Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par MLaure
Publié dans : #Pen Bron

Chapelle Saint-Vincent de Paul du centre hélio-marin de Pen-Bron (1888-1891 à 1906), classée Monument Historique. 

C'était le premier hôpital hélio-marin en France, un centre de rééducation pour enfants atteints de la tuberculose osseuse.

La chapelle est ouverte au culte le 9 juillet 1888
, jour de la fête de Saint-Vincent de Paul. Elle n'avait alors que la moitié de sa longueur actuelle et fut construite sur l'emplacement d'un ancien hangar du dépôt de sardines : là où est actuellement la tribune, les femmes surveillaient la friture. 

Pierre Loti visita la chapelle et lui trouva la forme d'une carène de navire renversée.
Livre de la pitié et de la mort (1891), Pierre Loti L'oeuvre de Pen Bron P 151

En 1891, les travaux d'agrandissement de la chapelle commencèrent, conduits par l'architecte M. Lafont, et la chapelle fut inaugurée que le 12 juin 1906.
Les boiseries furent réalisées par l'atelier Maurice, du Pouliguen, l'autel, en chêne de Hongrie, est l'oeuvre de l'atelier Verbrugé, à Nantes.
Les vitraux furent réalisés par Félix Gaudin, à Paris, en 1905, et illustrent des épisodes de l'évangile et de la vie locale.
La Vierge de l'Assomption, au-dessus de l'autel, dans la grotte, est en carton-pierre et a été fournie par la maison Cachal Frock, à Paris.
La table de communion en fer forgé et la porte du tabernacle sont l'oeuvre d'André Chauvet. Il termina cette porte la veille de l'inauguration, à minuit, et, seul dans la chapelle, il entonna un vibrant magnificat qu'on entendit jusqu'au dortoir des soeurs!
Le 18 mars 1905 le clocher en granit, les cloches, fournies par la maison Ballerin de Tiffauges, et l'horloge sont achevés.

                                                                 
Vue vers l'autel

Pendant la deuxième guerre mondiale, la chapelle connut quelques vicissitudes, mais resta intacte. Les allemands construisirent une batterie en béton à la pointe de Pen Bron, quasi-intacte et mal-murée. Une des tourelles blindées est même restée en place, échappant au ferraillage d'après-guerre.


La Chapelle de Pen Bron  

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel MLaure
Publié dans : #Pen Bron

" Les Alguistes du Castelli " forment une association qui vous propose plusieurs thématiques de promenades éducatives : les coquillages, les algues, la dune de Pen Bron et sa flore spécifique.



Les alguistes du Castelli propose de partir à la découverte de l'estran ou zone de balancement des marées.

L’estran se situe entre le niveau haut et le niveau bas des hautes mers. Une spécialiste commentera le mécanisme des marées et vous dévoilera toutes les richesses de cette zone si particulière.

Voir les commentaires

Publié le par MLaure
Publié dans : #Pen Bron


Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel MLaure
Publié dans : #Infos Handicap

Dépasser le handicap avec l'Association Le Sillage
"Sous la responsabilité d'Alain Berteloot, cette structure dynamique regroupe des entreprises, des marins, des médecins, des acteurs de la vie sociale et médicale et toutes les personnes voulant partager un moment fort auprès d'une population handicapée.
Grâce à la dynamique de sept commissions qui regroupent plus de 40 bénévoles, cette 8 eme édition restera dans l'esprit développé depuis sa création.

Depuis sa création, Sillage a beaucoup travaillé avec le centre marin de Pen Bron pour organiser des journées ou des transferts maritimes. Le Docteur Moutet est à l'origine de ces relations privilégies avec notre association..."

La suite sur le site du Sillage

L'édition 2009 de Voile et Handi-Cap aura lieu le 12 et 13 septembre 2009  au départ du port de Pornichet.

Voir les commentaires

Publié le par MLaure
Publié dans : #Environnement

Une flore très riche occupe l'espace dunaire de Pen Bron, voici quelques plantes qui ont un rôle bien spécifique dans cet environnement toujours en mouvement sous l'effet des courants et marées, certaines sont protégées, donc parcourez cet environnement avec la plus grande précaution...

L'oyat
est une plante vivace, croissant dans les terrains
sablonneux grâce à un système racinaire très profond. L’oyat forme de longs épis en fuseau.

L'oyat se trouve sur les dunes littorales, dans la zone appelée "dune blanche", assez loin au-dessus de la partie supérieure de la zone de balancement des marées. Il contribue à limiter la mobilité de la dune.

   

Le chardon  des dunes est une plante vivace vert-bleuté aux feuilles coriaces, épineuses, aux fleurs bleues.On le rencontre, en taches parfois importantes, dans les dunes côtières de l'ouest et les zones de galets du littoral. Il fleurit de juin à septembre.

 

 
L’œillet des dunes
est une plante vivace, qui se présente  en touffes lâches, à feuilles vert grisâtre, à fleurs roses ou mauves, à pétales dentés.

L‘œillet des dunes est une espèce protégée


 

L'immortelle commune ou immortelle des dunes est une petite plante aux fleurs en capitules aux fleurons jaunes. Elle ne supporte pas l’ensablement, sa présence indique donc la bonne stabilité de la dune dite grise.



Le liseron des dunes ou liseron des sables est une plante rampante, aux feuilles assez charnues, aux grandes fleurs solitaires. Elle croît sur la dune blanche  en compagnie de l’oyat.

C’est une espèce rare et protégée, seulement présente dans les dunes maritimes mobiles.

 

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel MLaure
Publié dans : #Pen Bron

Pen Bron se situe à l’extrême pointe de la presqu’île guérandaise.

Cette presqu’île présente des  paysages spécifiques, telles les dunes de Pen Bron, la côte sauvage du Croisic, les marais salants de Guérande.

 

Les marais salants de la presqu'île guérandaise sont chargés d'histoire et sont l'un des plus importants bassins salicoles du littoral Atlantique français. Les spécificités de ce site résident dans la combinaison de facteurs écologiques et humains.

Les paludiers sont appelés aussi  les laboureurs des mers, ce métier réunit tradition et savoir faire. Le sel de Guérande, et depuis plusieurs années la fleur de sel, ont acquis une notoriété mondiale.
Le sel est récolté de façon artisanale et traditionnelle à la main, dans les salines.

Chaque saison rythme des travaux bien particuliers :
l'hiver : protéger les salines des intempéries, entretenir les talus ;
le printemps : vider les salines et évacuer la vase, reconstituer les digues ;
l'été : c'est la récolte du sel ;
l'automne : période de repos tout en restant vigilant quant aux grandes marées.

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel MLaure
Publié dans : #Infos Handicap

Des mots magnifiques pour ce rendez-vous, cette rencontre sur l’eau, de Pen Bron vers Arzal, cette croisière du cœur orchestré par François Moutet donne bien du bonheur à ces participants. Un pensée très forte pour tous les bénévoles sans qui rien ne serait possible.

POLASN_1449189_6_apx_470__w_presseocean_.jpg

 

Des mots pour un témoignage

La croisière de Pen Bron racontée par Florian et Julien

Le Pavillon des quatre roues

Voir les commentaires

Publié le par MLaure

L'océan, les marais salants, la côte sauvage, l'embouchure de La Loire tels sont les  paysages qui bordent le Centre marin Pen Bron  mais il y a aussi Guérande, la Brière et ses marais...

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Pen Bron

La Turballe est une commune située dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire.

La commune de La Turballe se trouve sur la presqu'île de Guérande, à l'ouest des marais salants. Elle est entourée par les communes de Guérande à l'est, Piriac-sur-Mer au nord et Le Croisic, au sud, qui fait face à la presqu'île de Pen-Bron.

Une longue plage de sable, dénommée la Grande falaise en référence à sa grande dune, relie Pen-Bron au port. Le bois de Pen-Bron sépare cette plage des marais salants du Petit Traict. Au bout de Pen-Bron fut fondé à la fin du XIXe siècle un centre hélio-marin.

Le bord de mer du nord de la commune est beaucoup plus rocheux.

De nombreux hameaux se partagent le territoire de la commune, tels Coispéan, Méliniac, Fourbihan, Lauvergnac, Trévaly etc.

 

On trouve mention de La Turballe pour la première fois dans des écrits remontant à 1452.

À cette époque, il ne s'agissait pas encore d'un bourg, mais d'un groupe de quelques maisons au sommet de la dune. Le hameau se développa au sein de la frairie de Trescalan qui regroupait une partie des villages de la paroisse de Guérande.

En 1836, La Turballe comptait 219 habitants dont 30 pêcheurs.

Les activités de pêche ne cessant de croître, La Turballe fut élevée au rang de commune le 17 mai 1865. Deux mois plus tard, son premier maire, Alfred Pellier, était élu.

 

Durant la Seconde Guerre mondiale, de nombreux blockhaus furent construits, notamment sur le bord de mer en renforcement du Mur de l'Atlantique.

De mars 1944 à la Libération, La Turballe faisait partie de la poche de Saint-Nazaire.

Page à consulter

Pen Bron entre les dunes et l'océan...
La côte vue depuis la plage de Pen Bron

  Pen Bron

Centre de Pen Bron

 

Centre marin de Pen Bron

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel MLaure
Publié dans : #Pen Bron

François Moutet est médecin en réadaptation fonctionnelle au centre marin de Pen Bron, à La Turballe.

Depuis des années, il organise une croisière de Pen Bron à Arzal avec plus de 200 handicapés.

Plus qu'un simple médecin, c'est un compagnon de route, de mer, et cette manifestation, unique en France, le démontre bien. C'était cette année la 26ème édition.

Il participe à la réadaptation et à la réinsertion des personnes en milieu de vie au domicile et jusqu'au milieu professionnel.


Un homme de coeur attaché à  la pointe de cette presqu'île, à ce lieu,  à ces hommes, ces femmes et surtout ces enfants blessés dans leurs corps. Des manifestations, telle que cette croisière, sont essentielles pour que chacun se rencontre et apprenne à se connaître, à s'apprécier.

 

Alors tout simplement un mot, merci à vous.


Un témoignage pour les enfants et ce site exceptionnel qu'est le Centre Marin Pen Bron, qu'il reste ce lieu privilégié entre mer et dunes, ce lieu vivifiant et propice à une guérison salutaire, ce lieu où les enfants se ressourcent et réapprennent à sourire..

Site du Lions Club / La Baule Océanes  Croisière du 21 juin 2009 Pen Bron-Arzal

Voir les commentaires

<< < 100 101 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog