Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel

On entend souvent les entrepreneurs prétendre avoir «réinventer la roue». Mais lorsque vous l'avez vraiment fait, que dites-vous ? «J'aime quand même les rayons, mais je viens avec quelque chose de différent», explique Sam Pearce, un designer britannique qui, si vous n'avez pas déjà deviné, a créé une roue sans rayon utilisable pour fauteuils roulants et vélos.

Loopwheels a été récemment sélectionné pour le London Design Museum’s Design of the Year award. Oui, ça fait deux fois "design" pour que vous compreniez bien. Les amateurs de cyclisme ont découvert ce système en 2013 en tant que concept. L'idée avait reçu un franc succès, tout le monde était impressionné par la qualité du roulement. Depuis, Loopwheels s'est développé et se retrouve aujourd'hui aussi sur fauteuils roulants.

Un jour, Sam Pearce était assis dans un aéroport aux Pays-Bas, attendant tranquillement son vol. Il a remarqué une femme avec une poussette. "Lorsque la femme est arrivé devant un trottoir, elle n'a pas levé les roues avant, et le bébé a chuté" dit-il. "Si la roue touche le trottoir dans un mauvais angle, elle est complètement inutile. Donc, je me suis dit, pourquoi ne pas mettre la suspension dans la roue? "

En cinq secondes, Pearce avait une nouvelle idée. Il a commencé à envisager un système qui absorbe les chocs directement des roues, ce qui les rend capable de rouler avec souplesse sur les bosses au lieu de simplement rebondir. Il dessine un croquis, puis le met de côté pendant deux ans. À l'époque, "rien n'était pertinent," dit-il. "Je n'arrivais pas vraiment à voir comment faire, mais j'ai beaucoup d'idées, et celle-ci revenait souvent dans ma tête".

Pearce a résolu le problème à un atelier de tir à l'arc local dans le Nottinghamshire, où il vit. Un bon arc doit avoir les mêmes facultés qu'une une bonne roue : Il doit être incroyablement fort, mais aussi capable d'accueillir toute la flexibilité du mouvement humain. Il y est allé avec des ressorts fait-mains, pour voir ce qu'ils pouvaient améliorer. "Je savais que j'avais besoin d'un ressort composite."

Après plus de soixante-dix essais, Pearce et l'équipe d'archers ont trouvé la bonne recette. Pearce la décrit comme une "construction en composite de carbone." Un fabricant de fauteuils roulants a eu vent de ces nouvelles roues et a commencé à s'en approvisionner auprès de Sam Pearce. Visiblement, la suspension dans les roues aplanit tout, et c'est essentiel pour les utilisateurs de fauteuils roulants, dont le corps est en plein contact avec le fauteuil, donc avec la route. Pearce dit avoir plus ou moins trouvé la conception idéale il y a deux ans, mais il a continué de travailler sur certaines techniques de fabrication. L'objectif était aussi de réduire le prix. Aujourd'hui le prix varie entre plusieurs centaines de dollars, allant jusqu'à 2000$ pour une seule roue. "Il y a beaucoup de gens qui vont payer pour ces nouvelles technologies," dit Sam, et il a très certainement raison.

La Roue qui peut tout améliorer
La Roue qui peut tout améliorer
La Roue qui peut tout améliorer

Commenter cet article

alexandre 11/04/2015 12:15

heureusement qu il y en a qui en a qui ont de bonnes idées en observant et prennent soin des autres Ils ne pensent pas qu à leur nombril et bravo pour ttes ces inovations

Articles récents

Hébergé par Overblog