Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel
L'entreprise adaptée Esa en liquidation judiciaire

Jacky Courtin nouvelle république de Châteauroux

Déols. La société Externalisation des services administratifs (Esa), sur la zone aéroportuaire, a fermé ses portes. La section syndicale CGT s’insurge.

Un drame pour l'emploi et aussi un drame humain. Le tribunal de commerce de Châteauroux – qui n'a jamais été saisi par une quelconque alerte de prévention sur les difficultés de cette entreprise – a prononcé la liquidation judiciaire, le 27 janvier, de la société Externalisation des services administratifs (Esa), implantée à Déols. Cette entreprise adaptée, spécialisée dans la saisie informatique, employait trente-trois salariés, dont une majorité de personnes avec le statut de travailleur handicapé.

Les difficultés de l'entreprise remontent à février 2015. A l'époque, l'Esa annonce la suppression de neuf postes. Le gérant bénévole, Claude Rose, cofondateur, justifie sa décision « avec la perte de 5.000 à 6.000 € par mois suite à une basse des activités pour l'Urssaf, sur les opérations de scannage et aussi sur le contrat avec la Fnac ».

" Des salariés handicapés sur le carreau "

Dès lors, la section syndicale CGT et les salariés dénoncent « une gestion calamiteuse de l'entreprise, un management méprisant » et saisissent l'inspection du travail. Leur demande d'une réunion multipartite entre les services de l'État, les collectivités et les représentants de l'Esa, reste lettre morte. En juin dernier, le Parti communiste monte également au créneau en réclamant « un audit de la société Esa après en avoir informé le préfet de l'Indre et le président du conseil général ».
Aujourd'hui, Frédérique Lair, secrétaire de la section CGT, s'insurge contre cette liquidation « dans une indifférence générale », rappelant que « cette entreprise adaptée a bénéficié d'argent public depuis son installation à Déols et que 80 % des salaires sont subventionnés. Handicapés ou non, les salariés ne sont pas des objets à mettre au rebut ». Selon la secrétaire CGT, « l'Esa possède une raison d'être et un avenir ». Mais aucun repreneur ne sait fait connaître à ce jour.

repères

La création de l'Esa, en 2009 à Déols, était une source d'espoir pour le monde du handicap. Un espoir et la perspective d'offrir du travail à des personnes handicapées. Le projet, porté par Claude Laroy et Claude Rose, deux retraités de chez IBM, était né au sein de l'Agence de développement économique de l'Indre pour être ensuite hébergé par la chambre de commerce et d'industrie.
En 2011, la structure comptait pas moins de trente-sept salariés, dont trente, avec soit un handicap physique soit un problème psychologique, qui pouvaient assurer la saisie de données informatiques pour des clients comme l'Urssaf ou la CPAM. Par la suite, d'autres sociétés adaptées comme l'Esa de Déols ont vu le jour (EA à Blois, EA à Chartres ou Document'hom).

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog