Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Le sport et le handicap

Le club, qui compte vingt-deux licenciés, aligne trois équipes en compétition. Pour oublier leur handicap et vivre leur passion. Leur rêve ? Disposer du fauteuil Strike force qu'ils ont essayé.

"J'adore le foot. Même en fauteuil, il me permet d'exprimer la fougue que j'ai en moi et me fait rencontrer du monde. " Joyeux, d'un optimisme à toute épreuve, dont celle qu'il vit au quotidien, Victorien ne rate pas un match à la Beaujoire. Dans son championnat, en D2, non plus. La compétition, pour ses amis et lui, est un exutoire :"On joue comme les valides. Et pourtant ce n'est pas facile. "


Olivier, victime de la myopathie de Duchenne à l'âge de 9 ans, et les autres, affirment qu'en match, "la différence se fait par la concentration et la réactivité. Il faut sans cesse anticiper. Bien sûr, l'entraînement est essentiel, mais les fauteuils aussi, ça compte pour beaucoup. "


Alors que ceux dont ils disposent aujourd'hui sont « ultrasensibles », les joueurs se prennent à rêver : « Un nouveau matériel, conçu par un Américain handicapé, est désormais au point. Deux cents exemplaires sont déjà utilisés aux États-Unis, sept en France. Donc, pourquoi pas nous ?"

 

11 500 € le fauteuil

"De toute façon, explique Isabelle Tribout, présidente du club, plusieurs de nos fauteuils sont en fin de course. Il faudra les remplacer." Elle, aussi, espère acquérir les nouveaux pour "améliorer les performances des joueurs et entretenir leur passion".


La particularité de ce strike force ? Nicolas Dubes, handicapé, gérant de Piknik sports qui le commercialise, en parle : "C'est le premier à être créé exclusivement pour la compétition. On ne peut l'utiliser que dans un gymnase, pas pour nos déplacements habituels. Son châssis bas, son dossier positionné sur le bloc-moteur et ses roues plus petites génèrent une vitesse de rotation accrue de 40 %. Or, c'est la base de notre puissance de frappe."


Il a été essayé cette semaine par les joueurs, impressionnés : "Il s'adapte à toutes nos morphologies. La sécurité est enfoncée. Il va vite. Un vrai plaisir." Le problème ? Son coût : 11 500 € et il en faut un pour chacun des quatre joueurs d'une équipe. Avec quel budget ? "La Ville s'engage à hauteur de 30 %. Le conseil général et le conseil régional devraient suivre. Reste à trouver des sponsors privés."

 

Contact : tél. 02 28 03 83 87.


(Article paru dans Ouest-France, 24 janvier 2014)

Commenter cet article

alexandre 27/01/2014 17:39


j espere que des sponsors se manifesteront pour faire aboutir ce reve  a ces jeunes sportifs handicapes  Et n oublions pas les bouchons d amour a collecter Dezs boites a cet effet sont
disponibles   C est un geste gratuit qui ne demande rien . que  simplement penser a ce que cela peut apporter a des gens qui les utilisent  pour la bonne cause  PENSEZ Y merci

Articles récents

Hébergé par Overblog