Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel

Avant-dernière. C’est la place d’Alençon dans le classement des villes accessibles aux personnes à mobilité réduite. Le baromètre, publié chaque année le 11 février (date d’anniversaire de la promulgation de la loi Handicap de 2005), est réalisé par APF (Association des paralysés de France) et classe les 96 chefs lieux départementaux.

“La notation s’effectue à partir de questionnaires adressés aux adhérents, mais aussi aux collectivités”, explique Mathieu Mamberta, directeur de la délégation APF 61.

Pourquoi Alençon est-elle si mal notée ? “Parce que, hormis quelques espaces comme l’hôtel de Ville, les bâtiments sont pour la plupart inaccessibles quand on est en fauteuil“, répond le directeur.

Les rues piétonnes pavées sont impraticables, les commerces sont pour la plupart dotés de marches, les lieux comme la gendarmerie ou le commissariat ont eux aussi un escalier à l’entrée”, illustre-t-il. Toilettes publiques, cinéma, stades, cabinets médicaux… “La liste des bâtiments auxquels les handicapés ne peuvent accéder est longue“, indique-t-il.

Il note aussi que le PAVE (Plan de mise en accessibilité de la voirie et des aménagements des espaces publics) n’a pas été réalisé à Alençon, “alors qu’il aurait dû être bouclé pour décembre 2009“. Idem pour le SDA (Schéma directeur d’accessibilité).

Mercredi 12 février, les membres d’APF se sont réunis place de la Magdeleine pour alerter la population, mais aussi pour la sensibiliser. Pour cela, rien de tel que de la mettre en situation : dans un fauteuil. “Nous proposons des parcours avec toutes les difficultés que l’on peut rencontrer au quotidien“. Malgré la pluie et le vent, les membres d’APF ont pu faire passer leur message. Ils réclament : “Une vraie coordination mairie – associations – acteurs de la Cité” pour prendre en main le dossier accessibilité.

“En colère”

François Tollot, adjoint aux travaux, est “en colère“ : “Ce baromètre, qui ne prend pas en compte les handicaps visuel, auditif et cognitif, n’est pas fiable scientifiquement“, commence-t-il. “En lisant ce classement on a l’impression que les élus d’Alençon se fichent des handicapés, ce qui n’est pas le cas. L’humain est au centre de notre politique et, chaque année, nous faisons des efforts pour l’accessibilité concernant tous les handicaps“. Exemples ? “En 2014, nous allons rendre accessibles la basilique Notre-Dame, la halle au Blé, et l’école Molière“.

L’élu reconnaît que, concernant le document PAVE “il y a du retard“, mais annonce “qu’une étude est budgétée en 2014“. Certains endroits ne pourront cependant pas être rendus accessibles de par leur architecture. Comme l’école Camus, qu’il faudrait “abattre pour reconstruire“. Montant global, pour rendre l’ensemble de la ville accessible : 5 M €.

La loi veut que tous les bâtiments soient accessibles en 2015. Face à l’impossibilité de la plupart des Villes et commerces à répondre à cette obligation, l’échéance pourra être repoussée de 3 à 9 ans, via une dérogation.

Alençon, 61

Commenter cet article

alexandre 08/03/2014 20:21


les lieux publics devraient au moins donner l exemple pour l accessibilite ;et la c est vraiment pas le cas !!Donc mauvaise note pour cette ville et les commerces ne suivent pas non plus Bien
domage !!!

Articles récents

Hébergé par Overblog