Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel

article faire face

Travailleurs handicapés = fauteuil roulant. Le premier baromètre de l’emploi de la Fondation Malakoff Médéric handicap confirme que de nombreux employeurs ont une vision réductrice du handicap au travail. Cette population est pourtant extrêmement hétérogène.

Combien faudra-t-il donc de Semaines pour l’emploi afin d’effacer les clichés sur les travailleurs handicapés ? Alors que la 19e édition de cette opération de sensibilisation a démarré lundi 16 novembre, la Fondation Malakoff Médéric handicap vient de rendre public le 1er baromètre de son Observatoire de l’emploi. Et certains résultats sont édifiants. 68 % des employeurs estiment que seules certaines fonctions peuvent être assumées par des personnes handicapées ! 7 % considèrent même qu’aucune fonction ne leur est accessible.

De nombreux employeurs semblent donc avoir une image extrêmement biaisée des personnes handicapées. Les réponses à cette question ouverte, « lorsqu’on parle de législation, de quel type de handicap pensez-vous qu’il s’agit ? », sont d’ailleurs très révélatrices. 72 % des répondants citent le handicap moteur ; 13 %, le handicap sensoriel et 9 %, le handicap mental.

2,5 millions de personnes ont droit à l’obligation d’emploi

« Le baromètre révèle combien nos entreprises ont encore une vision du handicap souvent réduite à celle du fauteuil roulant », note la Fondation Malakoff Médéric. Pourtant, selon les dernières statistiques disponibles, quelque 2,5 millions de personnes âgées de 15 à 64 ans – soit près de 9 % de la population active – bénéficient d’une reconnaissance administrative de leur handicap leur ouvrant droit à l’obligation d’emploi. Autrement dit, ils pourraient potentiellement être comptabilisés parmi les effectifs de travailleurs handicapés, dont chaque établissement d’au moins vingt salariés doit justifier qu’il en compte au moins 6 %.

Un large réservoir de travailleurs handicapés

Certes, seuls un peu moins de la moitié (46 %) sont actifs, c’est-à-dire en emploi (36 %) ou demandeurs d’emploi (10 %), mais le réservoir reste quand même large (1,2 million de personnes). Surtout que le fort taux de chômage (22 %) des travailleurs handicapés en dissuade certainement beaucoup de se retirer du marché du travail. Enfin, ces données sont anciennes (elles datent de 2008). Sept ans plus tard, le nombre de personnes bénéficiant d’une reconnaissance administrative de leur handicap a certainement encore augmenté sous l’effet du recul de l’âge de la retraite, du vieillissement de la population active et de l’intensification des conditions de travail.

100 % des postes peuvent être occupés par des personnes handicapées

Surtout, cette population est extrêmement diversifiée : une toute petite minorité est en fauteuil, d’autres sont malvoyants, sourds, trisomiques, etc. Beaucoup de travailleurs handicapés sont atteints de troubles musculo-squelettiques (épaule raidie, genou abîmé, etc.), de maladies chroniques (asthme, diabète, hépatite, etc.) ou psychiques (troubles anxieux, bipolarité, etc.) ou bien encore d’une allergie. Si telle personne n’est donc pas apte à assumer telle fonction à cause de son handicap, cette autre, elle, donnera entière satisfaction à ce poste. Quand 100 % des chefs d’entreprise l’auront compris, la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées aura fait un grand pas. Franck Seuret

 

 

avant de nous promener sur le fait de l'emploi il serait bien d'avoir le respect des personnes et d'eviter uen discrimation entre nous

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog