Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Infos générales

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale entraînant une torsion du rachis (colonne vertébrale) et une déformation du thorax, de l'abdomen et des zones para vertébrales (proches du rachis). Elle est plus souvent idiopathique (sans cause retrouvée) mais elle peut compliquer des affections invalidantes (neurologiques ou neuromusculaires) risquant d'aggraver le handicap. Il existe des possibilités de traitements (kinésithérapie, appareillage, chirurgie) de plus en plus efficaces, mais contraignantes et provoquant des limitations fonctionnelles de la colonne vertébrale (chirurgie). Le dépistage qui permet un traitement précoce est essentiel.

 

Plusieurs états peuvent faire apparaître la scoliose :

- malformative,  celle-ci résulte d’une malformation des vertèbres dés la naissance
- traumatique,  elle apparaît après un accident,  une lésion d’une vertèbre
- neuromusculaire,  la cause est due à une maladie neurologique, musculaire ou neuromusculaire
Dans ces cas précis,  on emploiera le terme scoliose secondaire, scolioses dues à des pathologies pouvant entraîner des déviations scoliotiques.


On note que 80% des filles et seulement 20% des garçons sont atteints de cette maladie.
Les origines de la scoliose idiopathique sont certainement multifactorielles.
Elle intervient avec un rapprochement de facteurs génétiques,  facteurs hormonaux,  facteurs de croissances,   facteurs neurologiques, de facteurs biomécaniques et de troubles du métabolisme
La scoliose ne survient pas par de mauvaises habitudes (mauvaise posture ou cartable trop lourd) : la scoliose est bien une maladie.
La scoliose peut être présente  dés la naissance ou survenir à tout âge,  jusqu’à la fin de la maturité osseuse entre 13 et 15 ans.
Elle touche approximativement 2 à 4% de la population :
- 5 personnes sur 1000 ont une courbure supérieure à 20°
- 1 sur 1000 supérieure à 40°4

Selon l’âge de l’apparition de la scoliose idiopathique on définit :

- scoliose du nourrisson de 0 à 1 an ;  

- scoliose infantile de 1 à  3 ans ;

- scoliose juvénile ente 3 et 12 ans.
Si elle n’a pas été prise en compte avant le début de la puberté,  c’est alors la phase la plus gênante dans l’évolution d’une scoliose.
En effet au tout début de la puberté le rachis grandit chez les enfants de 11 à 13 ans chez les filles et  de 13 à 15 ans chez les garçons.
Le rachis grandit de 8 cm en moyenne,  c’est donc dans cette période que l’aggravation de la courbure scoliotique est à surveiller.
 

A chaque scoliose correspond  une déviation soit au niveau des épaules ou du bassin :  

Un déplacement latéral du rachis
La colonne vertébrale n’est pas droite mais décalée
Une gibbosité
Une déviation frontale en faisant pencher la personne en avant,  on peut remarquer que certaines régions du tronc apparaissent  plus hautes, donnant l’apparition d’une bosse. Cela témoigne de la rotation des vertèbres et de la tranche de corps qui s’y rapporte.
Les scolioses thoraciques se déterminent par une impression d’épaule plus haute que l’autre.
Les scolioses lombaires donnent une déviation située au niveau du bassin qui est alors déséquilibré.
La lordose lombaire est identifiable par le creux des reins beaucoup plus prononcé.
Les seins peuvent en les observant paraître asymétriques, le thorax et les côtes pouvant faire apparaître une déformation par la scoliose.
En plus de la déformation de la colonne, il peut aussi survenir d’autres problèmes tels que la diminution de la capacité respiratoire ou encore des soucis cardiaques surtout dans les scolioses dorsales supérieures très prononcées.

 

Divers traitements

En fonction de la scoliose et de son origine, il faut  prendre en compte l’âge et la capacité de l’évolution.

Votre médecin déterminera si il vous faut :

- De la kinésithérapie : Elle permettra de redonner une musculature au thorax et surtout de corriger les mauvaises postures et aider à une meilleure ventilation pulmonaires.

Les séances chez le kinésithérapeute ne feront pas disparaître les courbures scoliotiques mais ce traitement est indispensable afin de soulager les douleurs.

- Le port d’un corset : Un corset adapté à l’individu va corriger les déformations et donner une harmonie du rachis durant le reste de la croissance osseuse.

Il sera adapté en fonction de la morphologie de l’enfant jusqu’à l’adolescence.

Ce corset est souvent conseiller pour les scolioses moyennes à sévères.

 

La scoliose et la pratique d’un  sport

En cas de scoliose, il est évident que certains sports peuvent aggraver la scoliose. Les sports qui facilitent les étirements sont sans danger pour la scoliose et peuvent l' améliorer, par exemple: La natation, la gymnastique au sol, en espalier ou aux agrès. Le jogging est possible. Ce sport ne va ni aggraver, ni améliorer la scoliose.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog