Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel

Tremplin, Arpejeh (Accompagner la réalisation des projets d'études de jeunes élèves et étudiant[e]s handicapé[e]s), l’ADAPT (Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées), etc. : ces associations font le lien entre l’école, l’entreprise et vous. Le passage à l’autonomie est souvent difficile pour un jeune, handicapé ou non.

Comment trouver le bon interlocuteur ? Arpejeh travaille depuis cinq ans en partenariat avec 55 entreprises et six académies : stages, tutorat individuel, simulations d’entretiens avec des professionnels… L’association développe plusieurs dispositifs d’accompagnement à l’emploi. L’idée ? Boris Bertin, délégué général d’Arpejeh, la résume en quelques mots : "Préparer les jeunes au monde de l’entreprise."

Des rencontres sur-mesure

183072-handicafe-cergy-510x_.jpegDe son côté, Tremplin accompagne chaque année quelque 400 jeunes vers le stage, l’alternance, les jobs d’été, le premier emploi. "Un jeune qui s’adresse à nous n’est pas réduit à son handicap. Il a des envies, des qualités, des défauts. Et le bras armé pour l’épauler, c’est l’entreprise." Réseau national, Tremplin s’appuie sur ses 220 entreprises partenaires, grands groupes et PME : "Nous avons la volonté d’accompagner des structures un peu plus petites (entre 60 et 90 salariés), dépourvues de mission handicap, poursuit Christian Grapin. Elles ont une dynamique de recrutement plus importante que les grandes."

Enfin, Tremplin aménage des rencontres "sur mesure" entre les jeunes suivis par l’association et les entreprises. "C’est l’occasion pour les jeunes d’aller vers des entreprises qu’ils n’auraient pas forcément osé contacter dans un autre contexte."

Handicafés© et jobdating 

Les entrevues conviviales, l’ADAPT en a fait un concept : les handicafés©. Une cinquantaine de participants, recruteurs et candidats, se retrouvent autour d’un café ou d’un croissant. On affiche CV et offres d’emploi, et chacun choisit le profil ou l’offre qui l’intéresse. Des "poissons-pilotes" (bénévoles ou professionnels de l’ADAPT) facilitent le contact des uns avec les autres. Si vous êtes suffisamment qualifié (à partir de bac+3), vous pouvez être sélectionné pour un "jobdating". Plutôt destiné à des candidats en ressources humaines, droit, marketing, communication…, le jobdating est un entretien de douze minutes préparé en amont avec le candidat.

L’ADAPT, qui organise chaque troisième semaine de novembre la semaine pour l’emploi des personnes handicapées, estime que 60 % des jeunes qui ont suivi l’un des deux dispositifs accèdent ensuite à un emploi. "Envoyer son CV à une mission handicap ne suffit pas toujours, conclut Valérie Paparelle, déléguée générale de l’ADAPT. Les associations jouent un rôle de médiation et de soutien dans les démarches, en dehors du cadre professionnel. Après un entretien, il est bon de pouvoir débriefer et voir ce qui a fonctionné ou pas."

Commenter cet article

ALEXANDRE 01/03/2014 13:00


le passage a l autonomie est difficile pour les jeunes de maintenant  autres que handicapes donc j imagine quand on a un handicap Mais avec des accompagnements serieux tels que cites plus
haut ;tout devrait aller afin que ces jeunes ou moins jeunes ne se sentent pas perdus  et surtout ne se decouragent pas  et c est formidable d avoir de l attention pour eux Ils y
arriveront autant que les autres

Articles récents

Hébergé par Overblog