Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel

La loi sur le handicap de 2005 prévoit, au 1er janvier 2015, des obligations, notamment concernant les commerces : ils doivent être accessibles aux personnes handicapées et à mobilité réduite, quel que soit leur handicap. Dans le Dunkerquois, les commerçants ont plusieurs possibilités pour (enfin) s’y mettre.

En septembre, le premier ministre Jean-Marc Ayrault annonçait que la France n’atteindrait pas l’objectif du 1er janvier, alors que plusieurs types de sanctions sont prévus par la loi pour non-respect des règles d’accessibilité. Manque d’information ? Absence d’aides financières spécifiques ?

Dans le Dunkerquois, Flandre Initiative, association d’aide à la création et la reprise d’entreprise, a mis en place en 2012 un fonds de solidarité destiné à accorder des prêts d’honneur aux commerçants de l’agglomération dunkerquoise, dans ce cadre précis de mise aux normes d’accessibilité. Sans intérêt et sans garantie, l’aide est accordée dans la limite de 10 000 € par dossier. « Certains commerces ne sont pas informés, oublient ou attendent, analyse Gérard Drapie, secrétaire général de l’association. Il y a une législation louable mais qui peut paraître compliquée. Alors on s’est dit qu’on allait prévoir un budget pour aider. »

Flandre Initiative est principalement financée par la communauté urbaine, le conseil général, le conseil régional et les communes, mais « 70 % de notre budget est alimenté par le remboursement des prêts précédents ».

Tablettes rétractables

Pour l’instant, l’association a aidé cinq commerces. « Pour trois d’entre eux, nous avons proposé notre fonds accessibilité lorsque nous les aidions à créer ou reprendre leur affaire. » C’est le cas pour Michaël Porquet et Christelle Bardon, patrons du café-tabac Le Brazza, à Coudekerque-Branche. Le couple a quitté Ghyvelde pour reprendre les lieux en septembre. « C’est notre banque qui nous a parlé de Flandre Initiative », explique Michaël Porquet. L’association leur a alors rappelé la loi de l’accessibilité et les a dirigés vers la CCI pour réaliser le diagnostic indiquant les travaux à effectuer.

Le couple a dû notamment élargir les portes des toilettes, augmenter la hauteur du lavabo et des WC et intégrer, au bar et à la caisse, une tablette rétractable. Les patrons ont dépensé 95 € pour le diagnostic (sur environ 400 €) et ont bénéficié d’un prêt d’honneur de 25 000 € par Flandre Initiative, dont 5 000 € étaient spécialement destinés à ces travaux d’aménagement.

« On n’aurait peut-être pas pensé à tout ça si on ne nous l’avait pas dit », reconnaît Christelle Bardon. Bémol : les trois marches à l’entrée sont beaucoup trop hautes. Impossible pour le couple d’installer une rampe de 11 mètres qui déborderait jusqu’au fond du bistrot. « Nous avons fait une demande de dérogation auprès du service urbanisme de la mairie et nous attendons la réponse. » Elle souligne qu’en ouvrant les deux portes, un fauteuil roulant, porté par le patron ou des clients, peut quand même entrer et déambuler au Brazza. « Hier, on a fait entrer un monsieur, d’ailleurs, il n’y a pas eu de problème. »

Flandre Initiative, 66, rue des Chantiers-de-France à Dunkerque. Tél. : 03 28 22 64 88.

Un diagnostic avec la chambre de commerce et d’industrie

À l’agence dunkerquoise de la CCI Côte d’Opale, notamment, un service est chargé de guider les établissements recevant du public (ERP), situés dans la circonscription dunkerquoise.

« La communauté urbaine de Dunkerque avait, avec l’Association des paralysés de France, diffusé des premiers documents d’information en 2010, explique-t-on à la CCI. Et nous continuons. »

La CCI propose un diagnostic et un accompagnement à la demande de dérogation, si besoin. Le tout (diagnostic technique, diagnostic financier, accompagnement administratif) coûte au commerçant 205 € - ou 105 € si le diagnostic (réalisé par un prestataire) est déjà effectué. 80 % du coût est pris en charge par la CCI et le conseil régional, les 205 € représentant les 20 % à la charge du commerçant. Depuis 2011, 77 diagnostics accessibilité ont été réalisés dans la circonscription de Dunkerque. La prochaine réunion d’information, ouverte aux commerces, hôtels et restaurants, aura lieu le 17 février. La CCI a envoyé plus de 2 500 invitations. Ce qui, vraisemblablement, se rapproche du nombre d’établissements du secteur restant à sensibiliser au sujet…

Réunion le lundi 17 février, de 9 h à 11 h, 512, avenue de l’Université à Dunkerque. Contact : 03 22 22 70 26.

Une autre aide: le FISAC

Comme cela existe à Bourbourg, les commerçants et artisans de commerces de proximité de Dunkerque-centre peuvent bénéficier d’une autre aide : une subvention du FISAC (le Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce).

Un fonds d’État, constitué par des taxes versées par le secteur de la grande distribution, mis en place par la mairie et ses partenaires (CCI, chambre des métiers et de l’artisanat, collectivités, etc.) en 2011. L’aide à l’investissement destiné à faciliter l’accessibilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite fait partie du programme : une subvention à hauteur de 47 % (20 % de l’État, 20 % par la ville, 7 % par la CCI), dans la limite de 8 000 € par dossier (le reste étant à la charge du commerçant ou de l’artisan).

Le commerçant doit déposer un dossier avant le 31 mai à la mairie. S’il répond aux critères (périmètre, chiffre d’affaires de moins d’un million d’euros hors taxe et service de proximité, par exemple), le dossier passe en commission d’attribution et le commerce a six mois pour engager les travaux, après notification. Depuis la première lettre d’information diffusée par la ville en avril, une soixantaine de Dunkerquois ont contacté la mairie. Près de cinq dossiers sont actuellement « en route », (une boulangerie, un bijoutier, des boutiques de vêtements, etc.).

Contact : Nathalie Mudard Franssen.

Tél. : 03 28 26 28 56. Mail : nmudard@ville-dunkerque.fr.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog