Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel MLaure
Publié dans : #Notes d'histoire

Le mur de l'Atlantique  : Le second conflit mondial dura presque 5 ans, il laisse une population meurtrie,  des régions, des villes détruites, il  marque nos côtes de forteresses, bunkers, batteries et autres blockhaus... Aujourd'hui, nombreux sont les vestiges qui demeurent sur le littoral et notamment à Pen Bron.

A La Turballe, trois bunkers de commandement de batterie de campagne de l'armée de terre ont été construits, face au littoral.


Ces fortifications ou points d'appui étaient presque tous construits sur le même modéle, ils se déclinaient ainsi :
- une casemate pour canon de campagne ou canon anti-char
- une cuve pour canon
- un ou plusieurs tobrouks
Ces points d'appui possédaient une casemate avec une cloche blindée pour les mitrailleuses lourdes ou alors une tourelle de char.
C'était le cas à Quimiac (Pointe de Merquel), Clis, Pen Bron,  la pointe du Croisic,  Kermoisan,  Villes-Martin, Gron , la Ramée.

Dés le début de l’année 1942, il fut décidé d’évacuer Pen Bron.
Les Allemands commençaient à fortifier la Presqu’île. Le repliement  si fit sur Varades, les petits pensionnaires, tout le matériel nécessaire aux enfants, le personnel encadrant, l’appareillage médical et chirurgical…. Ne demeurèrent que 3 sœurs, des filles de salle et le personnel nécessaire au fonctionnement de la chaufferie…, en 1944, l’évacuation fut  totale.    
Pen Bron devint une citadelle, comptant 23 ouvrages de défenses divers, dont subsistent aujourd’hui plusieurs blockhaus.     

De septembre 1946 à mai 1947, les enfants réintégrèrent progressivement le sanatorium.


Pen Bron

La pointe de Pen Bron, située en face au Croisic, fut transformée  en véritable petite forteresse. Sur cette presqu’île, de superficie restreinte, fut construit une trentaine d’ouvrages. 
 
Carte issue de l'ouvrage "Le mur de l'Atlantique en Bretagne  1944-1994" de Partrick Andersen Bo
Tournés vers le large, les vestiges du fameux mur de l'Atlantique ont fini par intégrer peu à peu le paysage côtier.
Mur-de-l-Atlantique-en-Bretagne.jpg


 
                   La tourelle pour mitrailleuses fait encore aujourd'hui face au Croisic.


Le dispositif de défense des plages
C’est un ensemble d’obstacles destiné à gêner l'avancée des troupes sur la plage et endommager, voire détruire les barges de débarquement.  La première ligne est constituée de mines flottantes immergées.  Les lignes suivantes sont constituées entre autres  de " tétraèdres ", de " hérissons tchèques ", de pieux en bois équipés de mines ou d’obus piégés…

 - Les tétraèdres sont des pyramides à base triangulaire formées par l’assemblage de barres d’acier ou de béton armé.

 - Les " hérissons tchèques " étaient placés en bordure de mer de façon à rester immergé au moins deux heures avant et après la marée haute. Ils se composaient de trois morceaux de rail ou de cornière métallique de 1m20 assemblés à angle droit et montés sur un socle en béton. 

Plage-de-Pen-Bron.JPG

Tétraèdres dans les dunes de Pen Bron.



Définitions 
La casemate sous cloche blindée
: le blockhaus est surmonté d'une cloche blindée avec un créneau de tir pour mitrailleuse. Deux ouvrages de ce typersont encore présents sur nos côtes, en région nazairienne : un à l'Immaculée à Saint-Nazaire et le second à Pen Bron.
Le tobrouk : c'est un ouvrage qui fut construit par miliers sur le littoral. Il comprenait une petite cuvette pouvant recevoir une arme automatique (mitrailleuse, lance-grenade, lance-flamme) ou être sumonté d'une tourelle de char d'assaut ainsi qu'un abri pour deux ou trois soldats. Son rôle était polyvalent, position défensive avec mitrailleuse, poste d'observation ou encore poste de transmission.

Commenter cet article

Stachowicz Joseph 20/10/2014 11:12

Bonjour. En qualité d'ancien militaire, fortement intéresse par les vestiges des ouvrages militaires de la deuxième guerre mondiale, je me trouve depuis une semaine au Centre Marin de Pen Bron. Je n'ai pas manqué de voir certains blockhaus en bordure de plage dont l'un surmonté d'une cloche blindée servant de nid à des mitrailleuses.Je me suis renseigné pour savoir quel était l'organisme, association gestionnaire du maintien de ces ouvrages. On fut incapable de me répondre, hélas!. Tous ces blockhaus sont fermés pour des raisons de sécurité et de sauvegarde du souvenir, sans doute. Vous serait il possible de me guider vers les personnes qui seraient éventuellement susceptibles de m'accompagner, et de me permettre de visiter ces endroits plein de souvenirs...mauvais, je le conçois mais souvenir tout de même. Je vous remercie sincèrement. Bien cordialement: Joseph Stachowicz - Col. Armée de l'Air en retraite.

Articles récents

Hébergé par Overblog