Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Infos générales

Installés depuis mai 2012 dans leurs nouveaux locaux du boulevard du 14-Juillet, la communauté de communes de la région de Bar-sur-Aube (CCRB) et l’office de tourisme avaient engagé préalablement de lourds travaux pour se mettre en conformité avec la réglementation sur l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Ascenseur, toilettes adaptés, accueil rabaissé… Le vaste programme de travaux mené en 2012 a coûté la bagatelle de 500 000 €.

Mais pour l’association Mobilité réduite, qui s’est rendue à Bar-sur-Aube le 10 juillet, cela n’est pas suffisant. Selon son président, Jean-Michel Royère, toutes les normes exigées par la réglementation ne sont pas respectées. 737087426_B971614409Z.1_20131214165749_000_GCO1LDKPJ.1-0.jpg

L’association demande donc à la justice d’obliger la CCRB et l’office de tourisme à se mettre en conformité avec la législation en vigueur dans un délai de trois mois après la décision du tribunal, le tout sous astreinte de 500 € par jour de retard.

3 000 € de frais d’avocat

La CCRB s'est adjoint les services d‘un avocat pour répondre à cette requête et rédiger un mémoire en défense. «  On répond point par point à tous les griefs », a indiqué jeudi soir Marie-Noëlle Rigollot, la présidente de la CCRB, en s’appuyant sur le rapport produit par Socotec. «  Tous les travaux ont été réalisés sous la direction d’un architecte, architecte qui s’est prévalu d’un bureau de conseil, Socotec, qui a attesté de la conformité des aménagements réalisés  », souligne la présidente qui espère ainsi ne pas avoir à remettre la main à la poche pour réaliser de nouveaux aménagements ou travaux. La première partie de la facture est déjà connue. 3 000€ de frais d’avocat. Le reste dépendra de la décision du tribunal. S’il donne raison à l’association, elle pourrait vite grimper.

Commenter cet article

alexandre 01/01/2014 17:25


il serait normal que l office du tourisme se mette  en regle  avec la loi sur les normes car les handicapes louant  en payant comme tout autre citoyen aient droit a  un
minimum  de securite et d accessibilite pour profiter  de leur location  en vacances  

Articles récents

Hébergé par Overblog