de conduire «normal» puis les études de kiné. Ce programme, plus les opérations, lui ont fait aborder les jeux de Vancouver avec moins de réussite. Deux médailles d’argent tout de même, en descente et supercombiné, d’autant plus méritantes qu’un obstacle infranchissable s’est dressé devant toutes les Françaises : la Canadienne Lauren Woolfstencroft, surnommée la Golden girl.

Mère et sœurs l'ont suivie à Sotchi

La semaine dernière, de retour d’une session de rééducation à Capbreton, Solène est montée à Peyragudes au petit matin pour retrouver des sensations. C’est là qu’elle skie tout l’hiver et s’entraîne avec les valides du ski-club. Une piste rouge porte son nom. Elle a rejoint lundi l’équipe de France en partance pour la Mer noire. La favorite est Marie Bochet, Grenobloise de 20 ans qui a raflé 5 titres mondiaux aux championnats de La Molina, en Espagne. Marie n’a pas déçu, remportant hier la première médaille d’or pour la France.

À Sotchi, Soso est soutenue par sa mère et ses sœurs Magalie et Oriane qui ont cassé la tirelire, alors que le grand frère moniteur, Yannick, est resté sur les pistes des Hautes-Pyrénées. Pour Annie, sa mère, l’objectif est que Solène prenne du plaisir et qu’elle ne se fasse pas mal. Derrière son grand sourire, Solène a toujours la gagne.

Pierre Mathieu de la depeche.fr

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel

Partir en vacances, pratiquer des activités touristiques, trouver un lieu d'hébergement adapté, suivre l'actualité du tourisme adapté, sont l'essence de cette rubrique qu'handicap.fr. met à votre disposition.

Participez, à cette rubrique en apportant vos commentaires sur les sites touristiques que vous avez visités, où vous avez été hébergé etc...

Vous le savez, l'accessibilité au tourisme pour les personnes handicapées est parfois incomplète. Bien souvent, bénéficier de l'expérience et des informations des autres est un avantage pour être certain de son choix.

Faites fonctionner le bouche à oreille sur le net. C'est pourquoi handicap.fr vous offre la possibilité d'être un acteur de cette base de données en apportant vos commentaires.

Indiquez nous les sites ou activités touristiques que vous souhaitez voir dans la base de données tourismes d'Handicap.fr

Quelques explications sur les rubriques :

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel

Ce Prix, créé en 2008 par l'OCIRP (Organisme Commun des Institutions de Rente et de Prévoyance), a pour objectif d'encourager, faire connaître et valoriser toutes les actions initiées par l'ensemble des entreprises et organisations privées, publiques ou de l'économie sociale visant à améliorer l'intégration des personnes handicapées dans notre société. Associé à l'AGEFIPH, l'ANDRH, le CCAH, le FIPHFP, la FIRAH, l'ODAS, France Info et Handicap.fr, le Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap est devenu la référence dans le domaine.

8 thématiques à l'honneur

Sous la présidence d'honneur d'Axel Kahn, la 7e édition valorise les actions présentées à travers huit thématiques :
Accompagnement personnalisé
Citoyenneté
Communication et sensibilisation
Innovations technologiques
Insertion et maintien dans l'emploi
Parcours scolaire et enseignement
Sport, culture et loisirs
Vie affective et sexualité (nouvelle thématique)

Recherche initiatives valorisantes

Des « Relais experts », associations de l'économie sociale et solidaire, organismes publics et privés, légitimes sur les thématiques abordées, participeront également à la sélection des candidatures. Participer au Prix Acteurs Economiques & Handicap, c'est valoriser son engagement, donner l'exemple et partager les bonnes pratiques. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site officiel du Prix Acteurs Economiques & Handicap, exempleasuivre.fr. Alors si vous avez connaissance d'initiatives innovantes dans le domaine de l'intégration du handicap, n'hésitez pas à faire passer le message ! La date limite de remise des dossiers est fixée au 23 mars 2014 pour des actions en cours entre le 1er janvier 2013 et le 23 mars 2014.

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel

img_3_6703.jpg

Ce concours est organisé par l'association Carpe Diem depuis 2009 puis par l'Association « Miss & Mister France Sourds » qui a pris le relais en 2011. La marraine de ce concours est Sophie VOUZELAUD, 1ère Dauphine Miss France Sourde 2007.

L'édition 2014

L'élection officielle de Miss France Sourde 2014 et Mister France Sourd 2014 a eu lieu ce samedi 1er Mars 2014, aux Docks de Paris.

Gwendoline THIBEAUDAT, 19 ans, de Lyon a été élue à l'unanimité du Jury de personnalités devançant les 8 autres candidates âgées de 18 à 26 ans, elle succède à Marianne QUEVAL « Miss France Sourde 2013 » et « 2ème Dauphine Miss Deaf World » de Valenciennes.
Quentin FOREST, 24 ans, de Bourg en Bresse succède à Patrick  HOCHEKER « Mister France Sourd 2013 » de Lille.

Miss et Mister France Sourd iront représenter la France au concours de Miss & Mister Deaf World et Europe en Juillet à Prague.

La soirée, animée par le talentueux comédien Bachir SAIFI, s'est déroulée avec plusieurs passages : tenue maillot de bain, tenue mode, défilé de la marque DE CHAMPVIGY et de la marque N.V.E (Nous Vous Elle), expression artistique de chaque candidat et tenue de soirée.

La soirée a été réussie grâce aux partenaires : Sourdline, Académie de la Langue des Signes Française, Sophia Catskulls, Stéphanie Bernard, l'Institut National des Jeunes Sourds (INJS), DE CHAMPVIGY, de NVE…

Le jury

Vincent COTTINEAU – Président de la Fédération Nationale des Sourds de France
Caroline MITANNE – Directrice et Fondatrice de Sourdline
Siham BENGOUA – Mannequin et Comédienne
Kelly MORELLON – Danseuse et Présidente de « Mains dans la Main »
Alban MEROT-MAATAA  - Designer M.AL
Ferial ZENZELAOUI – Miss France Sourde 2012
Cédric ISSARTEL – Mister France Sourd 2012
Bjorn BLUMEIER – Président de Miss & Mister Deaf Germany
Arne BLUMEIER – Président de Miss & Mister Deaf Stars

Contact : missmisterfrancesourds@gmail.com

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog