Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel
FETE MEDIEVALE DE GUERANDE 2015

Comme chaque année Guérande va le samedi 6 et le dimanche 7 Juin 2015 organisée la fête annuelle médiévale

A chaque fois la ville devient pendant ces quelques heures un haut lieu de partage historique

la foule ce massera dans les rues pour admirer et rêver de l'histoire de l'époque de Tristant de Carne veillant sur la ville de Guérande

Bal et danceries aux portes de la cité médiévale...


Le soleil couchant rougeoie l’horizon.

Peu à peu le chant des oiseaux se tait et peu à peu les accords de vièles et de hautbois les remplacent. Dans la pénombre, des ordres claquent.

Tristan de CARNE, capitaine de Guérande veille.

Pendant ce temps, sa jeune épouse se pare. Ce soir de printemps 1513, Jeanne est loin des rumeurs de la capitale.

Elle virevolte et fredonne. Esquisse quelques pas de danse ; voltes, branles, gaillardes n’ont point de secret pour elle. Elle sait que ce bal est important

pour l’avenir de son époux que les émissaires du roi sont venus rencontrer. Ellea l’intention de leur faire découvrir les danses du pays breton, mais sur les

conseils de son ménestrier, elle a choisi pour ouvrir le bal «La forze d’Ercole » une pavane venue du sud de la France. La soirée s’annonce bien …..

Tristan de Carné,

né à Caden vers 1476, mort en avril 1536, est fils de Pierre de Carné et de sa seconde épouse Anne de Goulaine. Il apparaît en 1495 avec son curateur Robert, seigneur de La Salle. Noble écuyer, chevalier, seigneur de Carné, de Crémeur, de Cohignac, de la Touche et de Kerreden, il réside à Guérande et possède des terres à Port-Saint-Père. Chambellan du duc de Bretagne, il reçoit de son père la charge héréditaire de premier maître d'hôtel du duc, fonction qu'il exerce auprès de la duchesse Anne. Tristan figure en 1500 parmi les 50 gentilshommes de l'hôtel ducal, avant d'être signalé comme gentilhomme de la maison de la reine, en 1500 et 1503. Capitaine de Brest le 17 octobre 1512, capitaine de Guérande le 23 novembre 1513 par lettre de la duchesse Anne, avec 500 hommes de pieds sous ses ordres, puis capitaine d'Auray de 1523 à 1526, par lettre du roi, il obtient par ailleurs la charge de maître d'hôtel de la reine Claude de France en 1515, 1520, et encore en 1526, recevant alors 400 livres de gages. Cette même année, qui voit le décès Jeanne de La Salle Branguen, épousée en 1496, il démissionne de la capitainerie d'Auray et reçoit pour compensation de François 1er une rente annuelle de 300 livres à prélever sur 299 œillets de marais de Guérande, appartenant au roi. Maître d'hôtel d'Eléonore, seconde femme du roi, le 11 juillet 1530, il se remarie en 1532 avec Renée de Mauléon, dame de Villeneuve, dont il n'aura pas d'enfant. Il réside au châtelet qui surplombe la porte Saint-Michel, et possède le manoir de Crémeur, dont il construit le moulin. Son épitaphe signale qu'il est au service de monseigneur Fra., soit François III, duc de Bretagne du 13 août 1532 au 10 août 1536. Représentant des Etats de Bretagne à la cour en 1535, il décède le 18 avril 1536. Son testament rédigé "au lict mallade le 8 du mois", Tristan exprime la volonté d'être inhumé a sa "chapelle de Cremeur estante en l'eglisse de monseigneur Sainct-Aubin en Guerrande et illecques inhumé et enterré au costé de feue madame de Carné, sa compaigne", fait ériger deux autels dans la chapelle basse de la collégiale, et fait scultper les gisants. La dalle a été retrouvée lors de fouilles archéologiques opérées en 1850 dans la chapelle Saint-François ou de Crémeur par l'Abbé Sorin, curé de Saint-Aubin. Le monument funéraire est simplement retourné puis enfoui. La fabrique décide le 2 janvier 1853 d'installer la pierre tombale dans la chapelle basse de la collégiale, dans l'angle sud-ouest où il est installé depuis mars 1855. Un cénotaphe aux armes des familles des deux défunts est alors réalisé, d'or à deux fasces de gueule pour Carné, d'or à trois quintefeuilles de gueules, 2 et 1, pour La Salle Branguen. La famille de Carné participe à cette installation. Une plaque reprenant l'épitaphe est également réalisée, mais elle disparaît vers 1967. L'association des amis de Guérande finance le nouvel ouvrage réalisé par Guillermic, un décorateur de Nantes, qui reprend le texte en lettres d'or sur fond de bois.

FETE MEDIEVALE DE GUERANDE 2015
FETE MEDIEVALE DE GUERANDE 2015
FETE MEDIEVALE DE GUERANDE 2015

Commenter cet article

alexandre 26/03/2015 17:18

ce sera réussi comme a chaque fois je pense bel investissement des benevoles en tout cas bravo

Articles récents

Hébergé par Overblog