Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel

Dimanche, c'est par vague successive, à partir de 17 h, que les 150 bateaux engagés dans la 31e croisière accostent au port de La Turballe.

De retour, les 220 participants sont attendus par les équipes de bénévoles. Des navettes redirigent les passagers vers le centre héliomarin où les attend un dernier verre de l'amitié, avant leur retour chez eux. « Tout s'est très bien déroulé, sans aucun soucis d'organisation. Chacun sait ce qu'il doit faire. Les chemises rouges dirigées par Julien Augereau connaissent très bien leurs actions », explique Yann Guillot, accompagné d'Alain Lebreton, coordinateurs à l'embarquement et au débarquement de la croisière.

1 400 personnes à Arzal

« J'ai apprécié la grande générosité du capitaine et de l'équipage. Pour moi, c'est une première et c'est à refaire l'an prochain », relate Christophe, de Trignac, descendu du Famorlau V et en rééducation au centre. « Les moteurs ont raison des voiles », s'exclame Mickaël, arrivé dans les premiers et heureux de son week-end.

Avec son ami Christophe, ils ont parcouru treize heures de trajet, Cerbère (Pyrénées-Orientales), leur ville jusqu'à La Turballe. « Que du plaisir, Patrick et Nadine, du Yadoni, nous ont reçus comme dans la famille. Nous aussi, c'est notre première. La mer était magnifique, le temps idéal. J'ai même joué de la guitare toute la soirée à Arzal », poursuit-il, avant de rejoindre le véhicule de transferts. Le pic du week-end, se vit à Arzal, lorsque les 1 400 personnes se retrouvent à festoyer ensemble.

Cette année, un gigantesque feu de la Saint-Jean est venu agrémenter la soirée. « Impressionnant, avec des flammes de 15 m au moins. Je participe pour la dixième fois, je rencontre d'autres personnes, on s'échange nos numéros, après on se recontacte. Grâce à la croisière, on tisse des liens d'amitiés », raconte Myriam Audrain, de l'APF de Nantes (Association des paralysés de France), heureuse qu'une telle manifestation existe.

L'ambiance à bord du Spirit of Victoria est à la rigolade et pas d'hésitation sur une petite blague. « Nous nous connaissons que depuis ce week-end, mais ça n'empêche rien, explique Chrystelle Fleury, qui n'avait pas participé à la croisière depuis 17 ans. J'ai proposé à François de mettre en place un mécénat avec mon entreprise, la CNP. J'ai vécu des grands moments, j'ai revu des soignants après 17 ans. Nous sommes plein de populations différentes, tous mélangés et tu t'aperçois que parfois les handicapés sont moins handicapés à tous les niveaux. »

Article paru dans Ouest-France, 25 juin 2014

Commenter cet article

alexandre 26/06/2014 19:52

il est certain que le handicap est oublie dans un cas pareil et quelle emotion!!!

Articles récents

Hébergé par Overblog