Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel

article la turballe info.fr

 

Ambiance morose hier à Pen-Bron pour le départ des patients vers Saint-Nazaire. Malgré les nombreuses manifestations de soutien, l’ARS a imposé son dictat, au mépris de l’intérêt des malades et du personnel soignant.

On sentait depuis plusieurs mois une forme de résignation, le centre de Pen-Bron s’est installé dans un bâtiment attenant à la cité sanitaire à Saint-Nazaire. Il n’y aura plus les incessants ballets d’ambulances entre Saint-Nazaire et La Turballe. Le nouvel établissement dispose de 90 lits contre 104 précédemment et 40 places en hôpital de jour. Tout ça est très bien modernisé, et fera sans doute quelques économies, mais il y a une chose inestimable que les pouvoirs publics ont oublié, c’est le moral des patients.

Car en effet la beauté du site contribuait  souvent dans 50% du résultat de la guérison. L’humain n’est plus pris en compte dans les décisions prises par ceux dans les bureaux qui n’ont sans doute pas compris ce qu’était Pen-Bron. Les patients étaient chaque jour émerveillés par la beauté des paysages, qu’il fasse beau ou mauvais. L’environnement, le climat leur donnait un moral au beau fixe, associé à une qualité de soins remarquables. Demain les patients se réveilleront avec la vue des cubes de Saint-Nazaire, et dans quelques temps on nous dira « tient c’est bizarre nos patients sont moins dans la volonté de s’accrocher à l’amélioration de leur condition. »

Les bénévoles de l’association les Amis de Pen-Bron remplissaient hier les cartons, comme si ça leur arrachait le cœur de partir. Ils s’accrochent à l’espoir que Pen-Bron rouvrira  un jour mais pour l’instant on est dans le flou artistique. Un projet de village vacance famille pour handicapés est dans les cartons mais le décret n’est pas signé. Les discours n'ont qu'un but, de calmer le jeu et de faire passer la pilule du déménagement sans vague.

Sur le plan économique ce n’est pas une bonne nouvelle pour le commerce, et en particulier les hôtels et restaurants de La Turballe qui recevaient les familles.

Voilà Pen-Bron c’est fini, victime de décisions froides et brutales où l’humain n’a plus sa place.

Les réactions politiques :

Nous n’avons pas pu joindre le maire de La Turballe

René Leroux ancien maire 

" L’ARS n’a pas véritablement de projet. J’avais pris des contacts avec les différents ministères. L’âme de Pen-Bron ne devait pas s’éteindre, ça me fait très mal car je me suis beaucoup battu pendant mon mandat pour essayer de maintenir Pen-Bron.

Le maire  avait dit « qu’il sauverait Pen-Bron » mais il est resté étrangement silencieux. Il n’a jamais fait signer la moindre pétition, on ne l’a pas entendu une fois prononcer le mot Pen-Bron au conseil municipal, j’aimerais bien savoir ce qu’il a en tête, car ils sont restés les bras croisés. La ministre aurait pu avoir une communication avec le maire si il l’avait contacté. Il y a 4 hectares couverts, une mobilisation aurait pu se faire avec Cap Atlantique. Rien n’a été fait pour maintenir une activité à Pen-Bron. Je suis déçu et ému."

 

Alain Dubois candidat à l’élection législative ancien élu de La Turballe 

« Voilà, c’est fini, les derniers résidents de Pen-Bron sont partis, et le centre va fermer.

Je pense aujourd’hui à toutes ces générations de malades qui sont venues ici et qui en ont tous gardé un souvenir fort ; fort par la souffrance qu’ils subissaient, fort par le site merveilleux qui les aidait à la surmonter, fort par la qualité des soins du personnel médical, fort par l’écoute permanente du personnel administratif, des cuisines, du personnel d’entretien, fort par le dévouement des bénévoles des « amis de Pen-Bron », notamment avec cette belle croisière annuelle.

Je pense à cette belle petite chapelle où je venais souvent, chargée d’émotion, des enfants malades qui venaient y prier, des personnes handicapées qui y cherchaient du réconfort.

Je pense à  ce petit cimetière d’enfants à proximité.

Aujourd’hui, aucun élu n’a jugé bon de se déplacer à Pen-Bron, comme si le site n’existait pas. La feuille d’information de la municipalité n’en met pas une ligne.

Et pourtant, c’est aussi un drame social qui se joue. Tous le personnel ne suivra pas à Saint Nazaire, et viendra encore plus grossir les rangs de pôle emploi à la Turballe.

L’heure aujourd’hui n’est pas à la polémique, mais quand même, le maire actuel aurait sans doute mieux fait de se battre pour l’emploi, que faire plaisir à quelques uns par des fêtes couteuses et inutiles. 

Depuis des années, on entend des propos lénifiants sur l’avenir de Pen Bron, et aujourd’hui, rien, ça ferme !

Y aura-t-il un gardien pour empêcher les squatters et les pillards ?

Y aura-t-il un projet cohérent pour faire revivre ce site merveilleux ?

L’année 2017 ne pouvait plus mal commencer pour notre commune, dans un silence assourdissant !

Je suis triste, triste de la fermeture de Pen-Bron que j’aime tant, triste pour la commune de la Turballe qui ne prend pas conscience de ce qui se passe »

Commenter cet article

Renaudineau 22/03/2017 10:09

Je suis née à la Turballe en 63 qu'elle dommage pour ce site et le bien que le personnels a pu produire aux patients tout ça pour faire un hôtel de luxe tout pour la richesse et rien pour la santé comme d habitude bon courage pour le personnels

emmanuel 22/03/2017 11:40

MERCI a vous de votre réponse je pense que peux de personnes connaissent ce site faite le connaitre et que les gens puissent dire voir et comprendre l'importance qu'avait ce lieu pour nous handicapés tout comme pour la turballe et les villes entourant ce lieu
emmanuel

nadege 20/03/2017 20:30

bonsoir,
j'espere me tromper néanmoins cela ne m'étonnerai pas que des promoteurs y mettent leur véto pour transformer cet endroit en machine a tourisme ! c'est vraiment dommage!

lamy emmanuel 20/03/2017 17:26

bonjour a tous
que de reaction qui font plaisir de voir que pen bron reste dans les memoires que pour vous il ne fallait pas fermer ce lieu
l'histoire de pen bron est en vous et le restera meme si parfois cela n'a pas ete evident de faire partis des enfants de pen bron
l'handicap est une douleur mais vivre quelques temps la bas dans ce cadre magnifique fait que nous nous y sentions tres bien
alors oui continuer a venir sur ce site a ne pas hestier a le partager et le faire connaitre
bien a vous tous emmanuel

bd 20/03/2017 10:26

désolant, désolant ,désolant désolant écoeurant écoeurant écoeurant navrant navrant navrant c'est un site bien sùr qui à besoin d'être restauré, sécurisé, mais qui doit resté dans sa fonction première accueillir des enfants des femmes des hommes en situation de faiblesse physique.Il faut garder espoir qu'il reste des gens compétents ,intelligents qui prennent les bonnes décisions .

cn 20/03/2017 09:10

Mon fils y est allé pendant plusieurs mois, quelle tristesse de voir fermer ce centre. Un cadre magnifique pour les enfants en rééducation et pour leur moral. L'Ars ne comprend rien et le bien être des malades, leur moral, ils y pensent ?

LD 20/03/2017 06:53

c'est bien triste tout cela. Ce cadre magnifique a contribué à beaucoup de guérison peut être pas physique mais psychologique de nombreuses personnes... Il faut connaître cette endroit et son histoire pour comprendre ce qu'il peut représenter. Enlever cela aux personnes handicapées pour en faire profiter des pétés de tunes, qui ne verront rien d'autre qu'un lieu pour séjourner et dire moi j'ai été là... NON NON ET NON. Dans cette région qui est la mienne tout devient une question de fric et rien d'autre. Remontez l'histoire du lieu pour en faire sa vrai valeur et non un hôtel pour bourgeois prétentieux.

Flo Valdenaire 20/03/2017 00:09

C est bien triste , l humain ne compte plus,mais que d argent gaspiĺle ailleurs plutot que de soigner des personnes et enfants qui souffrent d handicap

le coguic 19/03/2017 15:26

dommage !! être soigné sur un si beau site et avec des personnels si charmants !!! bonjour la cité sanitaire !! c'est sympa comme nom ............. VOUS NE TROUVEZ PAS ,, ?? GENRE PARC A BESTIAUX

lefevre 19/03/2017 15:22

quelle tristesse!!!

lefevre 19/03/2017 15:22

cette décision est horrible!!!

Vallet 19/03/2017 14:38

Nous aimons cette presqu'île de pen bron, trop désolés de voir le centre de soins la quitter... quel dommage. Site merveilleux qui consolait dejà les malades et reconfortait les soignants. Que va devenir ce centre ?

foucher André 19/03/2017 13:43

Je suis un encein enfants de pen-bron de née en 1962 , je suis entré dans les lieux en 1963 et sorties en 1974 , je suis triste aussi de cette décision . André

Ds 20/03/2017 11:09

L association des œuvres de Pen Bron est responsable de cette situation, elle aurait du effectuer des travaux au lieu de laisser se délabrée les locaux

Articles récents

Hébergé par Overblog