Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Les Enfants de Pen Bron, La Turballe

Un blog pour témoignage, un blog pour le site de Pen Bron de La Turballe, pour que ce Centre Marin continue son action, celle d'accueillir des enfants dans un cadre de vie et un environnement marin unique. Emmanuel

Publié le par Emmanuel
Handicap : La CCI de Corse-du-Sud et l’ADEC sensibilisent les commerçants au principe de l’accessibilité pour tous
Cette mobilisation de la CCI 2A en partenariat avec l’ADEC, s’inscrit dans le cadre de l’obligation pour les commerçants, de rendre leurs locaux accessibles aux personnes en situation de handicap à partir du 1er janvier 2015, en application de la loi du 11 février 2005. Pour permettre aux commerçants de se préparer dans de bonnes conditions aux modifications techniques qu’ils devront mettre en œuvre dans leurs boutiques, la CCI 2A et l’ADEC, outre des réunions d’information, leur ont offert des diagnostics gratuits, effectués par un expert, durant 4 jours à Ajaccio mais aussi à Porto-Vecchio. Corse Net Infos a assisté à ces rencontres mercredi dans deux commerces de la rue Fesch, la boutique "Imperial Dog" et "Cirkus Bazar". Reportage.

C’est un fait : au 1er janvier 2015, comme le stipule la loi du 11 février 2005*, tous les commerçants (sauf dérogations exceptionnelles bien précises par constat d'impossibilité technique) devront être en mesure de rendre leurs locaux accessibles aux personnes en situation de handicap.
Et de fait, les commerçants Ajacciens, à l’instar de leurs homologues insulaires et continentaux, n’échapperont pas à cette exigence de modifications techniques de leurs locaux.

Un dispositif cofinancé à 50% par la CCI 2A et l’ADEC
C’est pour permettre aux professionnels du commerce concernés par ce dispositif légal (boutiques diverses mais également hôtels, restaurants, snacks, etc.) nombreux dans le centre-ville de la cité Impériale, de se préparer à ces futures modifications dans de bonnes conditions, que la Chambre de Commerce et d’Industrie de Corse-du-Sud, en partenariat avec l’Agence de Développement Economique de la Corse (qui a financé 50% du projet avec la CCI2A) se sont mobilisées pour mettre en œuvre une véritable stratégie d’accompagnement des commerçants.
Une démarche de sensibilisation qui s’est effectuée en présence de représentants insulaires de l’Association des Paralysés de France (APF).

Une obligation de mise en conformité des locaux pour janvier 2015…
Concrètement, outre des réunions d’information et un guide de rappel de la loi et d’auto-évaluation, la CCI2A et l’ADEC ont offert plusieurs journées de diagnostic technique des futurs travaux à effectuer dans les boutiques qui se sont portées candidates pour cette démarche, à Ajaccio (7 et 8 avril) comme à Porto-Vecchio (10 et 11 avril).
Des diagnostics effectués à Ajaccio par un spécialiste, Laurent Vianes, consultant en accessibilité pour la société AccesMetrie, basée à la Roque d’Anthéron près d’Aix-en-Provence. Ce dernier a visité mercredi deux boutiques situés dans la rue Fesch : Imperial Dog et Cirkus Bazar et a délivré son diagnostic à leurs propriétaires respectifs, Stéphanie Biondini et Patrice Perraut.
Le but : permettre aux deux commerçants d’y voir plus clair, à la fois sur la nature et les conséquences de cette loi, mais également de prendre connaissance concrètement de la nature des travaux qu’ils devront très bientôt entreprendre pour être en conformité dès janvier 2015.
Une démarche à bien des égards utile pour les commerçants, surtout lorsque l’on sait que le prix moyen facturé par des professionnels pour des prestations identiques s’élève entre 600 € et 700 € environ.

Mais aucune aide financière de la part de l’Etat n’est prévue !
Enfin, si l’on peut se féliciter d’une telle démarche engagée par l’Etat en faveur des personnes handicapées afin de favoriser encore davantage leur mobilité, il faut toutefois souligner le fait que ce dernier n’a, pour le moment, prévu aucun dispositif d’aide financière pour que les professionnels concernés puissent se mettre en conformité dès janvier 2015.
Et ce, sans se plonger dans des difficultés de trésorerie supplémentaires, alors que la situation des commerces de proximité en Corse est loin d’être au beau fixe ces derniers temps…
Alors, comment se déroulent ces diagnostics gratuits, quels sont leurs buts et comment les commerçants perçoivent-ils cette loi et les contraintes techniques et financières qui y sont liées ? C’est ce que nous sommes allés demander à Laurent Vianes, consultant en accessibilité pour la société AccesMetrie, mais également à la propriétaire de la boutique Impérial Dog Stéphanie Biondini et à Patrice Perraut, gérant de la boutique Cirkus Bazar au terme du diagnostic réalisé mercredi dans leurs boutiques de la rue Fesch à Ajaccio.

Handicap : La CCI de Corse-du-Sud et l’ADEC sensibilisent les commerçants au principe de l’accessibilité pour tous

Commenter cet article

aalexandre 10/04/2014 16:22

2015 n est pas tres loin et j espere que tout le monde aura droit a l accessibilite car ce serait vraiment desolant

Articles récents

Hébergé par Overblog