Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Infos générales

HANDICAP – La semaine pour l’emploi des personnes handicapées, dont l'objectif est de sensibiliser les entreprises à cette question, s'est clôturée dimanche 24 novembre. Dans ce cadre, les Galeries Lafayette ont décidé de participer à l’opération «un jour, un métier en action».

«Ce n’est pas une opération de recrutement, mais une opération de sensibilisation», met en avant Ghislaine Cristofoletti, attachée de presse de l’Agefiph, association de gestion de fond pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées et qui s'occupe de cet évènement. Cette opération c’est «un jour, un métier en action», qui en est à sa dix-septième édition.

Le principe est simple : «Une entreprise accueille sur une journée un ou plusieurs handicapés pour découvrir un métier au côté de la personne qui occupe le poste en temps normal. Nous voulons permettre aux personnes de découvrir le handicap et leur montrer que la personne handicapée peut travailler», explique Ghislaine Cristofoletti.

Quel que soit leur handicap ou même leur âge, quinze personnes sont donc devenues stagiaires d’un jour pendant toute cette semaine aux Galeries Lafayette qui participaient à cette opération pour la première fois. Les stagiaires ont travaillé auprès d’autant d’employés des Galeries, qui se sont portés volontaires pour devenir tuteurs après avoir suivi une formation pour les accueillir.

Un grand nombre de métiers étaient représentés : la vente, la logistique, la caisse, la manutention de marchandises, mais aussi les ressources humaines. Même l’assistante de la direction générale a reçu un stagiaire.  «J’ai cherché à ce que tous les services soient impliqués, afin de présenter l’ensemble des métiers et des secteurs» déclare Marie Arnould, chargée de la mission handicap au sein des Galeries Lafayette et organisatrice de l’opération.


Un projet sur le long terme

Pour elle, l’objectif de cette action était double. Il s’agissait de créer une opportunité pour les personnes touchées par un handicap, mais aussi de mettre en place un projet sur le long terme au sein de l’entreprise. «Je ne voulais pas que cette opération soit en dilettante. Je ne voulais pas qu’il ne s’agisse que de communication. L’objectif ne se porte pas que sur cette semaine» insiste Marie Arnould.

Elle a d'ailleurs travaillé depuis le mois de mai à sensibiliser l'entreprise à la question de l'emploi de personnes handicapées, en organisant notamment des séances d'information, suivies par tous les employés des Galeries Lafayette. Sur tout ce travail de sensibilisation, ainsi que pour l'organisation de l'opération "un jour, un métier en action", Marie Arnould a par ailleurs été assistée par une quinzaine d'employés venus de tous services, membre du groupe projet handicap, qui servent de relais proximité au sein de l'entreprise.

Dans le cadre de l’opération «un jour, un métier en action», Marie Arnould a travaillé de concert avec Cap Emploi, le Pôle Emploi pour les personnes handicapées, depuis le mois de septembre. Ces derniers ont d’ailleurs loué le «remarquable travail» réalisé par les Galeries Lafayette dans le cadre de ce projet. 


«Un réel esprit d’entreprise»

Faute de respecter la législation en vigueur concernant l’emploi de personnes handicapées, les Galeries Lafayette doivent payer des amendes. Consciente de cette difficulté, Marie Arnould se défend : «Je n’ai pas voulu organiser ce projet pour baisser le montant des amendes, mais pour réaliser quelque chose d’humain». Afin de sensibiliser au mieux l’entreprise, Marie Arnould n’a d’ailleurs pas lésiné sur la communication interne. «J’ai voulu créer un projet d’entreprise fédérateur, pour un mieux vivre ensemble. J’ai ressenti un réel esprit d’entreprise au cours de la semaine» s’est-elle félicitée.

Au terme de cette semaine tournée vers le handicap, cinq des quinze personnes handicapées qui ont travaillé aux Galeries Lafayette ont obtenu un entretien d’embauche, pour la semaine prochaine. Tuteurs comme stagiaires s’estiment satisfait de cette collaboration. «Pour moi cela paraissait très éloigné : je voyais la grosse entreprise, le luxe. Venir ici m’a permis de vraiment découvrir l’envers du décor» se réjouit Isabelle Le Gac, une des quinze personnes accueillies cette semaine. Pour Sylvie Davoine, responsable retouches, l’expérience a été «très enrichissante, j’ai vraiment pu apporter mon savoir et partager».

Un point négatif tout de même, une journée ce n’est pas suffisant. Xavier Bertin, responsable logistique et tuteur le regrette bien : «Ça a été une belle histoire, même si une journée reste trop court». 

Commenter cet article

alexandre 26/11/2013 15:52


excellente idee qui peut ouvrir des portes a tous ces jeunes On devrait faire la meme chose avec tous les ados qui ne savent jamais quel metier choisir et cela leur permettrait un moment actif et
de partage pour une journee Pour les handicapes  une reconnaissance au moins ;le contact avec les clients Franchement super mais j espere que les vendeuses seront plus aimables qu aux
galeries lafayette de marseille car pardon quelle horreur!! 

alain coudre 26/11/2013 15:45


ça fait un peu "coup de pub" "tendance" ...mais ça ne peut pas faire de mal ; c'est "gagnant/gagnant", donc un vrai merci aux "galeries"; veillons à ce qu'il en reste quelquechose.

Articles récents

Hébergé par Overblog