Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel

ce que vous allez lire maintenant témoigne une nouvelle fois de l'importance du centre de rééducation de pen bron. le travail de tous les acteurs de pen bron est a mettre une nouvelle fois en avant et le lieu en lui même et j'en suis persuadé depuis de nombreuses années un atout des plus importants

quand pen bron a été choisi en 1887 pour devenir ce qu'il est maintenant. un bon choix et pourtant la médecine etait pas ce quelle est devenue

donc investir des millions d'euros oui mais a Pen Bron pour que de Nombreux Gyldas retrouve tres vite un etat de santé physique

Un an après son accident, Gildas Paravey reprend goût à la vie

Article paru dans Ouest-France - 9 juillet 2014

Portrait

Nantais d'origine et installé dans la commune depuis 2003, Gildas Paravey, amoureux de la moto et des balades dans les marais, a été victime d'un très grave accident l'an dernier. Âgé de 60 ans, il témoigne, un an après, et exprimer sa reconnaissance à tous les acteurs de sa reconstruction.

Le 25 juin 2013, Gildas Paravey veut doubler un tracteur avec une remorque entre Guérande et Saint-Molf. Déstabilisé par la manœuvre du conducteur, il freine brutalement et se retrouve dans le fossé sur sa moto, gravement abîmé. « Le pronostic vital était engagé. Il est vrai que j'avais une double fracture de la colonne vertébrale, le bassin explosé, des cotes fracturées et j'en passe », raconte le motard.

Il regrette la fermeture du centre de Pen Bron

Pendant dix jours, sa famille ne savait pas s'il s'en tirerait, plongé dans un long coma, dans le service de réanimation. Sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs se sont relayés à son chevet. « Nous lui lisions le journal, nous lui racontions nos journées, pour qu'il reste connecté avec la réalité », dit sa femme, Isabelle, l'émotion encore très présente. « Je me souviens des rêves que je faisais, en lien avec ce que l'on me racontait. Nous avons pu après faire coïncider les événements, c'est incroyable », renchérit Gildas Paravey.

Le sexagénaire veut témoigner de « l'excellence du système médical », tout en soulignant la rapidité et l'efficacité de l'intervention. « Le Samu est venu sur place très rapidement, avant les urgences de Saint-Nazaire, puis le transport vers Nantes au service de neurochirurgie, enfin Pen Bron et son centre de rééducation. » Sportif, il était en excellente condition physique et ne rechignait pas aux efforts. Chaque amélioration était une victoire, un pas vers sa remise debout.

« Maintenant, je retravaille avec toutes mes facultés et je marche sans boiter, explique Gildas Paravey. Je tiens à remercier tout particulièrement le personnel de Pen Bron, qui a su me donner un moral de vainqueur alors que je ne pouvais pas bouger au fond de mon lit. Je regrette la fermeture de l'établissement, car, voir la mer, c'est aussi un élément de la guérison. »

Sans aucun doute, il revient de loin Gildas Paravey. Son sourire en dit long sur son appétit de vivre, autour de sa famille.

Commenter cet article

fifibrindacier 13/07/2014 14:41

Je suis révoltée par la disparition de ce centre, pour des particuliers friqués ,évidemment c'est un super site, j'ai passé 4 ans de suite dans les années 50, j'étais petite mais j'en ai des souvenirs plein la tête avec des moments durs car je ne voyais maman ou papa 1 fois par mois une nuit de train pour venir mais jamais mes frères et sœurs car risque contagion et la gym plusieurs heures par jour et des moments heureux avec les anciens et le personnel et les sœurs, je vous en supplie faites tout pour préserver ce lieu aux les malades

alexandre 10/07/2014 18:20

encore une personne pour qui Pen Bron a de l importance Tant en soins et guerison qu il a pu avoir ainsi que par la gentillesse du personnel Personne ne peut admettre que ce centre va fermer C est terrible de penser ça !

Articles récents

Hébergé par Overblog