Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Animations culturelles

La Bataille des Cardinaux s’est déroulée en 1759 entre Hoëdic, Dumet et la baie de La Turballe. 

Exposition des aquarelles de Pierre Raffin-Caboisse en la mairie de La Turballe, jusqu’au 31 août.


Lors de cette bataille, la marine française va perdre ses plus beaux bâtiments
  

« …Elle a opposé 21 vaisseaux, trois frégates et deux corvettes françaises, à 28 vaisseaux et 6 frégates britanniques. La stratégie française a été une suite de mauvais choix, de malentendus dans les signaux de combat, de difficultés à manoeuvrer, et de manque de combativité. La marine Royale était en effet mal préparée après une longue période de déclin, sous-entraînée, avec des marins souvent enrôlés de force, une réelle absence de motivation, et une infériorité numérique importante… »
Extrait du site  : 250 ans de la Bataille des Cardinaux
 
                                                               Pierre Raffin-Caboisse

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel MLaure
Publié dans : #Marais salants


De Clis à Pen Bron, divers paysages
Les marais salants et bientôt une forêt de pins marins puis les dunes de Pen Bron,  et vous arrivez très vite à l'océan, face à vous Le Croisic se dessine, si proche...

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel MLaure
Publié dans : #Pen Bron

La Fondation de France fête ses 40  ans

Randonner pour fêter un anniversaire ! Une idée imaginée par un Turballais et qui a fait son chemin . L'objectif est double, découvrir un site exceptionnel et communiquer sur les actions de la Fondation.

Des milliers de personnes attendues pour cet événement hors du commun

"... des milliers de participants sont attendus. L'aire de carénage, les ports de pêche et de plaisance, les plages, le camping des Chardons bleus, la pointe de Pen Bron, avec retour par les marais salants, c'est l'intinéraire qui sera proposé... Les associations turballaises, dont l'OMS représenté par son président Claude Delorme et l'office de tourisme avec Alain Robard, se mobilisent pour assurer l'accueil et l'encadrement des milliers de participants attendus..."
Article de presse du 14 août 2009 in Les Echos de la Presqu'île Guérandaise.
"La Turballe.- Rando Fondation de France  : Des milliers de randonneurs attendus", Page 38

"...La Turballe possède une richesse naturelle exceptionnelle avec son littoral, son site naturel protégé de Pen Bron et ses marais salants. Les aménagements réalisés ces dernières années l'ont valorisée. Ils traduisent la volonté de la commune de préserver un juste équilibre entre développement et environnement..."
Dimanche 27 septembre, Rando Fondation de France à La Turballe à partir de 8 h 15, circuit de 14 km
(Sources : article in Ouest-France, mai 2009 ; 
La Turballe  Grand Large : Bulletin municipal d’informations ÉTÉ 2009, Page 24
)

Site de la Fondation de France

Jean-Claude Murgalé est le  délégué de la Fondation de France en Loire-Atlantique
    

Un savant équilibre entre le développement des activités et la préservation de la qualité de l’environnement ont orienté le choix des organisateurs.
Il est rappelé que cette randonnée est ouverte à tous, sans inscription, libre et gratuite ; L'idée  : marcher ensemble, rencontrer d'autres randonneurs, évoquer les projets et ambitions de la Fondation de France, découvrir une région où les paysages se succèdent, tous spécifiques mais si complémentaires...
l'oeuvre des hommes, les paludiers, tels les marais salants de l'ensemble de la presqu'île guérandaise ; protégées, préservées par l'homme telles les dunes, riches d'espèces végétales, qui vont de la Turballe à Pen Bron...

Voir les commentaires

Publié le par MLaure
Publié dans : #Notes d'histoire

Extraits concernant Pen Bron

 

Au début du XXe siècle, le séjour en colonie de vacances est reconnu pour son action d’hygiène préventive et ses vertus pédagogiques pour les enfants. Elle est la "première ligne de défense contre la tuberculose", "véritable croisade de paix et de rédemption", "oeuvre patriotique et humanitaire" …

Un programme double : l'hôpital marin/sanatorium

La colonie de vacances est associée à l’hôpital marin : sanatorium destiné aux enfants scrofuleux, anémiques et rachitiques ouvert toute l’année et fonctionnant comme colonie de vacances durant la saison d’été. Le sanatorium du Moulleau dans la baie d’Arcachon en Gironde (ouvert dès 1882), celui de Pen-Bron face au port du Croisic en Loire-Atlantique (1887), de Cap-Breton dans les Landes (1889) fonctionnent selon ce modèle. En 1888, le comité protestant genevois convoie un premier contingent d'enfants valétudinaires au Lazaret de Sète. L'année suivante, ils se rendent à l’asile Dollfus à Cannes, installé depuis 1886 dans l’ancien hôtel de lord Brougham qui sera bientôt acquis par le comité genevois.

L’établissement, ouvert d’octobre à juin suit le rythme saisonnier des stations d’hiver de la Riviera méditerranéenne, contrairement à ceux situés sur la façade atlantique, ouverts durant la saison estivale. De 1898 à 1903, la Caisse des écoles de Saint-Mandé dans la région parisienne envoie les enfants au sanatorium Parmentier, dans une station balnéaire de la Manche à Berck-sur-Mer dans le Pas-de-Calais ; à partir de 1904, seules les filles sont hébergées au sanatorium Parmentier ; les garçons sont accueillis au sanatorium Bouville et, de 1911 à 1913, ils sont envoyés au sanatorium de Zuydcoote dans le Nord. Il sera longtemps difficile de distinguer la colonie de vacances temporaire de l’établissement permanent à caractère hospitalier (préventorium) ou pédagogique (école de plein air)... 
... Les colonies de vacances, centrées sur l’hygiène préventive et la fonction pédagogique deviennent " indépendantes" et peu à peu autonomes par rapport aux établissements "curatifs" spécialisés. L'objet de la colonie est, selon l'inspecteur des écoles Edmond Cottinet, "d'offrir une cure d'air aidée par l'exercice naturel en pleine campagne, par la propreté, la bonne nourriture, la gaieté". La première génération des établissements climatologiques mixtes, associant le  curatif et le préventif, l’hôpital et la colonie de vacances est définitivement éteinte avec l’avènement des préventoriums à partir des années 1920, aboutissement de la spécialisation des installations sanitaires.


Les colonies scolaires

Le milieu scolaire est lui aussi sollicité : les Caisses des écoles parisiennes sont en première ligne. Edmond Cottinet, administrateur de la Caisse des écoles du IXe arrondissement de Paris, fonde en 1883 la première colonie scolaire à Luxeuil en Haute-Marne.Le choix du lieu est déterminé par l'altitude, supérieure à celle de Paris, et par la distance, raisonnable, de la capitale. Les colonies scolaires logent dans les écoles ou les pensionnats existants ou construisent des bâtiments spécifiques. Ces colonies municipales sont les premières à utiliser des structures à grande capacité d'accueil. En 1894, un vaste bâtiment de deux étages abrite les 111 enfants de la colonie du XIe arrondissement de Paris à Mandres-sur-Vair dans les Vosges, tandis que 150 enfants peuvent être reçus dans la colonie scolaire lyonnaise du Serverin dans l'Isère...

...À partir de 1893, des fonds du Conseil général du département de la Seine sont affectés aux colonies de vacances. Dans les années 1890, les pouvoirs publics s'investissent davantage dans la lutte contre la tuberculose ; la colonie de vacances est considérée alors comme un traitement préventif complémentaire. Des établissements hospitaliers comme Pen-Bron en Loire-Atlantique, Cap-Breton dans les Landes, Saint-Pol-sur-Mer dans le Nord et ensuite Arcachon en Gironde, sont ouverts toute l’année et accueillent durant l'été une colonie de vacances. À Pen-Bron, la colonie est installée à l'écart dans l’ancienne sardinerie qui avait été utilisée comme premier bâtiment du sanatorium. Jusqu’en 1914, la charité publique reste la principale ressource financière. À l’exception des premières colonies organisées par les municipalités, la participation publique reste faible mais la contribution des familles est souvent nulle. Pour les colonies confessionnelles, le recours au financement privé est quasi exclusif...


Etude de Bernard Toulier, Conservateur du patrimoine
En date du 17 avril 2008
Consulter l'intégralité de l'étude


Colonies de vacances : Compte rendu du congrès national de Paris 1910, F. Gibon, Rédacteur au Ministère de l’Instruction Publique et des Beaux Arts

Extrait : Citation de Pen Bron

Voir les commentaires

Publié le par MLaure
Publié dans : #Environnement

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Pen Bron

Forum sur le site du quotidien Presse Océan  : A la question  quelle est la meilleure plage de Loire-Atlantique ?
Pen Bon votre plage préférée !

(Résultat paru dans presse en date du 8 août 2009) 

Les Internautes ont plébiscité la plage de Pen Bron et son sable blanc...
Et pourtant La Baule, Le Pouliguen sont très connus mais...

A Pen Bron, il est vrai que l'eau est claire, vivifiante,  la forêt de pin,  les dunes et les marais salants complétent ce site….une diversité de paysages, de faune, de flore et d’activités humaines…un lieu à découvrir au fil des saisons, pas uniquement l'été...

 

Un site exceptionnel qu’il faut préserver, à nous d’être vigilants !

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel MLaure
Publié dans : #Animations culturelles

Article in Ouest France du 8 août 2009 : Grande fête de la sardine, samedi 8 - La Turballe


Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Environnement

 

 
Pourquoi certaines choses vous marquent, vous laissent une empreinte si forte que cela devient presque un rituel ! Pour moi franchir la pancarte qui annonce le département de la Vendée, je le fais tous les ans debout, ce sont mes pas, un pas l’un après l’autre,  qui me portent chaque année, depuis mon enfance, depuis que j’ai pu marcher à nouveau,  vers les plages de Saint-Gilles-Croix-de-Vie…

Voir les commentaires

Publié le par MLaure
Publié dans : #Animations culturelles

C'est au coeur du port de La Turballe que le musée de la Maison de la Pêche vous invite à découvrir l'histoire d'une ville, une histoire locale qui retrace l'évolution de la pêche, de ses pratiques, de ses marins pêcheurs...



De la chaloupe d'hier au chalutier d'aujourd’hui, du hameau qu'était La Turballe dans les années 1820-1850 à la ville réputée pour ses conserveries situées dans les dunes et jusqu'à Pen Bron...

Toute une activité humaine s'est appuyée sur cette industrie…


Pour en savoir plus...

Port de La TurballePort de La Turballe

Voir les commentaires

Publié le par MLaure
Publié dans : #Infos Handicap

Une sélection de quelques ouvrages : un clic....ici
Le handicap

Auteur : Stéphanie Ledu

Date de parution : 13/09/2007

ISBN : 9782745928566

Editeur : Milan

"Et si on changeait de regard, pour aller vers les autres et découvrir le monde dans lequel ils vivent ?... Ce document a donc pour ambition de sensibiliser les plus petits à cette différence. Il souhaite aussi montrer que, si nous ne pouvons pas tous accéder à la même mobilité ou aux mêmes apprentissages, nous vivons tous dans la même société, où chacun a sa place..."


Excellent support pour apprendre le regard du jeune enfant et lui enseigner le pas vers l'autre...

Vivre debout malgré la maladie et le handicap

Auteur : Roger Bolzoni

Date de parution : 19/11/2008

ISBN : 9782296070264

Editeur : L'Harmattan

Récit autobiographique, I’auteur décrit en détail son combat au sein du « syndicat de grands malades et handicapés "Vivre debout" dont il est le fondateur depuis 1981.

Voir les commentaires

<< < 100 101 102 103 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog