Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Infos générales

un petit tract  que j'ai voulu faire partager ici afin de le rendre encore plus visible

 

urgent

 

une maladie, c'est toute une famille qui souffre

 

aidons les enfants atteints de maladies graves et soutenons leurs familles

il n'y a pas de petit DON

UNE MAI TENDUE, UN SOURIRE, UN ESPOIR.....

 

WWW.UN-PTI-SOURIRE-36.com

 

ca peut nous ariver demain

TOUS UNIS

NOUSSOMMES PLUS FORT

 

 

02 36 57 08 57

 

 

(répondeur si absent)

22 allée Charles Dickens

36000 Châteauroux

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Infos générales

Musharaf Asghar, 16 ans, est un collégien anglais souffrant de bégaiement. Un véritable handicap pour cet adolescent, qui, en plus des moqueries quotidiennes, devait passer son GCSE (l'équivalent du Brevet des collèges). Et 'une des épreuves est un oral, comptant pour 20 % de la note.

C'était compter son professeur d'anglais, Mr Burton, qui a décidé de tout faire pour aider son élève. Ce prof s'est en fait inspirer du film "Le Discours d'un roi". Ce long-métrage racontait le combat du roi George VI pour venir à bout de son fort bégaiement, et s'exprimer ainsi distinctement devant la Nation e 1939, lors de l'entrée en guerre de l'Angleterre contre l'Allemagne. L'une des méthodes utilisées par son médecin était de lui faire écouter de la musique pendant qu'il répétait son discours.

 

Mr Burton a utilisé exactement la même chose pour aider Musharaf Asghar. Ce dernier bégaye "d'aussi loin qu'il ne soit capable de se souvenir". Mais la technique marche ! L'adolescent, un casque sur les oreilles, arrive à parler normalement. "C'était un moment incroyable pour moi", raconte-t-il au journal anglais The Guardian. "Je me suis senti si libre quand j'ai mis ce casque sur les oreilles, j'ai réussi à prononcer mes mots de façon très claire".

 

A force de travail, Musharaf Asghar a pu passer son oral brillamment. Il a même tenu un discours de fin d'année devant les 200 élèves de son établissement, ainsi que sa famille. La vidéo a été diffusée à la télévision britannique, dans le documentaire Educating Yorkshire.

vue sur msn

 Bègue, il surmonte son handicap grâce au film Le Discours d’un roi.

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Infos Handicap

L’ESSEC Business School s’est engagée depuis plus de 10 ans en faveur de l’égalité des chances dans l’accès aux études supérieures. Sa vision : permettre à chaque jeune, quelles que soient ses origines sociales, territoriales ou culturelles, qu’il soit ou non en situation de handicap, de trouver sa voie et de poursuivre des études lui permettant d’exploiter pleinement son potentiel.

Après avoir mis en place le programme « Une grande école : pourquoi pas moi ? » qui accompagne par du tutorat étudiant des jeunes de milieu populaire, l’ESSEC a décliné ce programme à partir de 2008 pour des jeunes en situation de handicap, scolarisés en milieu ordinaire. PHARES suit ainsi des jeunes handicapés, de la 3ème à la terminale.

Qu’est ce que le programme PHARES ?

Malgré un cadre législatif favorable, des inégalités persistent dans l’accès aux études supérieures pour les jeunes en situation de handicap. Nombreux sont ceux qui, malgré un potentiel avéré, limitent leur ambition, interrompent leur scolarité ou s’orientent vers des études qui ne reflètent pas leurs réelles capacités.

Créé en 2008, PHARES vise à favoriser l’accès aux études supérieures pour les jeunes handicapés en leur apportant les clés pour envisager et réussir des études supérieures à la hauteur de leur potentiel, dans la voie qu’ils auront choisie.

Avec ce programme, les entreprises recruteront demain des collaborateurs handicapés qualifiés, répondant aux attentes de leur structure.

Les objectifs du programme

Pour les jeunes
Valoriser les atouts des collégiens et lycéens handicapés et développer chez eux des compétences transversales : autonomie, confiance en soi, aisance à l’oral, capacité à travailler en groupe, à s’organiser dans son travail, ouverture d’esprit…

Transférer ces compétences dans le cadre scolaire,

Leur apprendre à communiquer sur leur handicap et à s’emparer des adaptations nécessaires pour optimiser leur parcours de formation,

Les aider à se constituer et à entretenir un réseau de relations qui leur permettra d’avancer.

Pour les étudiants tuteurs
Vivre une expérience humaine riche,

Changer leur regard sur le handicap grâce à la rencontre avec des jeunes en situation de handicap,

Acquérir des compétences utiles pour recruter ou accueillir plus tard un travailleur handicapé dans leurs équipes,

Contribuer à l’amélioration de l’Egalité des chances dans notre pays.

Le public ciblé

Le programme s’adresse à des élèves
En situation de handicap, tous handicaps confondus,
Scolarisés en milieu ordinaire à partir de la classe de troisième,
Qui se destinent à un baccalauréat général, technologique ou professionnel Volontaires et motivés pour participer à toutes les activités proposées.

Les modalités pratiques

PHARES propose un accompagnement dans la durée - de la 3ème jusqu’à l’entrée dans le supérieur - qui repose principalement sur du tutorat étudiant, hebdomadaire et personnalisé.

Des groupes de 5 à 8 jeunes du même âge sont encadrés par 2 étudiants-tuteurs volontaires, bénévoles formés et accompagnés tout au long de l’année.

Les séances de tutorat de 2h30 chaque semaine ont lieu sur le campus de l’ESSEC à Cergy en dehors du temps scolaire (mercredi après-midi ou samedi matin). Lors de ces séances, différents ateliers sont proposés aux jeunes sous forme de jeux, débats, travaux en équipe, témoignages d’étudiants ou de professionnels, etc.

D’autres activités viennent compléter ces séances de tutorat tout au long de l’année : sorties culturelles, visites d’entreprises, ateliers d’expression…  

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Infos générales

Le Nid des Phoenix est un documentaire engagé, résolument optimiste sur la reconquête de son autonomie et la reconstruction de soi suite à un traumatisme (accident, maladie). Tourné au Centre Mutualiste de rééducation et de réadaptation de Kerpape, lieu pionnier en matière d'innovation et d'accompagnement, le réalisateur s'immisce auprès de quelques patients, adultes ou enfants, pour suivre leur cheminement vers la guérison. 
Ce documentaire de 52 minutes sera diffusé en Juin 2014 sur France 3 Bretagne.
 Trois axes de réalisation :
Le Centenaire du centre,
Le retour à l'autonomie des patients,
Et le lien avec l'extérieur.

Prévu dans le texte du projet, le traitement mêle, images actuelles, textes de lettres, photos et témoignages d’anciens patients, voix d’enfants des alentours de Kerpape, interviews de personnages clés (médecins, praticiens, …) et pour situer le film dans le cadre du centenaire du centre un fil rouge des AG de la gestion du centre (création en 1914, mobilisation pour les gueules cassées de la guerre, délocalisation du sanatorium en Dordogne en 1940, évolution vers la rééducation en 1968, etc…). En filigrane de tout cela : la relation patient soignant noyau du fonctionnement du centre.

Ce documentaire de 52 minutes sera diffusé en Juin 2014 sur France 3 Bretagne.
Il est soutenu par les télés locales (TéBéO, TébéSud (ex TyTélé) et TV Rennes), le CNC, la Procirep Angoa, la Mutualité Française Finistère Morbihan, la mairie de Ploemeur et l’agglomération de Lorient ainsi que des entreprises locales. 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=5pTbCMJiRrQ

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Infos générales

L'Assemblée Nationale a voté en première (et unique) lecture le Projet de Loi gouvernemental sur les retraites qui, pour l'essentiel, ignore les principales revendications du "Comité pour le Droit au Travail des Handicapés et l'Égalité des Droits" et planifie l'allongement de la durée de vie au travail, au détriment des travailleurs, et notamment des plus fragiles : les travailleurs handicapés.

Concernant plus particulièrement le droit à la retraite anticipée pour handicap avec majoration de pension, l'article 23 de ce texte prévoit certes la création d'un nouveau critère, être titulaire d'une IP (Incapacité Permanente) de 50 % minimums (au lieu de 80 % auparavant), mais avec SUPPRESSION du critère RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleurs Handicapés - article L. 5213-1 du Code du travail) déjà existant, après une phase transitoire de deux années (2014-2015) où ces deux critères coexisteront...

NB : l'amendement prévoyant « un rapport permettant d'explorer la mise en place d'un compte handicap travail. » ne sert qu'à masquer une véritable régression des droits pour la plupart des travailleurs officiellement reconnus handicapés par les Maisons départementales du Handicap (environ 830 000 en France).

Mais le combat n'est pas fini : ce Projet de Loi va maintenant être discuté au Sénat, où les votes sont loin d'être acquis d'avance. C'est pourquoi, comme il l'avait déjà fait pour les députés, le CDTHED s'est adressé à tous les sénateurs pour les appeler à prendre leurs responsabilités afin de préserver un droit déjà acquis, et de relayer les revendications légitimes des travailleurs handicapés et des familles.

L'association appelle à saisir au plus vite les sénateurs de votre Département de cette question pour leur demander de répondre positivement à la démarche du CDTHED, en joignant à votre message notre lettre ouverte ci-jointe, avec l'argumentaire complémentaire, ainsi que la pétition (pour mémoire). Si vous êtes personnellement concerné, notamment si vous êtes titulaire, ou si vous avez été titulaire de la RQTH, alors l'association vous invite également à joindre votre témoignage à ce message.

La rapporteuse du texte, qui joue un rôle important dans les débats, est Mme Christiane Demontès, sénatrice du Rhône : c.demontes@senat.fr
N'oubliez pas d'envoyer une copie de vos messages à l'adresse de l'association, contact@cdthed.fr

Comité pour le Droit au Travail des Handicapés et l'Égalité des Droits
CDTHED - 4, place des Jacobins - 38130 Échirolles
Téléphone : 04 76 84 62 95

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Infos générales

Pour la 3e année consécutive, les bénévoles de l’association Jaccede se mobiliseront le samedi 26 octobre 2013 dans toute la France pour faire entendre la voix des toutes les personnes à mobilité réduite : « A quand une cité réellement accessible à tous ? ».

Ce cri de rassemblement, envoyé à deux ans de l’échéance de la loi du 11 février 2005, concerne tous les propriétaires qui n’ont pas encore entrepris de démarches pour la mise en accessibilité de leur établissement. Il ne s’agit ni de dénonciation, ni de stigmatisation, mais d’un appel général pour la mobilisation et la réalisation d’un geste citoyen dans le but de proposer une cité plus équitable et inclusive.

La Journée de l’accessibilité, un mouvement citoyen

Cette campagne a pour but de montrer que la mise en accessibilité des établissements ouverts au public n’est pas qu’une question de contraintes et de coûts mais que c’est avant tout un état d’esprit, une motivation de vouloir penser « accessible ». Le samedi 26 octobre constitue le point d’orgue de cette opération avec l’organisation d’une action coup de poings sur toute la France.

Nous avons besoin de bénévoles motivés pour organiser une action dans leur ville

La Journée de l’accessibilité a été conçue dans le but de sensibiliser les propriétaires à la nécessité de rendre leur établissement accessible, faire expérimenter une situation de mobilité réduite aux participants, et référencer le plus de lieux accessibles sur Jaccede.com. Si l’édition 2012 a permis de mobiliser 1 000 participants dans 30 villes françaises. Espérons que la version 2013 prendra plus d’ampleur !

L’association lance un appel à bénévoles afin d’organiser des actions de recensement dans leurs villes. Si vous êtes intéressés par la Journée de l’accessibilité, contactez Claire Baker : claire.baker@jaccede.com

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Infos générales

Quand la radio ce met au service des personnes. allumer la radio le matin est le geste que nombreux d'entre nous faisons par reflex afin d'ecouter les premireres nouvelles.

hier matin comme beaucoup de castelroussins j'ai donc brancher ma radio sur radio france bleu berry.

radio local mais ecouter par bon nombre de personne de la Region Centre et meme au dela.

sur cette radio depuis quelques temps existe un moment d'entraide

une personne donc hier matin a passer un appel pour trouver enfin dison essayé de trouver un fauteuil electrique d'une certaine marque datant des années fin 90 afin de pouvoir aider son frère si je me souviens bien

imagesCAI36MAB.jpg

bien sur trouver un fauteuils roulant datant d'il y a plus de 15 ans pas si simple

mais le geste est noble de vouloir et de la part de radio france bleu berry et de cette personne aider a

il faut dire que l'achat d'un fauteuil roulant represente une somme importante dans le budget d'une personne qui bien souvent est dans une situation financiere precaire(quand on connait les montants de l'Ah)

donc parfois certaines personnes sont obligées de se retourner vers l'occasion meme si nous savont aussi qu'il existe des somme alouer par la sécurité social

a savoir qu'un fauteuil roulant en possession de cette personne depuis si longtemps est deja une preuve que celui ci a fait sont temps et qu'il etait certainement d'une autre qualité dans la duree

pas sur que les nouveaux soient aussi costaud

ce matin a nouveau j'allume la radio france bleu berry et la bonne et peut etre mauvaise nouvelle a la fois

il a ete dur complique de trouver ce fauteuil roulant mais force d'obstination un fauteuil est trouver

mais celui ci ce trouve dans le nord de la France

bien loin du centre aller chercher ce fauteuil represente un coup un budget qui fait de nouvelle dépense

j'ecoute les animateurs et la enfin la générosité d'un intervenant de certaines émission de radio france bleu berry ayant de la famille dans le Nord de la France se propose bénévolement d'aller chercher et de rapporter ce fameux fauteuil roulant

il est important de soulligner l'importance d'une chaine de solidarité qui c'est crée bien souvent pour aider a soulager les personnes en  difficulté

il est bon de trouver des animateurs a avoir eu l'idee de cree sur leur radio ou autre un moment pour pouvoir a leur maniere aider

alors oui bravo a Radio France Bleu Berry pour ce geste pour l'ecoute de personnes en difficultées

c'est avec plaisir que demain et encore apres demain ainsi que les jours qui suivront que j'allumerais la radio pas seulement pour ecouter de la musique mais aussi savoir que quelques part des personnes peuvent conter sur les ondes pour passer un message et que quelques part en france une autre personne sera la a ecouter et savoir quelle a ce que d'autre ont besoin et fera le geste tout simplement d'aider

merci

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Infos générales

Alors que 10 millions d'exemplaires ont été vendus en France depuis 1993, le public plébiscite toujours autant ce sac malin et écologique qui simplifie la vie au moment de se séparer de son sapin.
20 ans déjà que le Sac à sapin de Handicap International fait rimer praticité avec générosité pour les Fêtes de Noël...
 Acheté 5 €, ce produit 100% Handicap International permet de faire un geste solidaire pour Noël : la totalité des bénéfices, soit 1.5 €, permet de financer les actions de l'association sur le terrain.

Pratique : le Sac à Sapin protège le sol des aiguilles pendant les fêtes. Efficace et rapide, il emballe proprement le sapin en un seul geste grâce à son lien de fermeture. D'un grand format (2,20m de haut pour 1,40m d'envergure), il est facilement maniable et s'adapte ainsi à la majorité des sapins.

Esthétique : de couleur or, le Sac à Sapin décore le salon pour les fêtes de Noël.

100% Handicap International : l'association gère toute la chaîne de production, de la conception jusqu'à la livraison en magasins en passant par la transformation et le stockage.

Généreux : l'intégralité des bénéfices du sac à sapin sert à financer les missions sociales de Handicap International. En 2012, les ventes de Sac à Sapin ont permis à l'association de collecter près de 800 000 euros pour financer ses programmes de développement (éducation, santé, réadaptation...) et d'urgence (soutien aux réfugiés syriens...).

Solidaire : le Sac à Sapin est préparé et conditionné par des personnes handicapées qui travaillent dans un ESAT (Etablissement et Service d'Aide pour le Travail) dans le Rhône. Ce geste témoigne de la volonté de Handicap International d'accompagner les personnes handicapées dans leurs projets professionnels au sein d'un environnement adapté.

Écologique : composé de céréales non-OGM produites en France, le Sac à Sapin respecte l'environnement. Entièrement biodégradable et compostable, le Sac à Sapin est labellisé « OK Compost » depuis 2005. Contrairement à un sac ordinaire en plastique, il est accepté en déchetterie avec les déchets verts où il se composte en seulement 4 à 8 semaines.

Où le trouver ? le Sac à Sapin est disponible dans toutes les grandes surfaces, magasins de bricolage, jardineries, fleuristes et pépiniéristes et sur la boutique en ligne www.boutique-handicap-international.com dès le 1er novembre 2013.

Prix : 5 € (prix de vente conseillé) dont 1,50 € au minimum reversés à Handicap International.

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Infos Handicap

Les députés ont approuvé l'élargissement des droits d’accès des travailleurs handicapés à une retraite anticipée dès 55 ans, et accordé aux aidants familiaux plus de droits à la retraite.

L’Assemblée nationale a adopté vendredi des mesures en faveur de la retraite des handicapés et de leurs aidants, lors d’un débat qui a vu un député livrer son expérience personnelle de père d’enfant handicapé. Dans le cadre de la réforme des retraites, les députés ont approuvé des dispositions élargissant les droits d’accès des travailleurs handicapés à une retraite anticipée dès 55 ans, et accordant aux aidants familiaux d’adultes handicapés plus de droits à la retraite qu’actuellement. Le député communiste de l’Oise Patrice Carvalho, se félicitant de ces mesures, a cité le cas de sa propre fille, présente dans les tribunes, et de sa femme qui, professionnellement « a tout abandonné pour s’en occuper ».

Actuellement, un travailleur handicapé justifiant d’une durée d’assurance minimale peut partir à 55 ans si son taux d’incapacité est de 80% ou s’il a obtenu la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Le projet de loi baisse à 50% le taux d’incapacité exigé, mais supprime le critère « peu opérant », selon le gouvernement, de la RQTH.

Toutefois, « afin de ne pas changer les règles trop rapidement » pour des assurés proches de la retraite, le critère de la RQTH a été maintenu jusqu’au 31 décembre 2015, à la faveur d’un amendement de la députée PS de la Nièvre Martine Carrillon-Couvreur, avec l’accord de la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine.

Pour les aidants, le projet de loi supprime la condition de ressources qui était exigée jusque-là pour bénéficier de l’affiliation gratuite à l’assurance vieillesse, et il leur accorde une majoration de la durée d’assurance pour la retraite, à raison d’un trimestre pour trente mois de prise en charge d’un adulte handicapé de leur famille, dans la limite de huit trimestres.

Voir les commentaires

Publié le par Emmanuel
Publié dans : #Le sport et le handicap

Mon évolution
«Jour après jour, je m’affranchis de mon handicap. C’est magnifique. En tout cas, il y a un sacré résultat. Merci l’escalade. Je suis né, déclaré à l’époque, avec le handicap du syndrome de Rubinstein Täby. Mais aujourd’hui, le diagnostic est changé, ce serait autre chose, un genre mutant, en attente des analyses officielles. Après de multiples opérations chirurgicales, mes parents adoptifs m’encouragent à pratiquer des activités sportives pour mon épanouissement. À six ans, je découvre l’escalade lors d’un séjour familial à Saint Gervais (France). Je redoutais la descente en rappel, car je ne savais pas si j’aurais assez de force pour tenir la corde. Le moniteur me fit descendre avec une sécurité de plus et je m’élançai dans le vide. Je me rappelle avoir paniqué, tout en étant heureux et fier de faire comme mes frères et sœurs. Arrivé au sol, mes jambes tremblaient terriblementPhilippe Ribière - photo © coll. P.Ribière et mon cœur s’emballait. »

 

a decouvri sur http://philipperibiere.blogspot.com/view/classic

http://philipperibiere.blogspot.com/view/classic

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog