Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Infos Handicap

L'Institut d'éducation motrice de l'Estran vient d'offrir aux enfants une salle pour stimuler leurs sens. Ouïe, vue, toucher et odorat sont sollicités.

Malgré la boule disco accrochée au plafond, les enfants ne viennent pas ici pour danser sur de la musique house. Dans l'institut qui accueille des enfants handicapés, la nouvelle salle Snoezelen les plonge dans une atmosphère onirique.

"L'idée, c'est de leur proposer des stimulations sensorielles douces. Certains d'entre eux ont des problèmes de perception et d'expression. Avec cet espace, on les amène vers des sensations pour susciter une réaction. L'objectif, c'est de créer une communication entre l'enfant et le moniteur", explique Michel Gautron, responsable éducation.

Outre la boule disco, cette salle est équipée de fibres optiques, d'un diffuseur d'odeur, d'une chaîne stéréo, et d'un matelas à eau. Enzo, 9 ans, qui se déplace en fauteuil roulant, semble particulièrement apprécier ce matelas. Ces équipements permettent aux moniteurs d'interagir avec des enfants qui parfois ne parlent pas.

"Ca nous permet de mieux connaître l'enfant, voir comment il répond, que ce soit par un regard, une expression sur le visage ou un geste de la main. On s'en sert aussi quand l'enfant est tendu par exemple, ou avant des moments compliqués comme le repas", précise Gisèle Couëry, monitrice à l'IEM. L'espace joue un rôle médiateur, il introduit un climat de confiance et sécurisant pour limiter le stresse et faciliter les relations.

Cette salle a été baptisée Snoezelen, concept issu des années soixante-dix. Il est composé de deux mots néerlandais signifiant "renifler" et "somnoler".

 

Une prise en charge importante

L'aménagement a coûté près de 10 000 €, dont 5 000 récoltés grâce à l'association En avant les p'tits loups, qui regroupe des parents d'enfants handicapés.

La prise en charge de ces jeunes a un coût très important. L'IEM compte 78 professionnels pour 50 enfants et seulement 25 sont en internat. "Il y a environ un adulte pour un enfant", détaille Gisèle Couëry.

Ouvert sept jours sur sept, il accueille des enfants de 18 mois à 18 ans. Depuis septembre 2011, il occupe de nouveaux locaux, boulevard de l'Université, près d'Océanis. Auparavant situé à Pen-Bron, l'IEM met en oeuvre une pédagogie particularisée.

Elle se fonde sur le développement des capacités d'autonomie et de socialisation de l'enfant, y compris dans l'apprentissage scolaire. Avec la salle Snoezelen, on peut aussi ajouter l'apprentissage d'une certaine idée de la sieste.

Commenter cet article

alain coudre 21/07/2012 22:58


j'aime moyen moyen ....J'ai du mal à imaginer un espace sensoriel plus riche et plus naturel que le site marin de Pen-Bron, son vent du large ou des salines, ses odeurs iodées, les aromates du
potager, les oiseaux du parc, les mouettes et pétrelles, les brisants sur l'enrochement, l'herbe et le sable, l'ombre et le soleil, la pluie et le crachin ......


tout ça pour une boule  disco ??!

Articles récents

Hébergé par Overblog