Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel

pour la première fois à l'échelle des municipales, des personnes en situation de handicap mental exerceront leur droit de vote les 23 et 30 mars prochains. En 2005, la loi handicap a reconnu leur citoyenneté sans pour autant leur octroyer d'office le droit de vote. Seul le juge des tutelles pouvait les autoriser à aller aux urnes. Depuis mars 2007, la loi sur la protection juridique, entrée en vigueur en 2009, a inversé le principe. Désormais, les handicapés mentaux peuvent voter tant que le juge des tutelles ne leur a pas expressément interdit par une décision de justice.

Dans les faits, peu des personnes concernées usent de leur droit de vote. Mêmes les centres spécialisés du département sont peu renseignés sur le sujet. « Le vote est personnel donc nous n'avons pas de chiffres précis mais ça reste très rare », regrette Thierry Favrelière, directeur des droits de la personne accompagnée de l'Association départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales (Adapei) des Deux-Sèvres.
En cause selon l'Union nationale de l'association (Unapei) : les candidats dont les professions de foi ne sont pas faciles à lire et à comprendre. Des phrases courtes, des propositions illustrées de pictogrammes, voilà ce qu'ils préconisent pour les élections municipales 2014 dans leur guide publié sur internet à l'attention de ceux qui briguent l'écharpe de maire. « Un travail parfois compliqué pour les candidats », reconnaît Thierry Favrelière, mais qui « serait un grand pas pour rendre le vote plus accessible aux personnes en situation de handicap mental ».
Pour lui, c'est aussi une question d'indépendance. « Si les programmes ne sont pas compréhensibles, ces personnes se tourneront vers leurs éducateurs ou leur famille pour avoir les grandes idées et les résumés seront orientés », explique-t-il.

Commenter cet article

alexandre 16/03/2014 19:25


si ces handicapes mentaux sont bien guides dans leurs choix pourquoi pas  !!

Articles récents

Hébergé par Overblog