Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel

en France il est un droit celui de pouvoir manifester son mécontentement par rapport a une loi ou un fait. un groupe de personnes plus ou moins importants peu revendiquer le droit de manifester

la France pays des droits de l'homme aime a mettre en avant ce fait

malheureusement parfois pour certains l’accès a ce droit n'est pas le même pour certains

il y a quelques jours la loi sur l'accessibilité aux handicapées a ete repporter a 9 ans au maximum

les associations et les personnes ce révoltent contre une lois qui pour ces tout débuts de prise en compte date de 1975 puis remis en question dans les années 2000 pour que d'ici 2015 chaque batiment pourra etre accessible a tous

quand je dis a tous souvent nous oublions que les fauteuils roulants ou les personnes a mobilités reduites ne peuvent accéder mais n'oublions pas les mamans avec leurs poussettes ou les personnes âgées

accessibilité est crée mais pas que pour l’handicape juste pour une meilleur conditions de vie dans des déplacements difficiles

alors quelques personnes en fauteuils roulants ont voulu aller deposer une pétition sur cette loi

ils se sont donc rendu a l'assemblée et la une meute de crs les attendaient ils etaient la avec barrières de sécurités pour eviter que ces personnes puissent deposer leurs revendications

incroyable de voir que les policiers les crs poursuivent une personne en fauteuils pour vite mettre une de ces barrières

la je vois qu'il y a eu ces derniers temps des manifestations des taxis et la depuis hier ou avant hier les agriculteurs

tout a fait logique ils défendent leurs droits eux aussi

ce que je trouve honteux c'est qu'effectivement il est plus facile d’empêcher l’accès ou la possibilité de manifester en fauteuils quand voitures ou tracteurs

preuve en est les taxis ont bloquer paris la police la laissait faire et les agriculteurs eux bloque les autoroutes bloques les entrées de villes ou des supermarchés voir ils dégradent ces lieux cassent ou dépose du fumier devant les portes ou tags les facades

tout cela sous les yeux de la police ou crs personnes la n'intervient pour empecher cela

et de suite le ministre concerner ainsi que le premier ministre donne des rendez vous a tout va

pour que cela ce termine au plus vite et vont jusqu'a debloquer presque la somme de 800 millions d'euros pour montrer leurs bonne volonté

Monsieur Hollande, Monsieur Valls auriez vous bien l'obligeance de respecter chaque individu

de prendre en compte que les tracteurs effectivement peuvent bloquer des routes

mais que les handicapés sont eux aussi a prendre en compte a respecter les engagements qui date ainsi que les humains que nous sommes

alors que la France revendique fierement liberté égalité fraternité

ou est la Liberté quand nous ne pouvons nous déplacer comme tout a chacun

ou est l'égalité quand la police crs empeche une manifestation de fauteuils roulants et baisse les bras devant les tracteurs

ou est la fraternité quand vous meme fermer les yeux pour ne pas voir le dessaroi de chacun

avant d'etre président ou ministre vous etes avant tout des hommes que feriez vous si demain vous aviez a vous déplacer en fauteuils et non pas en avion pour aller de Poitier a Berlin aller retour

merci a vous de nous respecter

faire suvire sur vos facebook merci

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Dominique André, directeur général de l'association des OEuvres Pen Bron. |
Dominique André, directeur général de l'association des OEuvres Pen Bron. |

Michel ORIOT. article Ouest France

Questions - Réponses

Que va-t-il se passer au centre marin de La Turballe ?

Le centre de rééducation fonctionnelle de Pen Bron qui soigne les traumatisés victimes d'un AVC, d'une tumeur cérébrale, de maladies neurologiques dégénératives après 50 ans, d'un accident, déménagera de La Turballe à Saint-Nazaire en 2014. Sur un nouveau site à construire.

Pourquoi doit-il changer de site ?

L'agence régionale de santé (ARS) qui assure le schéma des structures de soin à l'échelle de la région, le veut : « L'ARS nous a demandé de rapprocher l'offre de rééducation sur la région urbaine, proche de la cité sanitaire », affirme Dominique André, directeur général de l'association des OEuvres de Pen Bron. En terme de rééducation fonctionnelle, cette structure privée sera le pivot sur le secteur de Saint-Nazaire, en partenariat avec l'hôpital.

Comment est mené le projet ?

L'association des oeuvres de Pen Bron réfléchit « depuis plus d'un an » à la création d'un nouveau site sur Saint-Nazaire : « On aura 90 lits et 40 places d'accueil de jour », ajoute le directeur général nantais. Actuellement, le centre de Pen Bron accueille 104 lits et possède douze places d'hôpital de jour pour les patients qui viennent en soins à la journée.

Tous les lits seront-ils transférés ?

Oui et non. Tous les lits partiront à Saint-Nazaire mais, en fait, les places seront réparties différemment : moins de lits pour le séjour et plus de places à la journée. L'agence de santé a demandé à l'association de plancher sur ce projet avec 90 lits, c'est-à-dire 14 de moins qu'à La Turballe, mais en augmentant le nombre de place d'accueil de jour (de 12 à 40 places). C'est le but : la proximité pour les Nazairiens et les perspectives d'économie pour l'Etat. Car il vaut mieux laisser, si possible, les personnes en situation de handicap chez elles.

Le centre marin a-t-il toujours soigné les traumatisés ?

Ce centre né en 1887 pour soigner les tuberculeux, c'était le Centre héliomarin, s'est transformé en centre « Centre marin de Pen-Bron médecine physique et réadaptation » pour les polytraumatisés. Il enregistre plus de 1 100 entrées par an. Environ 20 % des parents arrivent au centre à la suite d'un accident de la vie et 80 % y reviennent plus tard, pour des « situations séquellaires ».

L'association propriétaire gère-t-elle d'autres établissements ?

L'association des OEuvres de Pen Bron, basée sur Nantes, possède neuf structures sur le département et des services, dont deux instituts médico-éducatifs (IME) à Vertou et Varades. Elle dispose également d'un établissement tout neuf : un Institut d'éducation motrice qui vient d'ouvrir le 1er septembre à Océanis, pour 50 enfants polytraumatisés âgés de 18 mois à 20 ans. Pen Bron a perdu, de son côté, dix lits en juillet 2010, partis sur Nantes, à l'Esean, à la demande de l'agence de santé. Le futur centre s'installera à Océanis, pas loin de cet institut.

Que deviendra Pen Bron, son activité économique, ses personnels ?

Le personnel rejoindra sans doute Saint-Nazaire car le projet n'envisage pas de plan social. L'association des OEuvres affirme poursuivre à Pen Bron après 2014 sa mission dans le « champ du handicap. » Peut-être en valorisant sa proximité avec la mer et en y associant le sport ?

Pen Bron sera-t-il bientôt à vendre ?

Non, répond le directeur. « C'est notre site historique. Au-delà du symbole, on restera propriétaire. Notre président me le dit suffisamment fort ! »

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog