Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel

La Fédération Française de Parachutisme se devait d’initier et de porter un projet empreint des valeurs d’entraide, de confiance et d’ouverture qui lui sont propres. Offrir à des pratiquants handicapés, ayant une connaissance de l’activité tandem, de se mesurer à d’autres et d’aborder la compétition était un enjeu majeur qui a sensibilisé la FFP. Les 28 et 29 septembre 2013, sur l’aérodrome de Saint Denis de l’Hôtel (45), la première compétition "handi" sera organisée par la FFP.
3-PARACHUTISME-STAGE-HANDI-ASM-OMNISPORTS-Brief-des-stagiai.jpg
« A notre connaissance c'est une première mondiale » indique Marie-Claude Feydeau, Présidente de la fédération. Les personnes en situation de handicap seront assistées par un moniteur tandem de la FFP, et effectueront des tours alternés par rapport à un cameraman qui filmera l'évolution. Le moniteur restant neutre, le compétiteur handicapé devra performer en réalisant 4 tours sur l'axe de lacet, le plus rapidement possible.

Le Challenge Para-handisport, une première mondiale !

La Fédération Française de Parachutisme ouvre la pratique du parachutisme aux personnes souffrant de handicap depuis de très nombreuses années. Elle a mis en place des qualifications «handicapés» auprès des Brevets d’Etats désireux de compléter leur titre professionnel.

Elle a également signé une convention avec la Fédération Française Handisports. Le saut «tandem», traditionnellement proposé à celles et ceux qui sont désireux de découvrir le parachutisme, est parfaitement adapté aux personnes souffrant de handicap.

En faisant le choix d’organiser ce premier Challenge Para-handisport, la FFP met clairement en application ses objectifs de permettre aux personnes à mobilité réduite d’accéder à la pratique du parachutisme sportif en compétition. Mais aussi de promouvoir et développer la pratique du parachutisme sportif en compétition, de partager les compétences et renforcer les relations amicales entre personnes valides et personnes en situation de handicap. Et, enfin, d’améliorer les méthodes et pratiques de jugement. Un règlement spécifique a été établi avec, pour ambition s’il y a un réel engouement pour cette rencontre, d’avoir ensuite un Championnat de France Para-handisport dédié.

Le Challenge Para-handisport, pour aller plus loin

S’agissant d’une première au plan international, les participants déjà inscrits n’ont pas pu avoir d’entraînement spécifique, puisque rien n’existait pour eux, en tant que compétition parachutiste, jusque-là. Si certains ont pratiqué le tandem à plusieurs reprises, d’autres en sont à leurs débuts. Une explication préalable sera donc apportée, essentiellement quant au programme de la compétition.

Trois manches seront effectuées (au minimum 1 manche pour valider l’épreuve). Les sauts en tandem seront réalisés à une hauteur de 4000 mètres. Un saut équivaut à 4 tours alternés : tour droite, tour gauche, tour droite, tour gauche. La hauteur de sortie pourra être réduite, sur décision du directeur de la compétition après concertation du chef juge, à 3000 mètres, pour des raisons conditions météorologiques. Dans ce cas le saut se limitera à 2 tours -tour droit/tour gauche-.

Les manches seront jugées par un collège de 3 juges FFP. Le temps de travail démarre lorsque le compétiteur en situation de handicap démarre la première manœuvre exigée, dans le bon sens d’exécution (départ à droite ou à gauche). Les juges observent les sauts en première vision, à vitesse normale, puis en seconde et dernière vision, à vitesse réduite à 50%. Ils déclenchent leur chronomètre dès que le torse du compétiteur change de direction dans le sens correct du saut à réaliser. Ils arrêtent leur chronomètre dès que le compétiteur stoppe sa dernière manœuvre face au vidéographe.

Le temps de réalisation du saut est le temps moyen des trois temps enregistrés, calculé au centième de seconde, pénalités éventuelles additionnées. Tout autant que le handi-compétiteur et son porteur, l’opérateur vidéo aura un rôle majeur. Il doit se positionner face à la formation pilote-porté pendant toute la durée de l’exécution des manœuvres. Lorsque les manœuvres sont engagées, il doit rester sur l’axe initial jusqu'à la fin de l’exécution. A l’issue du saut, il portera son enregistrement immédiatement à la cellule de jugement pour copie de sa vidéo.

Le vainqueur est le compétiteur ou la compétitrice ayant réalisé le(s) saut(s) dans le minimum de temps cumulé des sauts réalisés. Les médailles seront remises aux trois premiers compétiteurs. Il sera établi un seul classement mixte.

Plus que monter sur le podium, se surpasser

« L’envie de pratiquer le parachutisme en compétition, à nos côtés, pour les handi-sportifs, s’inscrit dans la démarche actuelle de la Fédération » explique Jean-Michel Poulet, Directeur Technique National de la FFP. « Par cette démarche totalement novatrice au niveau mondial » précise Marie-Claude Feydeau, Présidente, « la FFP ambitionne d’augmenter le nombre de moniteurs tandem et diplômés CQH (Certificat de Qualification Handisport). Et de contribuer à déployer, a minima, un Centre et un moniteur par inter région. Cette augmentation du nombre de moniteurs concourra à répondre au mieux et à augmenter le nombre de participants handicapés. Mais aussi à faire évoluer le matériel, entre autres en améliorant la protection à l’atterrissage,…. ».

En apportant une lisibilité nationale, voire internationale, à cet événement, la Fédération Française de Parachutisme veut témoigner de son implication sociétale au plus près des territoires, contribuer à faire partager l’importance du sport dans tous les milieux et susciter des vocations pour de futurs handi-compétiteurs.

Pour Bernard Nicolas, Président de l’équipe des juges français de parachutisme, « ce projet porte encore plus loin le message de la volonté fédérale de s’investir et d’innover pour ses pratiquants ». Le règlement de ce Challenge Para-handisport a été bâti en prenant en compte les contraintes liées aux pathologies. En Voltige traditionnelle, 4 figures, tirées au sort (2 tours 360°, 1 salto, 2 tours 360°, 1 salto), doivent être exécutées dans un minimum de temps avec le moins de pénalités commises dans l’exécution de la figure. Dans le cadre des tours alternés en tandem, le compétiteur est en tandem. La première contrainte est donc la neutralité totale, en chute, du porteur. Le saut est intégralement effectué sous le regard d’un vidéoman. La vidéo ainsi prise en vol, et non du sol, est ensuite jugée par un collège de juges FFP spécialisés en Précision d’Atterrissage/Voltige.

L’aérodrome de l’Ecole de Parachutisme Centre Orléans Loiret sera ouvert gratuitement au public, comme à l’accoutumée, pour assister aux sauts. Mais ces journées s’inscriront également dans un weekend d’activité normale pour l’EPCOL, faisant se côtoyer parachutistes valides, handi-tandem non compétiteurs et handi-sportifs ayant la volonté de (re)trouver cette dimension de compétition.

NB : Samedi 28 septembre 2013 - 8 heures 30 : accueil, inscriptions et début de la compétition Dimanche 29 septembre - 16 heures : fin de la compétition La remise des podiums aura lieu le dimanche 29 septembre, à 17 heures, à l’EPCOL, Les 4 Ventes, Saint Denis de l’Hôtel (45).

Contact et inscriptions

Compétition amicale destinée aux personnes en situation de handicap physique ou mental et qui ont déjà effectué plusieurs sauts TDM. Le moniteur étant neutre, les compétiteurs effectueront 4 tours alternés face à une caméra, et cela sur trois sauts.

Frédéric Rami - Tél. : 06 86 93 46 52 - f-rami@wanadoo.fr

Commenter cet article

alain c 09/09/2013 14:14


Et oui ! passer du "tour de manège" passif, à l'inclusion active ! et ça marche ! bravo et merci !

Articles récents

Hébergé par Overblog