Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel MLaure
Publié dans : #Infos Handicap




Votre hanche est composée de plusieurs parties. La première partie, supérieure, est composée de votre cuisse où se situe la tête du fémur. Celle-ci vient s’introduire à l’intérieur de votre bassin dans une cavité appelée cotyle.
Comme un puzzle elle permet à votre fémur de coulisser à l’intérieur de votre bassin.
Au niveau de l’articulation décrite,  un revêtement souple (le cartilage) recouvre l’os et permet ce coulissement entre les deux parties.






Une nécrose se produit lorsqu'une partie de l’os de la tête de fémur est détruite.Votre cartilage s’effondre et engendre un mauvais fonctionnement de votre marche ce qui a pour effet de détruire, voir de plus, de déformer votre articulation. Celle-ci devient de plus en plus douloureux et raide ce qui entrainera une gêne à la marche.
Ce problème peut éventuellement toucher les deux hanches et les conséquences peuvent avoir des effets nocifs sur votre dos ainsi que vos genoux. Il vous est alors proposée une opération. Il s’agit simplement d’orienter les surfaces qui glissent l’une contre l’autre dans votre systeme d’articulation.
Il est alors pratiqué une anesthésie générale ou une anesthésie péri médullaire.
 

Le chirurgien coupe le fémur et le fait pivoter,  de manière à ce qu’un la zone d’os propre se retrouve à l’emplacement usé pour que celui-ci travaille moins. Il lui suffira de fixer l’os dans cette nouvelle position.
L’intervention de l’ostéotomie dure en moyenne entre une heure à trois heures.

  

Une hospitalisation d’une dizaine de jours ainsi qu’un traitement permettent de réduire les douleurs en résultant. Il est déconseillé pendant un certain temps d’avoir un appui total sur la jambe où l’intervention a eu lieu tant que la consolidation n’est pas complète.

Il sera alors entrepris une longue période de rééducation et les avantages de l’ostéotomie se concrétisent bien souvent par une activité normale du patient au bout de deux à quatre mois, bien sur en économisant votre hanche.

Risques

- Un envahissement de la zone par des microbes (infection) est possible, il vous est administré un traitement prolongé et parfois il est malheureusement  pour le chirurgien obligé de réopérer.

- Possibilités de bouchons de sang (caillots) qui peuvent alors se coincer  dans les vaisseaux sanguins des jambes (phlébite) mais après une telle intervention des traitements sont prévus afin de limiter ce risque.

- Tendons, muscles, vaisseaux sanguins ainsi que les nerfs peuvent être aussi touchés ou avoir des répercussions sur le fonctionnement ou la sensibilité de la jambe

- Il est aussi possible que le matériel de fixation se déplace, que les os se cassent (fracture) ou l'apparition d'une pseudarthrose (l’os mal consolidé)

- La jambe peut légèrement raccourcir ou s’allonger et donc entrainer une légère boiterie.

Si l’os ainsi que le cartilage continuent de se détériorer, il se peut qu’avec le temps il vous soit conseillé de remplacer l’articulation par une prothèse.
Ces risques existent mais ne sont pas non plus à craindre et de fait  refuser l’opération,  ils sont à prendre en conséquence mais surtout pas à vous provoquer blocage sur la nécessité de l’intervention.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog