Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel

Michel GODIN.ouest franceL'imposant bâtiment habillé d'un bardage clair vu depuis l'entrée principale du parc d'Heinlex. |

Le 2 janvier, l'ensemble des patients et les personnels du centre de réadaptation quitteront définitivement Pen-Bron. Ils rejoindront Saint-Nazaire, dans un bâtiment attenant à l'hôpital.

Fallait-il ou non laisser Pen Bron et son cadre exceptionnel aux accidentés de la vie ? La question a longtemps chauffé les esprits mais l'heure n'est plus à la polémique. À la demande de l'Agence régionale de santé l'Association des oeuvres de Pen Bron ouvre un établissement unique sur l'ouest du territoire. Il portera le nom de centre de Médecine physique et de réadaptation Côte d'Amour.

Simple et fonctionnel

L'imposant bâtiment habillé d'un bardage clair s'étend d'un seul tenant sur 10000m2 au sol. Situé derrière la maison de retraite désaffectée et promise à la déconstruction, il donne sur le parc arboré d'Heinlex, agrémenté d'un point d'eau. Il est construit sur trois niveaux, plus un parking en sous-sol de 55 places.

« Finis les va-et-vient incessants des personnels et patients entre Pen Bron et l'hôpital, prévient le directeur général des oeuvres de Pen Bron Dominique André. Le coût du transport à lui seul n'était pas raisonnable. » Le nouveau bâtiment est à proximité immédiate de la Cité sanitaire.

L'entrée ouvre sur un vaste hall d'accueil. Sur ce même plan on trouve les bureaux pour les consultations, les hospitalisations de jour et un plateau de rééducation. « L'immense salle de kinésithérapie pourra accueillir une dizaine de patients simultanément », précise le directeur pour donner un ordre de grandeur. Une salle attenante, tout aussi conséquente, permettra la pratique des sports individuels ou collectifs.

Toujours au rez-de-chaussée, le bassin de balnéothérapie dispose d'immenses nacelles. Cela permet de descendre simultanément plusieurs patients, en fauteuil ou non, dans l'eau. « Un équipement indispensable pour la rééducation, précise Dominique André. Ces aménagements vont soulager le travail des praticiens grâce à l'usage de rail de suspension. »

Chacun des trois niveaux dispose d'une salle à manger. En revanche tous les plats seront élaborés et livrés par l'hôpital. « Les déplacements seront simplifiés entre les différents services », ajoute le responsable. Le cabinet d'architecte nantais AIA a également travaillé sur les espaces et la signalétique. « Nous voulions éviter de créer un environnement semblable à celui d'un hôpital. »

Le déménagement de Pen Bron a débuté en douceur. En revanche le transfert des patients, redouté par le directeur, est programmé le 2 janvier prochain. « C'est une opération lourde, nous allons y mettre les moyens. » Au total, le nouveau centre disposera de 90 lits, contre 104 précédemment, plus 40 places en hôpital de jour.

Cette réduction du nombre de lits n'alarme pas le directeur. « En hôpital de jour nous pourrons recevoir jusqu'à 80 patients. » Le coût global de l'opération s'élève à 30 millions d'euros. La moitié de cette somme est empruntée par l'association avec un accompagnement de l'État.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog